Continue Reading

"/>

Peugeot 208 : une lionne chez les citadines

La nouvelle Peugeot 208 était certainement l’une des nouveautés les plus attendues de l’année 2019. Avec la sortie de la Renault Clio 5 – quatre mois plus tôt – il fallait frapper fort… C’est désormais chose faite ! La citadine fait peau neuve avec un style beaucoup plus mordant. Design, agile et pleine de sensations, la dernière venue de la marque au lion n’est pas là pour faire figuration !

Si l’on se prête à l’exercice de la comparaison entre les Peugeot 208 1ère génération et 2ème génération, la différence de design est criante ! Une fois encore Peugeot fait preuve d’audace en proposant un style très fort, pour ne pas dire clivant. Et une fois encore, ça marche ! La nouvelle 208 s’inspire de la 508 déjà dessinée par Gilles Vidal et reprend les codes de design devenus emblématiques sur les nouveaux véhicules de la marque. Codes stylistiques qui permettent depuis quelques temps aux modèles Peugeot de bien se démarquer de la concurrence.

Le relooking de la citadine passe donc par une face avant très musclée avec une nouvelle calandre imposante habillée d’une grille en nid d’abeille. Les optiques avant sont, eux, prolongés de deux crocs particulièrement expressifs. Le tout, mariant parfaitement agressivité et raffinement. Le profil est, lui, plus dynamique avec des flancs creusés et un becquet bien allongé vers l’arrière. Et pour finir, la face arrière est plus douce, avec plus de rondeurs, mais bien assise sur la route grâce à la désormais emblématique bande noire qui relie les deux feux arrières et assoie le véhicule sur la route. Mais attention, qui dit rondeurs ne dit pas manque de personnalité. Et pour cause les phares arrières sont marqués de la griffe du lion et une double sortie d’échappement sur la gamme essence finissent de nous convaincre que la citadine ne manque ni de style, ni de tempérament.

Un habitacle soigné

peugeot, peugeot 208, 208, e-208, peugeot e-208, essai, testdrive, citadine

A l’intérieur, l’ensemble est soigné, accueillant et design, tout en restant épuré. En revanche, on retrouve moins d’audace stylistique qu’à l’extérieur, et pour cause dans l’habitacle l’accent est mis sur la technologie avec le nouvel i-cockpit 3D ! L’instrumentation numérique est, non seulement, 3D mais profite également d’une très l’animation. Par ailleurs, la possibilité de personnaliser les fonctions affichées finissent de rendre l’expérience intéressante. Et attention, les passagers arrières ne sont pas oublié puisqu’il profitent de près USB !

Hormis la technologie, quelques détails sympa attirent également notre attention, à l’instar de la planche de bord légèrement tournée vers le conducteur, un belle qualité de matériaux, une sellerie originale avec ses surpiqures jaunes également présentes sur le volant et le pommeau de vitesses, ou encore les fameuses touches piano pratiques et esthétiques. La citadine prend des airs de plus en plus premium !

Nos deux réserves : une habitabilité un peu restreinte à l’arrière et une atmosphère un peu confinée. Un petit volant très ergonomique et agréable à conduire mais qui cache visuellement l’instrumentation numérique.

La Peugeot 208 : power of choice

Nous avons pu essayé sur les routes portugaises deux versions de la Peugeot 208 : la thermique diesel de 130ch et la version électrique. Dans les deux cas, on valide !

peugeot, peugeot 208, 208, e-208, peugeot e-208, essai, testdrive, citadine

La version thermique est joueuse, bien accrochée au sol, précise, confortable sans pour autant trop gommer les aspérités de la route. La 208 a autant de caractère dans son design que dans sa conduite. Notre Peugeot 208 fait preuve d’agilité en ville, son terrain de jeu favoris. Mais si la citadine n’est pas une routière pourtant la thermique n’a pas peur de la route. Une fois lancée elle est précise, dynamique et joueuse, mais à bas régime et sur les relances, elle manque de dynamisme.

peugeot, peugeot 208, 208, e-208, peugeot e-208, essai, testdrive, citadine, clemence de bernis

La Peugeot e-208, 100% électrique, est quant à elle un véritable bonheur à conduire. On profite du couple exemplaire des véhicules électriques et d’un silence si confortable ! On retrouve cette incroyable impression de surfer sur la route propre à ces véhicules. Les puristes diront que l’on perd les vraies sensations de conduite, les usagers diront que c’est la voiture idéale pour les trajets du quotidien. La motorisation électrique propose un confort absolument incomparable au thermique.

340 km d’autonomie en Peugeot 208 électrique

L’électrique continue à susciter de nombreuses interrogations. En tête de lice : l’inquiétude sur l’autonomie. Avec 340 km d’autonomie annoncés, la citadine assure sans aucun problème les trajets quotidiens. Si l’on se base sur la moyenne des 50 km par jour effectués par les Français, l’e-208 ne nécessite que d’une recharge par semaine pour la plupart des foyers. Sans compter que la 208 propose un mode de récupération d’énergie renforcé en phase de décélération. Il s’agit là, certes, d’un petit coup de main à prendre mais qui peut s’avérer très efficace.

Côté recharge, sur une prise simple à domicile la 208 a besoin de 18h de pour remplir 100% de ses batteries. A l’inverse sur un superchargeur, 30 min suffisent à récupérer 80% de batterie. Sachant qu’en réalité, il est conseillé de ne pas recharger à plus de 80% pour ne pas abîmer les batteries.

Il n’y a plus qu’à choisir son camps : Peugeot 208 thermique pour plus de sensations et une conduite plus fun, ou Peugeot 208 électrique pour une conduite plus économique et plus confortable tout en restant dynamique.

Caractéristiques techniques de la Peugeot 208

Tarifs et motorisations :

La Peugeot 208 est disponible en essence (75 ch, 100 ch et 130 ch), en diesel (100 ch) et en électrique (puissance cumulée 136 ch).

Côté tarif, il faut compter entre 15.500 € et 37.150 € pour les versions essence et entre 18.000 € et 24.000 €. Pour la e-208, les prix oscillent entre 32.100 e et 37.150 €. Au total, la Peugeot 208 se décline en 5 niveaux de finition : Like, Active, Allure, GT Line et GT.

Dimensions :

  • 5 places
  • longueur : 4,055 mètres
  • Largeur : 1,745 mètres
  • Hauteur : 1,43 mètres
  • Empattement : 2,54 mètres
  • Poids à vide : 1.158 kg
  • Volume de coffre : 311 litres à 406 litres

Performances Renault Captur Tce 155 EDC :

  • Puissance moteur : 130 ch
  • Boite de vitesses : EAT8 – automatique à 8 rapports
  • Vitesse de pointe : 208 km/h
  • 0 à 100 km/h : 8,7 sec
  • Rayon de braquage : 10,4 m
  • Consommation urbaine : 5,4 l / 100 km
  • Consommation extra-urbaine : 4,0 l / 100 km
  • Consommation mixte : 4,5 l / 100 km
  • Emission de CO2 : 101 g/ km

Concurrence :

  • Volkswagen Polo : à partir de 16.030 €
  • Renault Clio : à partir de 14.100 €
  • Citroën C3 : à partir de 14.450 €
  • BMW Série 1 : à partir de 29.910 €
  • Mazda 2 : à partir de 16.550 €
  • Kia Rio : à partir de 14.590 €
  • Audi A1 : à partir de 20.970 €
  • Opel Corsa : à partir de 11.600 €
  • Ford Fiesta : à partir de 12.900 €

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire