The Making of the Fiesta

On vous en parlait en juillet, la petite citadine américaine a reçu le prestigieux prix de Women’s World Car of the Year (pour la version 1.0-litre EcoBoost) ! Après avoir testé la nouvelle version à Rome, c’est vers Cologne, le berceau de la Ford Fiesta, qu’on s’envole pour découvrir tous les secrets de fabrication, du brainstorming au montage !

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineSi on aime tester de nouvelles voitures et vous en parler, on adore découvrir les petits secrets de fabrication, voir l’envers du décor et la manière dont une voiture nait dans l’esprit du designer, passe par les mains des ingénieurs pour finir au montage. C’est l’usine de la Fiesta que nous avons eu le plaisir de visiter, au sein du siège de Ford of Europe, à Cologne. Un matin très tôt, car il faut bien la journée pour découvrir la conception de Fiesta de A à Z, nous avons rendez-vous avec tous les professionnels qui ont contribué à en faire la voiture féminine de l’année.

Une histoire, un design

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineOn commence par apprendre qu’il faut 4 années pour fabriquer une Fiesta, ça nous semble long et court à la fois quand on assiste à toutes les étapes du processus.

 

Ça débute, logiquement, par le design. L’équipe (très féminine) commence par courir les show, défilés, salons et autres lieux liés à la mode pour s’inspirer des tendances du moment. On etudie ce que recherchent les femmes dans une voiture puisque qu’on connait leur influence sur le choix du véhicule du foyer (ou même pour leurs amis). La conductrice de la Fiesta (oui oui c’est une voiture féminine, de femmes pour les femmes !) est une jeune urbaine professionnelle, elle utilise tout le temps son téléphone et c’est pourquoi, sur certaines versions, le clavier numérique du tableau de bord lui rappelle cet instrument de son quotidien.  

Verve, le Show Car

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineL’étape suivante le dessin, le modèle en argile puis la création d’un Concept Car qui répond aux attentes du design et sera la 1ère vision de la Ford Fiesta. Tout cela se passe sur 7-8 mois. Si le budget n’est pas illimité, c’est la partie la plus sympa du projet car l’équipe peut se lâcher un peu comme elle veut puisqu’elle n’a pas d’exigence sécuritaire ou autre, ce prototype n’est pas fait pour rouler mais pour briller lors du Salon de Francfort 2007 ! Le succès est tel que finalement la Fiesta s’en inspire beaucoup et on ne dénote pas énormément de différences entre le Show Car et le véhicule final. C’est le cas notamment de la couleur, Hot Magenta, inspirée de l’industrie cosmétique, elle sera réutilisée dans la production finale. La face de la nouvelle Fiesta a plus d’assurance et de chaleur.

Intérieurs adaptés aux différentes personnalités féminines

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineLe modèle qui inspire les design intérieur est Agyness Deyn. On suit les différentes étapes de sa journée et l’intérieur de Fiesta s’adapte. Le matin elle a besoin de calme et de sérénité, les couleurs seront claires pour ne pas agresser le regard. Elle file ensuite faire du shopping, elle est trendy et veut une voiture à son image, l’intérieur adopte une couleur marron qui lui rappelle celui d’un sac en cuir et le siège en matelassé s’inspire de la matière si chère à Chanel. Dans l’après-midi, l’adrénaline monte et elle file au volant de la sportive Ford Fiesta ST !

On aime s’imaginer dans la peau de cette nana urbaine et trendy qui file au volant de sa Fiesta qui lui ressemble. Nous avons beau insister sur le fait que cette voiture est féminine, il n’en demeure pas moins que 40% des acheteurs sont des hommes (ceux qui ont bon goût, évidemment !)

Du Show Car au véhicule final

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineReprenons les étapes, le design s’inspire des tendances et crée un brief sur ce qu’il imagine être la nouvelle Fiesta, le Show Car est construit sur cette base, il est présenté au Salon de Francfort. Le marketing l’étudie et donne ses besoins (coûts, objectifs de vente…) pour l’équipe d’ingénieurs qui transforment Verve en Fiesta (en 4 années).

Nous passons donc à la visite de l’usine en visitant tout d’abord les équipes d’ingenierie acoustique. Tout est étudié dans la pollution sonore émise et subie par le véhicule, plusieurs matériaux sont testés jusqu’à obtenir le minimum de bruit. Une haute technologie est utilisée par Ford of Europe, la taille des salles est impressionante ! On inspecte la moindre parcelle de la carrosserie, de l’échappement, du moteur.

les Enjoliveuses, Ford, Fiesta, Cologne, UsineAprès le côté technique, nous passons au Windkanal qui souffle à plus de 200 km/h et permet de tester l’aérodynamisme de la Fiesta. C’est ludique et intéressant de voir toute la technologie déployée pour que le vent puisse filer par les bons côtés du véhicule. Evidemment, nous sommes de grands enfants et après avoir observé l’ingénieur, nous testons nous-même ses dires, en faisant bien attention à ne pas nous laisser emporter par la tempête artificielle !

Fabrication de la Fiesta… en 86 secondes !

Dernière étape de la visite, la chaine de fabrication, presque entièrement automatisée, une véritable valse de robots qui s’occupent de fixer chaque éléments de la Ford Fiesta. En plus des photos ci-dessous, voici une vidéo expliquant ce processus.

.

.

.

;

.

.

;

.

.

..

Un grand merci à Ford of Europe pour ce tour dans l’envers du décor de la nouvelle Ford Fiesta, c’est très impressionnant de voir les différentes étapes de création et construction !

Please follow and like us:
error0

2 commentaires

  1. Sue BOISJOLY dit :

    J’ai tellement aimé cette petite puce, que j’en ai acheter une la SE Sport.

Laissez un commentaire