Quelles solutions pour réparer sa voiture soi-même ?

Les frais de réparation des voitures ne cessent d’augmenter ces dernières années. Alors si vous êtes une bricoleuse dans l’âme, pourquoi ne pas vous mettre à réparer votre automobile vous-même ? Diverses solutions existent et vous permettront de faire des économies. Petit tour d’horizon des options qui s’offrent à vous.

​Des opportunités sur Internet

Si vous souhaitez apprendre à réparer votre voiture, allez faire un tour sur Internet. La toile regorge de tutos et de bons conseils et ceux relatifs aux réparations d’automobiles fleurissent. Vous pourrez donc changer vos disques ou plaquettes de frein commandées chez Motointegrator pas à pas, en vous aidant d’une vidéo.

Autre avantage du net, ses prix cassés et imbattables. Une conductrice trouvera, en moyenne, des pièces 70 % moins chères que chez un concessionnaire. Et si certains sites peuvent directement livrer chez vous, la plupart restent affiliés à des réseaux de garagistes partenaires. Attention cependant à bien commander sur un site réputé ou chez un détaillant travaillant avec des professionnels. Cela vous assurera des pièces de qualité.

​Les garages solidaires, pour plus d’économies avec la réparation « maison »

Si vous avez peur de changer les pièces de votre voiture seule, sachez qu’il existe des garages solidaires. Il s’agit d’une structure permettant de faire appel à un spécialiste ou d’intervenir soi-même et ce, à moindre coût. Les garages participatifs ont l’avantage d’être ouverts à tous, ce qui permet de s’initier à la réparation automobile tout en échangeant avec d’autres personnes, certaines ayant plus d’expérience. Pour utiliser ce genre de service, vous devrez vous acquitter d’une cotisation qui varie entre 10 et 150 euros, à laquelle s’ajouteront :

  • Le coût horaire de la location du pont ou de l’emplacement au sein de l’atelier.
  • La mise à disposition de l’outillage.
  • Si elles sont fournies par le garage, le prix des pièces.
  • Le coût de la main-d’œuvre si vous ne réalisez pas les travaux vous-même.

Les garages participatifs offrent aussi la possibilité de suivre une formation théorique et pratique en réparation automobile pour celles qui le souhaitent.

Le self-garage ou atelier d’apprentis

La dernière solution est le self-garage ou atelier d’apprentis. Le premier permet de pratiquer sa mécanique soi-même, en louant simplement le pont et l’outillage. En plus de cela, vous pourrez bénéficier de conseils de la part d’un professionnel.

Les lycées professionnels et ateliers d’apprentis sont aussi une option à prendre en compte. Ils ne sont pas beaucoup plus chers et ce sont des jeunes en formation qui prendront en charge la révision ou la réparation de voiture, à un prix moins élevé que si vous passez par un garage professionnel.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire