Depuis le 1er janvier 2017,  les chefs d’entreprises sont tenus de désigner les salariés ayant commis des infractions au Code de la route. Ceux qui font de la résistance doivent désormais s’acquitter d’une amende pour “non désignation du constructeur” pouvant aller jusqu’à 1.875 €. Sur le papier...
Lire la suite