Comment savoir s’il est temps de changer son démarreur ?

.

Après avoir parlé des disques de frein, du filtre à huile ou encore des amortisseurs, nous allons cette fois-ci tout apprendre sur le démarreur. Pour gagner en autonomie sur sa voiture, il faut la comprendre. Et pour la comprendre, il faut la décortiquer pièce par pièce. Vous allez vite comprendre l’importance de cet élément mécanique qui donne l’impulsion de départ au moteur.

Comme son nom le laisse entendre, le démarreur est un des éléments essentiels du système de démarrage du moteur de la voiture. Pour faire simple : lorsque vous tournez la clé dans le contact, l’énergie stockée dans la batterie est délivrée aux éléments électriques de l’auto ainsi qu’au fameux démarreur. Une fois lancé, ce dernier peut à son tour donner l’impulsion nécessaire au démarrage du moteur. Son rôle dans le fonctionnement de votre voiture est donc clé : mettre en marche le moteur ! Il est totalement dépendant de votre batterie. Si l’une de ses deux pièces fait défaut, vous restez donc sur le carreau. La voiture ne pourra pas bouger.

La petite pièce électrique que l’on appelle « démarreur » se compose de plusieurs éléments : un moteur électrique à courant continu, un solénoïde, une fourchette et le pignon d’entrainement du moteur. Le solénoïde (commutateur électromagnétique très simple) est l’intermédiaire entre le moteur électrique et la clé de contact. La fourchette pousse ensuite le piston d’entrainement sur la roue crantée du volant moteur afin d’être en prise avec le moteur. Le démarreur est l’élément qui consomme le plus d’énergie provenant de la batterie.

Il existe de nombreux types de démarreur, à l’instar du démarreur Valeo a une tension de 12V. Pour commencer, il doit évidemment être adapté au modèle de votre voiture. Ensuite, différentes marques proposent des démarreurs. Chacune affiche des caractéristiques spécifiques de poids, de prix, de voltage, de puissance nominale… à vous de choisir !

Quand changer le démarreur ?

Savoir écouter sa voiture est certainement l’un des meilleurs réflexes à avoir en mécanique. Être attentif à ce qu’elle nous dit permet de prendre le problème rapidement en charge et ainsi éviter d’aggraver les dommages. Dans le cas du démarreur, il existe des signes avant-coureurs à prendre au sérieux. Après c’est trop tard :

  • – Lorsque vous mettez le contact, vous sentez que votre moteur ne tourne pas vite. Cela signifie que le démarreur est trop faible. Vous pouvez donc vérifier sa tension en utilisant un multimètre.
  • – Votre batterie se décharge vite : votre démarreur est en court-circuit. Techniquement, cela signifie que le bobinage électrique du démarreur pompe l’énergie de la batterie. Par conséquent, cette dernière se vide trop vite. Sachez que le démarreur reçoit une impulsion de 12 volts à chaque fois que l’on met le contact, vérifiez donc également que ce ne soit pas la batterie elle-même qui est en mauvais état.
  • – Votre moteur ne démarre pas : soit la batterie est morte, soit votre démarreur est HS. Dans les deux cas, c’est la panne. Le problème a été pris trop tard.

Attention, n’attendez pas pour changer votre démarreur lorsqu’il donne des signes de fatigue. Avec l’arrivée de l’hiver et la chute des températures, il y a peu de chance qu’il ne tienne encore longtemps !

Comment réparer cette pièce mécanique ?

Pour clore ce chapitre sur le démarreur, il y a un sujet qui revient souvent en mécanique : « est-ce que je peux le changer moi-même ? ».  Les voitures évoluant en permanence, la réponse dépend de l’âge de votre auto. En effet, avant il était possible de changer soi-même son démarreur, mais aujourd’hui il est de plus en plus caché et de plus en plus inaccessible. Sans compter qu’il peut être positionné n’importe où dans le moteur. Il faut donc vraiment bien connaître sa voiture pour procéder au changement. Le mieux est encore d’aller voir son mécanicien qui vous fera cela très bien.

Petite astuce tout de même, avant de le changer, vous pouvez tenter de mettre un léger coup de marteau sur le solénoïde en faisant bien attention de ne pas l’abîmer.

les enjoliveuses

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire