Les véhicules neufs coûtent de plus en plus cher

Oh hisse ! oh hisse ! oh hisse la hausse des prix ! L’époque est aux augmentations et le milieu de l’automobile n’y échappe malheureusement pas. Avec la montée en puissance du segment des SUV, c’est le prix moyen des véhicules neufs qui prend de la hauteur.

Ce sont nos confrères du Parisien ayant eu accès en avant première à l’étude annuelle de l’Argus qui le révèlent aujourd’hui : les véhicules neufs coûtent aujourd’hui en moyenne 720 € de plus que l’année dernière, soit une augmentation de près de 3%.

Avec une augmentation constante depuis des années, la petite entreprise du monde de l’automobile ne connaît pas la crise. Elle affiche même une augmentation de 5,1% des immatriculations en 2016. Décryptage, avec notre regard, de ce phénomène en 3 points.

La mode est au SUV

Il est aujourd’hui un segment automobile qui a le vent en poupe, celui des SUV. Cet engouement pour ces véhicules typés, baroudeurs et qui inspirent la sécurité n’est sans doute pas anodin à l’augmentation du nombre des immatriculations. La montée en gamme des SUV explique certainement l’augmentation du prix moyen des VN (véhicules neufs). Les constructeurs l’ont bien compris. A coup d’Audi Q2, Peugeot 3008, Renault Kadjar, Toyota C-HR, Kia Niro ou encore Seat Ateca, une bataille acharnée est lancée !

Vers une auto de plus en plus connectée

véhicules neufs, automobile, car, cars, femmes, augmentation, prix,Au cœur d’une génération geek, la voiture se veut de plus en plus connectée. Et pour assouvir notre soif de technologie, il faut des moyens. La technologie mise en place par le biais de l’électronique à un coup. Un phénomène que l’on ne relève d’ailleurs pas uniquement pour les véhicules neufs mais aussi dans la téléphonie ou l’informatique.

Et oui, si on veut pouvoir appeler « Monsieur chéri » en toute sécurité, il faut de l’électronique. Si on veut utiliser les caméras de recul et éviter d’écorcher la voiture familiale, il faut de l’électronique. Si on veut se rendre chez son coiffeur préféré, il faut encore de l’électronique. Tous ces petits composants, qui mis bout à bout nous offre une voiture ultra-connectée, contribuent considérablement à l’augmentation du prix global de nos véhicules neufs.

Les femmes investissent le milieu auto

véhicules neufs, automobile, car, cars, femmes, augmentation, prix,C’est une réalité, les femmes s’intéressent de plus en plus à l’automobile. Elles sont de plus en plus décisionnaires dans l’acte d’achat et ont, elles aussi, leurs envies. Aujourd’hui les constructeurs en jouent certainement un peu. Ils usent et abusent des options. En effet, les modèles de base sont de moins en moins équipés, et une option par-ci, une option par-là, ça se ressent sur la facture finale !

Avec nos yeux d’Enjoliveuses nous sommes convaincues qu’il y a bien d’autres raisons qui expliquent l’augmentation du prix des véhicules neufs. Nous aurions également pu aborder le fait que la personnalisation présente sur beaucoup de modèles une augmentation inévitable de la note. Les facilités de paiement ou les locations longue durée, avec ou sans option d’achat désorientent et nous font oublier le prix global de la voiture. Il y aurait encore beaucoup de choses à raconter et à développer sur ces autos que nous aimons tant !

En conclusion, avec les résultats de cette étude de l’Argus, il faut donc se faire à l’idée que le prix moyen d’un véhicule neuf a augmenté. Alors soit on le prend pour argent comptant et payons la facture soit il nous faudra revoir à la baisse nos prétentions et se priver de 720€ d’options. Alors pour cette somme êtes-vous prêts à sacrifier l’affichage tête haute sur votre futur Q2 ? Ou alors l’attelage pour votre éventuel 3008 ? Le toit en verre ou la roue de secours pour votre imminent Kadjar sont-ils si importants ?

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire