Audi R8 Decennium : une sportive fun et performante

La série spéciale Audi R8 Decennium ne fait pas dans la dentelle ! Disponible uniquement en version cabriolé, elle impose un look tout puissant pour des performances hors pair parfaitement mise en valeur sur les routes de la Forêt Noire (Allemagne) et la Route des Grandes Alpes. Une édition spéciale en hommage aux 10 ans de son fameux V10 qui va vite vous rendre accro. La R8 est un véritable concentré des nouveautés Audi ce qui donne des airs avant-gardistes à la supercar. Timide s’abstenir… la R8 Decennium ne vous permettra plus de passer inaperçu !

Quand on regarde l’Audi R8 Decennium avec sa peinture gris Daytona mat, ses jantes 20 pouces bronze et ses lignes bien marquées, la sportive a un look très musclé, presque “m’as-tu vu”. Et puis finalement quand on regarde d’un peu plus près, cette cohérence entre le look et la puissance la rend tout simplement irrésistible. Elle n’est que le reflet du caractère de la bête, et c’est pour ça que la magie opère si bien !

Large, basse, peu de surfaces vitrées, des échappements énormes, un logo noir brillant, de la fibre de carbone sur l’aileron arrière et les coques de rétroviseurs, mais surtout son V10 atmosphérique visible à l’arrière.. chaque détail parfait le look terriblement sportif de la bête. La R8 Decennium est agressive. Que l’on n aime ou pas, ce n’est finalement pas la question. Une seule certitude : elle ne fait pas semblant, ne transige pas. Elle est là pour avaler du bitume et ça tombe bien parce que rien qu’au son rauque de son V10, on ne pense qu’à partir s’amuser à son volant.

Un cockpit dédié au pilote

audi, audi r8, audi R8 decennium, R8, R8 decennium, essai, testdrive, sportive, supercar,

A l’intérieur, les finitions sont parfaites, l’ensemble est à la fois luxueux et sobre. On ne se perd pas parmi une collection de boutons, ce qui rend la navigation assez intuitive. Le caractère sportif est toujours bien présent avec de nombreuses applications carbone brillantes et des sièges sport en cuir et alcantara noir finis par des surpiqûres bronze. Aucun bruit de mobilier ne vient polluer le chant du V10. Et petit détail amusant :  le logo Audi ainsi que le numéro du véhicule de cette série spéciale sont projetés au sol à l’ouverture de la portière. La nôtre était la quatrième sur les 222 exemplaires produits.

Par ailleurs, un autre détail est frappant. A bord, tout est conçu pour le conducteur. Le passager ne profite pas d’écran central. Seul le conducteur dispose d’un écran HD, “le virtual cockpit”. Toutes les informations s’y affichent avec un jeu d’animation très réussi. Mention spéciale pour la navigation disponible sur ce même écran. C’est beau et pratique.

Une conduite ultra performante

audi, audi r8, audi R8 decennium, R8, R8 decennium, essai, testdrive, sportive, supercar,

Une fois bien installé au volant de la R8, on ne pense qu’à voir ce qu’elle a dans le ventre. Et là encore, on est pas déçu. Il suffit de mettre le contact et d’entendre son V10 vrombir pour commencer à ressentir sa sportivité nous envahir. Puis à la seconde où l’on a mit le pied sur l’accélérateur, on goûte à ses performances hors pair : 620 ch pour une vitesse de pointe à 331 km/h et un 0 à 100 km/h en 3,1 sec. L’accélération est aussi puissante que son freinage, la tenue route parfaite, la voiture est précise avec une conduite ferme sans être trop dure pour autant. Bref, c’est grisant… particulièrement sur ces exigeants lacets de montagne. Pour ma part, je n’ai pas quitté le mode sport et comme sur beaucoup de voitures de ce type, je préfère nettement les palettes à la conduite automatique !

Côté confort, la sportive n’est pas en reste. Un fois habitué aux sièges baquet qui vous donne l’impression d’être un peu engoncé et à la conduite au ras du sol à laquelle nous ne sommes plus habitués avec la mode du SUV, on profite d’un très bon maintien. Sans compter qu’en mode “confort”, les suspensions ne sont pas trop fermes !

En conclusion, l’Audi R8 Decennium et son look ultra sportif aurait tendance à faire peur aux néophytes peu habitués à la conduite dynamique, mais en réalité la prise en main est loin d’être si compliquée. La supercar de la marque aux anneaux a l’énorme qualité de nous permettre de vraiment bien nous amuser sans pour autant être un pro de la conduite. D’autant plus que c’est 4 roues motrices permettent plus de maitrise avec un meilleur grip au sol. Et pour le coup, rendre la conduite d’une voiture aussi agressive, si accessible, c’est une belle performance.

L’Audi R8, une star qui a un prix

L’Audi R8 que nous connaissons pourrait bien être la dernière de sa carrière. Pourtant elle plaît. Elle plait même beaucoup. Bien au-delà des simples amateurs de belles carrosseries. Véritable star de cinéma, elle a volé la vedette au beau Christian Grey dans « 50 Nuances de Grey », mais aussi à Tony Stark dans « Iron Man » ou encore à l’officier Del Spoober dans « I, Robot ». Malheureusement notre vie n’est pas un film et elle ne gagnera pas notre garage si facilement.

Et pour cause, cette édition spéciale de 222 exemplaires est vendue au prix de 229.300 € (234.300 € avec la peinture mate). Cependant, bien qu’il ne reste aucun de ces modèles en vente, vous pourrez toujours vous amuser au volant d’une R8 dotée du même moteur pour un ticket d’entrée de 209.600 €. Notez qu’elle existe en version coupé et en version cabriolet. Si le prix est élevé pour une deux places – il flirte avec celui des Ferrari et autres Lamborghini – on ne pourra pas nous enlever qu’il est difficile de trouver une voiture au volant de laquelle on peut autant s’amuser. Conduite performante et accessible, qui dit mieux ?

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire