Hyundai Ioniq 5 : le SUV électrique qui ne passe pas inaperçu

A la course des compactes électriques, la Hyundai Ioniq 5 fait figure de vaisseau spatial ! Pour ce premier modèle de la nouvelle gamme 100% électrique du coréen – la gamme Ioniq – le constructeur tape fort et tape juste. Sur les routes de Valence en Espagne, son succès est déjà mesurable au grand nombre de regards et questions posées sur son passage…

Quelle allure cette Ioniq 5 ! Ses lignes futuristes tirées au couteau sont d’une incroyable modernité. Elle sort des codes stylistiques habituels et fait un saut dans le future tout en récupérant quelques traits de la mythique Hyundai Pony ! A l’avant, le capot se pose en visière au-dessus de la calandre toute fine qui s’étire d’un phare à l’autre. Elle englobe les deux optiques au dessin carré qui confèrent un regard perçant au SUV. Une réussite !

L’ensemble de la carrosserie est riche en lignes et ruptures, à l’instar de la griffe qui marque le flanc de la voiture un peu à la manière du 2008. On peut également évoquer le travail des passages de roues et des bas de caisse strillés ! Quel dynamisme ! les jantes aérodynamiques évoquent le dessin d’un rosace dessinée au compas. Mais si on parle de graphisme, il faut alors s’arrêter sur la face arrière et sa bande noire qui intègre les feux. Elle est pavée de petits rectangles lumineux qui s’éclairent au freinage. Pas étonnant que la compacte 100% électrique attire l’œil dans la rue.

Une habitabilité bluffante

Longue de 4,635 m, la Hyundai Ioniq 5 joue dans la catégorie des SUV compacts. Pourtant quand on s’installe à bord, « compact » est bien le dernier mot qui nous viendrait à l’esprit ! Avec 3 m d’empattement, l’espace à bord est bluffant. Le design épuré de l’habitacle souligne encore cette impression d’habitabilité exemplaire. Un énorme et unique écran court du conducteur au passager. Ce design épuré et « tech » n’est pas sans nous rappeler la Tesla Model 3 et même plus étonnant, de l’Aiways U5. Et pour cause, les 3 SUV jouent la carte de la sobriété, de l’ulta-modernité et surtout du tactile avec le moins de boutons possibles à bord. D’ailleurs, même les poignées de portes affleurantes joue cette carte et renforce notre plongée dans le future !

Autre détail très pratique qui renforce encore l’impression d’espace : l’absence de colonne centrale entre le conducteur et le passager. Vous pouvez y mettre sans problème à la place votre sac a main ou un sac de course. Cela dit, ce ne sont pas non plus les rangements qui manquent. Tout est pensé intelligemment et avec un sens pratique très pertinent pour ceux le quotidien des acheteurs. Seul petit bémol, avec ses 527 l, le coffre de la Hyundai Ioniq 5 est un peu moins spacieux que ses grands conurrents les Skoda Enyaq iV (585 l) et Volkswagen ID.4 (543 l).

Toit solaire et prise inversée : la Ioniq 5 produit de l’électricité

hyundai, ioniq, ioniq 5, hyundai ioniq, hyundai ioniq 5, voiture electrique, suv, suv electrique, essai, testdrive, panneau solaire

S’il l’on parle de la Ioniq 5 comme d’un vaisseau spatiale, c’est que l’aspect futuriste du véhicule ne s’arrête pas au design ! En effet, la compacte 100% électrique consomme certes pour rouler, mais elle est également capable de produire jusqu’à 5% de son électricité grâce à un toit doté de panneaux solaires intégrés. Une option à 600€ qui fait sens dans la dynamique écologique entamée par l’industrie automobile. Cela étant dit, que ceux qui préfèrent un tout panoramique se rassurent, il est également disponible au catalogue.

Autre surprise pour un véhicule électrique, grâce à sa prise inversée V2L, la Ioniq 5 est capable de recharger n’importe quel appareil électrique (110V/230 V). Vous pourrez ainsi recharger votre vélo électrique, faire fonctionner votre machine à popcorn ou encore brancher votre Karaoke pour vous lancer dans un concert improvisé en plein milieu du désert des Bardenas. Bref, le constructeur a poussé son nouveau véhicule sur la marche techno là plus haute du moment en la matière.

Au volant de la Ioniq 5

hyundai, ioniq, ioniq 5, hyundai ioniq, hyundai ioniq 5, voiture electrique, suv, suv electrique, essai, testdrive

Trois mots nous sautent à l’esprit quand on évoque les impressions de conduite de la Ioniq 5 : couple, technologie et confort. Sans surprise, le dynamisme et l’agilité de cette berline surélevée sont un bonheur en ville. Cumulé au silence du moteur, le couple est le grand atout de ces véhicules électriques ; la Ioniq ne déloge pas à la règle !

Si l’on devait émettre deux petites critiques, nous regretterions un peu les quelques bruits d’air sur autoroute, mais rien de bien méchant. En revanche, si le SUV électrique est très agréable à conduire en ville ou à vitesse raisonnable sur route, nous avons notez un roulis assez important en courbe lorsque nous prenions un peu de vitesse.

Comme tous les véhicules électriques, la Ioniq dispose de 3 niveaux de récupération d’énergie très utiles… plus un 4ème baptisé « e-Pedal ». Ce dernier permet de ne plus toucher à la pédale d’accélérateur à l’approche d’un rond point ou d’un feu de signalisation. Il ne suffit que de lever le pied pour que la voiture freine suffisamment tout en régénérant l’énergie à la décélération.

Tarifs et équipements généreux

La Hyundai Ioniq 5 est disponible dès 43.600 € si vous optez pour la version « Intutive » équipée de la petite batterie de 58 kW (170 ch). Il faudra grimper à 59.900 € pour notre version d’essai en finition « Executive » équipée de la batterie 73kW HTRAC (306 ch).

Coté technologie embarquée, la Ioniq 5 profite d’une dotation de série très généreuse dès le premier niveau de finition “Intuitive” :

  • – Allumage automatique des feux
  • – Assurance au maintien dans la voie
  • – Caméra de recul
  • – Capteur de pluie
  • -Freinage d’urgence avec reconnaissance des piétons et cyclistes
  • – Reconnaissance des panneaux de vitesse.

En revanche, il faudra grimper en finition « Creative » puis « Exacutive » pour embarquer le chargeur à induction, le détecteur d’angle mort ou les sièges chauffants.

Concurrence et fiche technique

  • Airways U5 : à partir de 16.800 €
  • Skoda Enyaq IV : à partir de 36.720 €
  • Peugeot e-2008 : à partir de 36.800 €
  • Volkswagen ID4 : à partir de 40.600 €
  • Tesla Model 3 : à partir de 43.800 €
  • Mercedes EQA : à partir de 47.900 €
  • Kia EV6 : à partir de 47.990 €
Hyundai Ioniq 5
Nombre de places5
Longueur4.635 m
Largeur (hors rétros)1.890 m
Hauteur1.647 m
Empattement3.000 m
Poids à vide2.095 kg à 2.175 kg 
Rayon de braquage5,99 m
Garde au sol 160 cm
Volume de coffre de 527 l à 1.587 l 
Volume de coffre avant24 l
Tarif (hors bonus) A partir de 43.600 €
Bonus écologique4.000 €

.

Performances du Hyundai Ioniq 5

La Hyundai Ioniq est disponible en 3 versions. Le choix se pose entre deux propulsion – de 125 kW / 170 ch (batterie 58 kWh) ou 160 kW / 218 ch (batterie 73 kWh) – et d’une 4 roues motrices. Pour notre essai nous avons pris le volant de cette dernière. Version intégrale qui dispose de 224,6 kW / 306 ch et d’une batterie 73 kWh HTRAC.

Hyundai Ioniq 5 (73 kW HTRAC)
Puissance du moteur électrique224,6 kW / 306 ch
Batterie72,6 kWh (dispo aussi en 58 kWh)
Transmission4 roues motrices
Couple605 Nm
Vitesse max185 km/h 
0 à 100 km/h 5,2 s 
Autonomie cycle mixte (WLTP)Jusqu’à 460 km
Autonomie en ville (WLTP)Jusqu’à 640 km
Recharge sur borne (11 kW) 6 h 9 min
Recharge rapide (50 kW)57 min (de 10% à 80%)
Recharge rapide (350 kW)18 min (10% à 80%)

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire