Une virée à Méribel en Ferrari GTC4Lusso

Il y a des essais qui vous surprennent et d’autres qui vous transportent. Dans le cas de la Ferrari GTC4Lusso, il s’agit plutôt du second cas. Un simple coup d’oeil suffit à vous charmer, alors que l’incroyable chant du V12 finit de vous séduire. Ainsi, quand en plus d’avoir la chance de conduire la plus conviviale des Ferrari, on a l’opportunité de découvrir et de profiter de Méribel – l’une des plus belles stations de ski françaises – on ne boude pas son plaisir !

A la fois polyvalente et sportive, la Ferrari GTC4Lusso a l’énorme avantage de bénéficier à la fois d’un design dynamique, tout en offrant 4 places et une conduite parfaite pour la ville comme pour les lacets de montagne enneigés. Ici, le beau n’est pas l’ennemi du “pratique”. Il s’agit là probablement de son principal atout séduction. Sa silhouette élancée est incroyablement élégante.

Et pour tester cette Ferrari GTC4Lusso, rien de mieux que de prendre la direction de Méribel et ses environs. Et là, c’est le bonheur. La berline se faufile sur les routes de montagnes avec une précision et une agilité désarmante. Et ce n’est pas la neige fraichement tombée qui la rend plus timide, bien au contraire, sa polyvalence est mise en exergue. Pour cette virée de deux jours en montagne, il va falloir garder la tête froide face à ce V12 de 690 ch pour ne pas perdre son permis !

Une berline qui soigne son élégance dans les détails

“Le diable se cache dans les détails”. Une expression parfaitement démentie par la Ferrari GTC4Lusso. La berline de la marque au cheval cabré est belle de loin comme de près. Ses lignes élancées et son long capot, lui offrent une silhouette gracieuse et bien assise sur la route. Ses 4,92 m de long, ses 1,98 m de largeur, ses flans arrières galbés et sa courbe de toit abaissée soulignent la polyvalence de la GTC4Lusso qui apparait à la fois musclée et fuselée tout en s’offrant un bel habitacle.

Puis, en s’approchant, on se rend compte que les détails sont tout aussi raffinés. On note le retour des doubles phares à l’arrière, mais également le blason Ferrari sur les flancs du capot, ou encore les aérateurs sur les portières qui soulignent la sportivité de la berline. Les optiques avant parachèvent le look sculptural de la GTC4Lusso en épousant la ligne de cassure sur le flanc du capot. Et petit détail que nous apprécions particulièrement : les étriers de frein jaunes. Beaucoup moins ostentatoire que le rouge mais tout aussi efficace pour le look !

Un habitacle convivial

A bord, on retrouve l’ADN sportive de la marque soulignés, entre autre, par les sièges enveloppants et le petit volant. Mais le plus surprenant est de découvrir le soin qui est apporté à chaque passager, et non pas uniquement au conducteur. L’exemple le plus parlant est la planche Dual Cockpit destinée à partager les informations de conduite avec le passager avant grâce à un second écran.

Les passagers arrière et avant bénéficient du même luxe. Tous profitent de sièges spacieux et confortables. Et pour ne léser personne, la même console centrale court de la planche de bord au second rang. Par ailleurs, le volume de coffre (de 450 l à 800 l) est loin d’être négligeable. En bref, tout nous invite à prendre la route pour un week-end entre amis.

Une Ferrari à Méribel

Pour tester cette GTC4Lusso, nous avons donc pris la route de Méribel. Les petites routes de montagnes nous ont permis de tester les performances routières de la Ferrari. Et une chose est sûre, inutile de la pousser beaucoup pour s’offrir des sensations fortes. La berline chante dès que l’on met le contacte. Ensuite sa conduite ferme et précise, nous rappelle que l’on ne conduit pas un simple shooting brake. Aucun roulis, une maniabilité parfaite malgré sa taille et surtout une voiture bien accrochée à la route… la GTC4Lusso nous offre un vrai sentiment de sécurité, ce qui aurait tendance à nous donner des ailes.

Et justement, après avoir bien joué avec mon bolide, l’arrivée à Méribel est un véritable bonheur. Tous ces chalets enneigés et ces sapins blancs sont plus dépaysant et apaisants que beaucoup de destinations plus lointaines. Il ne me reste donc plus qu’à poser mes valises et découvrir cette magnifique station de ski qu’est Méribel. Première découverte : ma chambre du Kaila et sa déco de chalet ultra cosy. Tout ce que j’adore ! Ensuite, petit tour au spa. Une chose que je ne prends généralement jamais le temps de faire, mais connaissant la réputation de cet espace bien-être, j’ai craqué… à raison ! Et pour finir de découvrir la station, j’ai eu la chance de pouvoir rechausser des skis après plus de 7 ans sans avoir mis les pieds sur une piste.

En 90 min, j’ai eu le temps de faire un beau tour des pistes de la station et une chose est sûre, l’année prochaine je reviens en famille ! Car après cette parenthèse enchantée, il est temps de reprendre la GTC4Lusso et de s’amuser à nouveau sur les routes qui me ramènent à Lyon.

Merci infiniment à Ferrari et Méribel pour cet essai hors du commun qui relève plus d'une expérience de vie que d'un simple test produit !

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire