Toyota Yaris hybride : la citadine passe la seconde !

Pour sa 4ème génération, la Toyota Yaris met le paquet et s’offre un véritable renouveau : design, conduite, sécurité, la citadine japonaise n’oublie aucun détail dans sa montée en gamme. La plus française des Toyota compte bien aller taquiner la concurrence.

La Toyota Yaris est incontestablement le vaisseau amiral du constructeur japonais en Europe et en France particulièrement. Ca tombe bien puisque cette dernière, produite à Valenciennes, porte le label « origine France garantie » ! Il s’agit donc bien là de l’élégance à la française que l’on retrouve dans le nouveau design de la japonaise. Ses traits sont musclées, sa calandre imposante assoie bien la Yaris sur la route, ses optiques au dessin affiné donnent du caractère à la citadine et ses quelques lignes plus arrondies – particulièrement de profil – lui confèrent un peu plus de douceur et de féminité. Bref, la Yaris profite d’un relooking qui devenait nécessaire.

Mais le nouveau design de la Toyota Yaris n’est pas uniquement esthétique, il est également optimisé. Dans la jungle des citadines, il faut être belle, pratique et surtout compacte. Sur ce dernier point la Japonaise sort le grand jeu. Elle perd 5 mm en longueur pour ne mesurer plus que 3,940 m, tout en ayant la bonne idée de gagner 50 mm de largeur et autant en empattement pour plus de confort à bord. Ses voies avant et arrières sont élargies de 57 mm et son centre de gravité abaissé de 12 mm. Tout cela ajouté à un châssis rigidifié de 37%, on se rend vite compte que les nouvelles mensurations de la Yaris ne sont pas uniquement là pour faire jolies mais bien pour nous proposer un comportement routier amélioré. Il n’y a plus qu’à prendre le volant.

Une conduite plus dynamique pour la Toyota Yaris

Mais qui dit hybride dit polyvalence. La Yaris n’est pas faite pour se cantonner à la ville. Elle se débrouille très bien sur les routes plus exigeantes des environs. La plus exotique des frenchy passe partout. Elle s’avère assez précise dans sa direction, freine bien et met en avant un chassis très cohérent. En règle générale, les citadines sont davantage habituées aux chassis souples pour privilégier le confort, or ici, le chassis rigidifié offre un peu le meilleur des deux mondes en ville et sur route… à condition de ne pas prendre la Yaris pour une sportive non plus. La tenue de route est bonne, le moteur suffisant pour s’amuser gentiment mais dès que l’on a le pied un peu lourd, la citadine apparait tout de suite un peu plus poussive et plus bruyante.

Côté conso, comme toute hybride, elle n’est vraiment intéressante que si on joue le jeu de l’éco-conduite. En même temps ne pas le faire serait une absurdité totale. Il n’est pas question conduire le pied sur le frein, mais d’adopter une conduite normale et souple tout en étant dans l’anticipation. C’est finalement ce type de conduite qui lui va le mieux ! Et avec 3,8l / 100km annoncée, la Toyota Yaris hybride devient une sérieuse concurrente aux autres citadines.

La Yaris veut devenir la compacte la plus sûre au monde : rêve ou réalité ?

Mais si avec cette nouvelle génération, la Yaris arbore un nouveau look et de meilleures performances routières, elle joue également la carte de la technologie avec une collection de systèmes d’aides à la conduite proposés, pour la majorité, de série. Les ambitions sont lourdes : être la voiture compacte la plus sûre au monde ! Ainsi pour se faire, elle est la première Toyota à se doter d’airbags centraux destinés à éviter eu conducteur et au passager de se percuter. Par ailleurs, la citadine propose le pack Toyota Safety Sense qui s’avère être le plus complet du segment.

Le pack Toyota Safety Sense s’équipe du système de sécurité de pré-collision avec détection de véhicules, de piétons (jour et nuit), de cyclistes (jour) et de circulation aux intersections avec l’assistance directionnelle d’urgence. Mais aussi du régulateur de vitesse adaptatif, du système de lecture des panneaux, de l’aide au maintien dans la file ou encore les feux de route automatiques.

Et pour finir, un petit mot sur l’habitacle. A l’intérieur pas d’esbrouffe, tout est là sans en faire des tonnes. La planche de bord est extrêmement sobre mais intègre de nombreux rangements très pratiques. Même chose sur la console centrale et dans les contre-porte ; cette voiture est pensée pour le quotidien ! Les matériaux sont eux variables : entre plastique pour la planche de bord, similicuir pour le volant, tissu pour les contre-porte et plastiques moussés ailleurs. Mais une fois encore la citadine a été parfaitement pensée pour que nous tombe sous la main que les beaux matériaux et non les plastiques.

Fiche technique de la Toyota Yaris

La Toyota Yaris « Première » – version de lancement de cette 4ème génération – n’est disponible qu’en version hybride à partir de 25.450 € ! Il s’agit là de la finition la plus haut de gamme de cette quatrième génération de la Toyota Yaris et de notre version d’essai.

Cependant dans sa version d’entrée de gamme « France« , la Yaris affiche un prix de départ à 20.950 € et profite déjà du régulateur de vitesse adaptatif, de l’accès sans clé et de la connectivité smartphone de série. La finition « Design » grimpe à 22.450 € et gagne la caméra de recul et les feux full LED. Il existe ensuit deux finitions « Iconic » et « Collection » à 24.950 €. La première se veut plus élégante et la seconde plus jeune. Dans les deux cas, elles profitent du détecteur d’angles morts et de l’affichage tête haute.

DIMENSIONS 

  • 5 places
  • Longueur : 3,940 mètres
  • Largeur : 1,745 mètres
  • Hauteur : 1,470 mètres
  • Empattement : 2,56 mètres
  • Poids à vide : NC
  • Volume de coffre mini: 286 litres
  • .

PERFORMANCES DE LA TOYOTA YARIS HYBRIDE

  • Moteur :  essence 3-cylindres 1.5 l atmosphérique + 2 moteurs électriques (le principal développe 59 Kw)
  • Puissance maxi : 116 ch en puissance cumulée (+16 ch par rapport à la génération précédente)
  • Couple : 120 Nm
  • Vitesse de pointe : 175 km/h 
  • 0 à 100 km/h : 10,3 s sec
  • Consommation mixte : 3,8 l/100 km (1l de moins que la génération précédente)
  • Emissions de CO2 (WLTP) : 87 g/km
  • .

CONCURRENCE

  • Honda Jazz hybride : à partir de 21.990 €
  • Renault Clio E-Tech : à partir de 22.600 €
  • Peugeot e-208 : à partir de 32.700 €

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire