Joe Biden : n’a plus le droit de prendre le volant de sa Corvette

Elu 46ème président des Etats-Unis d’Amérique, le démocrate, Joe Biden, va devoir faire quelques ajustements dans sa vie lorsqu’il prendra ses nouvelles fonctions. Et l’un d’entre eux concerne l’automobile : le nouveau locataire de la Maison Blanche n’a désormais plus le droit de conduire sa propre voiture, une Corvette de 1967 !

joe biden, corvette, president etats-unis, joe biden et automobile, voiture ancienne, chevrolet,

Coiffer Donald Trump (un autre amoureux de belles carrosseries) au poteau et lui ravir son statut de chef de l’Etat des USA est une belle victoire. En revanche, cette victoire a un prix pour ce passionné de voitures anciennes. Pour des raisons de sécurité évidentes, le nouveau président américain, Joe Biden, devra ranger au garage sa magnifique Chevrolet Corvette Stingray cabriolet dont il est propriétaire depuis le 19 août 1967.

Déjà à l’époque de son mandat de vice-président entre 2009 et 2017 (sous Barack Obama), Joe Biden avait dû cesser les virées en Corvette. C’est donc sans surprise qu’il en est de même avec ses nouvelles fonctions de président des Etats-Unis. Mais selon la CNBC, le démocrate pourrait mettre sa passion de côté bien plus longtemps que prévu. En effet, aucun ancien président américain n’est autorisé à rouler sur la voie publique. C’est bien dommage pour celui qui avait présenté son cabriolet dans l’émission Jay Leno’s Garage, il y a quelques années et avait montré qu’il était un grand amateur de vitesse et n’hésitait pas à faire brûler de la gomme.

A noter que le nouveau président des Etats-Unis, a eu quelques belles voitures en sa possession avant sa Corvette. Sa première voiture était une Studebaker de 1951, puis c’est une cabriolet Plymouth de 1952 de couleur « candy apple red » qui entra en sa possession, suivie d’une Mercedes 190 SL.

La Corvette de Joe Biden lui venait de son père !

D’abord reçu en cadeau de mariage par son père, le moteur de cette décapotable avait ensuite été restauré en cadeaux de Noël, par ses deux fils, dont l’un est décédé en 2015. Aujourd’hui à l’état quasi concours, la décapotable arbore une belle couleur Goodwood Green (vert bouteille), une sellerie camel, une boite manuelle 4 vitesses et cache sous son capot un V8 de plus de 300 ch. Le bolide estimé à 90.000 € doit certainement avoir une importante valeur sentimentale.

Mais désormais tous les regards sont tournés vers lui, non plus pour sa passion automobile mais sa politique automobile. Quelles mesures face à l’écologie ? Quelle place pour l’électrique ? Ce passionné d’automobile, fils de concessionnaire, semble se diriger assez naturellement vers une transition en faveur de l’électrique. Joe Biden a même laissé courir, il y a peu, une rumeur à propos d’une Corvette électrique. Suite au prochain numéro…

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire