Porsche Taycan propulsion : moins de puissance mais plus de fun !

Le Taycan, on connaît ! La berline 100% électrique et survitaminée de Porsche fait déjà parler d’elle depuis un petit bout de temps. La nouveauté cette fois-ci ? Une version propulsion ! Moins puissante que la 4 roues motrices, elle est surtout plus accessible et plus fun à conduire. Il s’agit de l’entrée de gamme la plus puissante jamais commercialisée par Porsche.

Après les Taycan 4S, Turbo et Turbo S, voici la version RWD. Entendez par-là, une version deux roues motrices. Ce Taycan propulsion devient ainsi le modèle d’entrée de gamme de la berline électrique. Après la 4S, elle devrait représenter le deuxième plus gros volume de ventes zéro émission chez Porsche.

Contrairement aux autres versions, le Porsche Taycan propulsion ne compte plus qu’un unique moteur électrique ; moteur qui est placé sur l’essieu arrière de la voiture. Mais si la puissance de ce Taycan RWD est revue à la baisse, le constructeur allemand est bien loin de nous proposer une version édulcorée de sa berline électrique. Deux jours au volant de cette nouvelle venue, sur circuit et sur route, nous ont permis de vérifier son excellente endurance, son comportement routier très plaisant et ces étonnantes capacités à… drifter !

Petite parenthèse pour évoquer le design de ce Taycan propulsion. C’est simple, la berline n’a absolument aucun signe distinctif par rapport à la 4 roues motrices. Même capot plongeant inspiré de la 911, même dessin d’optique constitué de 4 points bordés d’une entrée d’air qui encadre la face avant.

Taycan « propulsion » : une entrée de gamme de haut vol

Drifter en électrique, vous n’y croyez pas et pourtant ! Le Porsche Taycan qui n’avait été lancé qu’en 4 roues motrices, est donc disponible depuis le mois d’avril dernier dans une version propulsion qui mérite que l’on s’y intéresse. Moins puissante, plus légère et moins chère notamment grâce au retrait du moteur avant de 90 kg, cette version de la berline devrait faire des adeptes. Et pour prouver que ce Taycan propulsion est capable d’être plus accessible financièrement, tout en restant terriblement fun, nous sommes partis à Reims pour des sessions de drift endiablées. Verdict : des glissades pas toujours maitrisées, mais un plaisir de conduite indéniable.

D’entrée de jeu, le Porsche Taycan propulsion pose le décor : la berline est entrée dans le Livre Guinness des records pour avoir réalisée le plus long drift jamais tenu avec une voiture électrique. Comme quoi, avec un moteur électrique en moins sur l’essieu avant et des performances plus timides que sur les autres Taycan, on peut presque s’amuser davantage qu’avec une transmission intégrale qui, elle, ne décroche du sol. Et oui, « Less is more » ! La propulsion est loin d’être une Porsche au rabais… d’autant plus qu’elle profite de la quasi-totalité des technologies des versions supérieures, que ce soit de série ou en option !

« Less is more »

L’atout de cette propulsion n’est donc pas sa puissance mais sa capacité à être joueuse et nous laisser nous laisser nous amuser avec sa motricité. Tant que toutes les aides de sécurité passives (ABS, ESP, etc…) sont activées, il est absolument impossible de faire décrocher la berline. Elle est accrochée au sol et toutes nos tentatives de la faire drifter, même sur un sol mouillé, restent vaines. C’est une bonne chose puisque cela souligne à quel point ces aides passives à la conduite peuvent nous sauver la vie dans certaines situations de conduite dangereuses. En revanche, débranchez tout, et là, la propulsion montre une toute nouvelle personnalité extrêmement joueuse !

Virage long, slalom ou donuts, avec 4 roues motrices c’est absolument impossible. Mais là, avec la Taycan propulsion, ce n’est plus la même chanson ! La berline électrique danse sur piste. Accélération, pied au plancher et coup de volant. La théorie est simple, la pratique plus compliquée ! En revanche, ce qui est sûre, c’est que cette version du Taycan offre clairement la possibilité de s’amuser. Il suffit juste de s’entrainer un peu pour doser le coup de volant et la pression sur la pédale d’accélération… afin d’éviter de partir en tête à queue.

Pour ce qui est de son comportement sur route, le Porsche Taycan propulsion ne souffre évidemment de sa baisse de puissance par rapport à ses grandes sœurs. La berline reste toujours aussi dynamique avec des accélérations franches et linéaires. Si l’on conduit normalement, on ne sent pas le poids des batteries, mais évidemment il suffit de la pousser un peu plus pour sentir un peu l’inertie des batteries. C’est le lot de toutes les électriques. Mais soyons honnêtes, la gêne est vraiment limitée.

Concurrence chez les berlines électriques

Le Porsche Taycan propulsion et ses 476 ch sont proposés à partir de 86.254€. Commercialisée depuis le mois d’avril dernier, cette version propulsion, et plus accessible, de la berline électrique devrait être un vaisseau amiral de la gamme 100% électrique de Porsche.

Le Porsche Taycan propulsion joue bien entendu dans la catégorie des berlines premium électriques. Dans notre étude de la concurrence, nous élargissons un peu la sélection pour donner une image plus globale de l’univers des berlines électriques. Notez que la concurrence est un peu plus fournie chez les berlines hybrides.

  • Polestar 2 : à partir de 39.900 €
  • BMW i4 : à partir de 59.700 €
  • Tesla Model 3 : à partir de 57.800 €
  • Mercedes EQC : à partir de 78.650 €
  • Tesla Model S : à partir de 89.990 €
  • Audi e-tron GT : à partir de 101.500 €

Dimensions de la Porsche Taycan « propulsion »

PORSCHE TAYCAN « PROPULSION »
Nombre de places4
Longueur4,963 m
Largeur (hors rétros)1,966 m
Hauteur1,379 m
Empattement2,900 m
Poids à vide2.130 kg 
Diamètre de braquage11,7 m
Volume de coffre avant/ arrière 84 l / 488 l

.

Performances de la Porsche Taycan propulsion

PORSCHE TAYCAN « PROPULSION »
Puissance cumulée408 ch
TransmissionPropulsion, 2 vitesses
Batterie408 ch (300 kWh) batterie Performance ou 476 ch (350 kWh) batterie Performance Plus
Couple cumulé345 Nm
Vitesse max230 km/h 
0 à 100 km/h5,4 sec
0 à 200 km/h16,5 sec
Autonomie (WLTP)Jusqu’à 484 km
Recharge sur borne 11 kW9h
Recharge sur borne 50 kW1,33 h (de 5% à 80 %)
Puissance de charge maxi 270 kW
Tarif de base86.254 € (avec batterie Performance)

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire