Tesla Model 3 : essai d’une berline “tech” et épurée

Après avoir essayé le Model X et le Model S, il était temps de prendre le volant de la plus jeune de la famille : la Tesla Model 3. La berline avance l’argument majeur de profiter de la technologie de ses grandes sœurs à un prix nettement revu à la baisse, sans pour autant transiger sur le niveau de ses prestations.

Depuis la création de la marque, l’objectif du constructeur et de son fondateur, Elon Musk, est d’arriver à lancer sur le marché une voiture électrique accessible au plus grand nombre. Si ce n’était pas le cas des deux premiers modèles, la Tesla Model 3 répond à ce cahier des charges avec un prix d’entrée de gamme fixé à 43.600 €, bonus de 6.000 € déduit. Mais à ce prix-là, la petite berline est-elle aussi séduisante que ses grandes sœurs ?

Un coup d’œil suffirait presque à nous donner la réponse. Si la Tesla Model 3 a bel et bien sa propre personnalité, elle ne renie pas pour autant ses origines et garde un air de famille marqué avec les autres modèles. Élancée, élégante avec des formes bien galbées, elle se différencie de ses grandes sœurs par de petits détails tel que son absence de calandre. Un choix qui prend le contre-pied de la mode de l’époque qui a tendance à donner la part belle aux calandres très agressives. Et en même temps, sur un véhicule électrique la calandre n’a effectivement que peu de raison d’être…

Un habitacle dénudé

tesla, model 3, tesla model 3, berline, essai, testdrive, voiture electrique,C’est en réalité à l’intérieur qu’a lieu la vraie surprise. Si Tesla a toujours proposé des habitacles sobres, sur la Model 3 on se retrouve déstabilisé devant une telle nudité. La berline s’équipe en tout et pour tout d’un grand écran tactile central de 15 pouces… point final ! Hormis le volant et les sièges, vous ne trouverez rien d’autre. La colonne centrale ne reçoit aucun bouton. Le volant ne s’équipe que de deux molettes. Le conducteur lui-même ne bénéficie plus d’écran. Il devra chercher sa vitesse sur la tablette centrale. Bref la Tesla Model 3 est nue ! Mais quel coup de génie. Cette grande sobriété est très reposante à l’œil et souligne l’impression d’espace à bord. C’est, certes, un peu déstabilisant au départ mais on s’y fait très vite.

Mais attention, pour faire tourner l’intégralité de la vie à bord autour d’un seul et unique écran tactile, il faut que la navigation y soit optimale. Et là encore c’est le cas. En deux minutes, la prise en main est faite, on s’y balade avec la même fluidité que sur un smartphone. L’écran est ultra réactif et les fonctions que l’on retrouve dessus devance presque nos désirs. Il est impossible de faire l’article dans le détail de toutes les fonctionnalités disponibles sur cette mais il y a du pratique (réglage des rétroviseurs, du volant, du chauffage, recharge de la voiture…), du divertissement (Spotify, Netflix quand vous êtes à l’arrêt, internet…) ou même du loufoque (feu de cheminée, jeu vidéo, ambiance de Noël, coussin péteur, etc.). Que ce soit pour le conducteur ou les passagers, une chose est sûre, la Model 3 a compris comment faciliter notre utilisation au quotidien, notamment avec les emplacements prévus pour recharger notre Smartphone.

Petit plus : l’application pour Smartphone est très agréable pour notre utilisation au quotidien. Elle permet de chauffer ou climatiser la voiture à distance, vérifier son niveau de charge ou encore déverrouiller la Model 3 à distance… très pratique !

Autonomie : aussi libre qu’en thermique ?

tesla, model 3, tesla model 3, berline, essai, testdrive, voiture electrique,En règle générale, la voiture électrique inquiète dès lors que l’on aborde la question de l’autonomie. Contrairement à une voiture thermique, on recharge une électrique dès que l’on en a l’occasion, même si l’on est loin de la « réserve ». Ce qui prouve bien que nous ne sommes pas encore sereins pour se lancer sur de longs trajets avec un véhicule 100 % électrique. C’est là que la Model 3 s’avère, une fois encore assez intéressante. Elle affiche, certes, une bonne autonomie qui varie entre 409 et 560 km selon la version du modèle choisie, mais elle profite surtout des nombreux superchargeurs Tesla qui quadrillent la France et l’Europe.

Dans la pratique, lorsque vous planifiez un trajet sur le GPS, il calcule : le trajet mais également les lieux et temps de recharge pour arriver à destination sans soucis. On se rend compte que l’on peut aller partout sans la moindre inquiétude. Grâce à des bornes qui couvrent stratégiquement l’ensemble des grands axes routiers et plus.

Bon à savoir : les superchargeurs permettent de charger 80 % de la batterie en seulement 20 min, soit le temps de pause classique lors d’un long trajet. Sans compter que l’on peu regarder un petit épisode de sa série préférée pendant ce temps de recharge grâce à Netflix.

On regrette seulement que ces chargeurs ne soient pas sur les airs de station-service pour prendre un petit café. Aujourd’hui ces chargeurs sont plutôt sur des parkings d’hôtels à la sortie des autoroutes.

Sur la route en Tesla Model 3

tesla, model 3, tesla model 3, berline, essai, testdrive, voiture electrique, clemence de bernisLe risque avec une voiture électrique est toujours de sentir l’inertie des batteries lorsque l’on cherche à s’amuser un peu sur des petites routes sinueuses de campagne. La Tesla Model 3 est punchy, bien accrochée à la route et le couple délivré instantanément est un vrai bonheur. Le poids important de la voiture se fait parfois un peu sentir mais n’est pas vraiment gênant. La direction est précise et l’on a un petit goût de sportivité sympa.

A bord, le confort est appréciable par son habitabilité pour tous les passagers. En revanche, le mode Brake destiné à accentuer la récupération d’énergie à la décélération et au freinage est un peu sec à mon goût ce qui donne quelques à-coups pas toujours agréables. Mais peut-être n’est-ce qu’une question de sensibilité car autour de moi, l’impression ne semble pas forcément partagée.

En revanche côté technologie, c’est carton plein ! Lorsque vous roulez en ville l’écran central retransmet en temps réel votre environnement ; voitures, camion, vélos, piétons, même les usagers de la route que vous n’avez pas vu sont détecté par la voiture. Un véritable confort de conduite dans les situations de bouchons ou autre conditions de route un peu compliquées.

Motorisions et tarifs de la Tesla Model 3

En conclusion, si la Tesla Model 3 affiche un prix contenu (49.600 € pour la version Autonomie standard Plus hors bonus), elle garde les qualités premium de ses grandes sœurs. Pour autant, bien que les prestations ne soient pas parfaitement identiques et que certaines fonctions des autres modèles auxquels nous nous étions habitués nous manque, ce n’est qu’un caprice d’enfant gâté. La sportivité est toujours là, tout comme le design et la technologie. J’irais même plus loin, encore une fois, Tesla répond à certaines de nos demandes avant même que nous ne les formulions…

Autre avantage non négligeable chez Tesla, les options sont peu nombreuses et fonctionnent par pack. On sait ainsi très vite vers quel montant s’oriente le ticket final. A titre d’exemple, nous avions la Tesla Model 3 Grande Autonomie AWD qui débute à 57.800 € sans avoir déduit le bonus de 6.000 €. Pour la version Performance, il faudra compter sur un prix de départ à 64.890 €, toujours hors bonus.

Fiche Technique de la Tesla Model 3

Dimensions

  • 5 places

  • Autonomie (WLTP) : 560 km

  • Longueur : 4,694 mètres

  • Largeur : 1,849 mètres

  • Hauteur : 1,443 mètres

  • Empattement : 2,875 mètres

  • Poids à vide : 1.847 kg

  • Volume de coffre : 542 litres

  • .

Performances Tesla Model 3 Grande Autonomie

  • Transmission intégrale

  • Puissance moteur : 100 % électrique

  • Vitesse de pointe : 233 km/h

  • 0 à 100 km/h : 4,6 sec

  • .

Concurrence

  • Audi e-Tron : à partir de 72.300 €

  • BMW i3 : à partir de 39.950 €

  • Volkswagen e-Golf : à partir de 33.950 €

  • Peugeot e-208 : à partir de 32.300 €

  • Renault Zoe : à partir de 23.900 €

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire