DS9 e-Tense 225 : le savoir-faire français dans une berline

Si l’on devait choisir deux mots pour décrire la DS9 e-Tense, ce serait : luxe et confort. C’est principalement avec ces deux qualités que la berline hybride rechargeable ambitionne de se faire une place chez ses concurrentes premium. En a-t-elle les épaules ? Certainement…

Pour ce qui est de sa nationalité, la DS9 brouille un peu les pistes. Certes Française, elle n’en reste pas moins fabriquée en Chine. Ce qui pose deux questions : la Chine adoptera-t-elle cette berline française ? Et la France chantera-t-elle « cocorico » en découvrant le savoir-faire sino-français briller à bord de cette luxueuse berline ?

Une chose est sûre au-delà de sa double nationalité, la DS9 e-Tense a des arguments à faire valoir. Hybride, luxueuse, confortable et esthétique, cette nouvelle berline pique notre curiosité. Une curiosité immédiatement assouvie par la richesse de son design extérieur. Face avant, profile ou face arrière, quelque soit l’angle sous lequel on l’observe, la DS9 se pare d’une série de détails esthétiques particulièrement raffinés.

Il n’y a que jeter un coup d’œil sur le dessin des optiques avant et arrière pour applaudir le travail du design. Même émerveillement devant l’imposante calandre à effet diamanté tridimensionnel encadrée par les emblématiques DS WINGS. Autre travail intéressant avec le sabre qui fend le capot de la berline et renforce encore le caractère de la DS9.  Et si l’on prend un peu de recul et que l’on regarde l’allure plus générale de la voiture, on voit une ligne de profile sobre, fluide, sans rupture, avec des poignées de portes affleurantes presque invisibles… le souci du détail marque les ambitions premium de DS.

La DS9 : un standing royal

A l’intérieur, la part belle est faite aux beaux matériaux. On trouve du cuir Nappa sur les selleries et sur la planche de bord. L’alcantar est présent jusqu’au ciel de toit, les boutons de commandes sont travaillés avec un effet cristal luxueux, la montre BRM pivotante trône au-dessus de l’écran tactile, la finition est soignée,… Bref, nous sommes bien à bord d’un véhicule haut de gamme. Mais si le diable se cache dans les détails, certains détails méritent alors quelques améliorations, à l’instar de certains boutons de commande sur la colonne centrale. Celui du frein à main est un peu proches de ceux de la commande des vitres. Gare à ne pas se tromper ! Quant au bouton dédié aux différents modes de conduite -particulièrement important sur un véhicule hybride – lui non plus n’est pas idéalement positionné. Et pour cause, il se loge sur la console centrale côté du passager. Pas très pratique pour le conducteur.

Mais ce qui nous interpelle particulièrement sur cette DS9 e-Tense, c’est cette invitation à s’installer à l’arrière et se laisser conduire. Et pour cause, le soin apporté aux places arrière est bluffant : sièges chauffants, climatisés et massant ! Par ailleurs, l’habitabilité est remarquable tant à l’arrière qu’à l’avant. Une véritable invitation au voyage… avec chauffeur, car s’il y a un aspect sur lequel il est important de s’attarder, c’est le confort ! C’est certainement là, l’essence même de cette berline.

225 ch ou 360 ch ?

ds9 e-tense, berline, berline de luxe, berline hybride, essai, voiture francaise

Un confort que l’on retrouve dans la conduite grâce aux avantages de l’hybride. On profite du couple et du dynamisme de l’électrique dans les phases de démarrage et de relance. Et autre point fort, non négligeable sur la liste des agréments de conduite : le silence de l’électrique. Le tout en gardant l’autonomie d’une thermique. En clair, le meilleur des deux mondes ! Et globalement la puissance proposée sur les deux motorisations hybride (225 ch ou 360 ch) est largement suffisante pour parer au poids supplémentaire des batteries, soit 300 kg de plus que la version PureTech.

Il arrive que la puissance ne soit pas là pour jouer les pilotes, mais pour assurer un maximum de confort. C’est le cas de la DS9. Sa philosophie est claire, la berline se veut statutaire ! Les passagers sont dans un véritable écrin. Pour se faire, le constructeur a décidé de tout jouer sur le confort avec une direction et des suspensions très souples, peut-être même trop souples lorsque l’on passe en mode sport. Une fois encore, on ne partira pas faire un rallye au volant d’une DS9, mais on regrette simplement que ce mode ne muscle pas davantage le jeu. On aimerait un peu plus de raideur et de précision dans les phases de conduite les plus dynamiques. En revanche, cette grande souplesse du châssis et de la direction est idéale lorsque l’on roule en bon père de famille. Se pose donc la question de l’intérêt des 360 ch, les 225 ch étant très largement suffisant !

Le grand confort de la DS9 repose en grande partie sur son système de suspension Active Scan qui permet d’adapter l’amortissement en fonction de la route grâce à l’aide d’une !

Trois motorisations au choix

En résumé, la DS9 e-Tense est une véritable réussite esthétique et extrêmement cohérente avec une conduite confortable et optimale tant qu’on ne joue pas au pilote. Elle aura tout pour prendre sa place sur le segment des berlines de luxe hybride, à partir du moment où quelques petites améliorations ont été faites. On peut difficilement tenir la comparaison sur le segment premium sans avoir quelques équipements essentiels comme la commande vocale, l’affichage tête haut ou encore l’Apple CarPlay sans fil.

La DS9 affiche un prix d’entrée de gamme de 47.700 € pour la version PureTech essence de 225 ch. En revanche, si vous voulez adopter la DS9 e-Tense de 225 ch compter sur un tarif à partir de 55.000 € ou 66.500 € pour la version e-Tense 4×4 de 360 ch. Notez que d’ici la fin 2021, vous aurez également le choix avec toujours la motorisation hybride rechargeable mais cette fois-ci de 250 ch.

Notre modèle d’essai, la DS9 E-Tense 225 Rivoli +, le prix atteint les 57.900 €. A ce tarif l’équipement est plus que correcte mais est-ce que le rapport qualité/prix suffira à faire trembler ses concurrentes premium, là est la question…

Les autres berlines hybrides rechargeables 

  • BMW 530e : à partir de 53.950 €
  • Volvo S60 Recharge : à partir de 59.750 €
  • Audi A6 : à partir de 63.150 €
  • Mercedes E 300 e : à partir de 63.450 €
  • Peugeot 508 PSE : à partir 67.100 €

Dimensions du DS9 e-Tense

.

DS9 e-Tense 225
Nombre de places5
Longueur4,934 m
Largeur (hors rétros)1,932 m
Hauteur1,460 m
Empattement2,895 m
Poids à vide1.839 kg
Rayon de braquage11 m
Volume de coffre 510 l
Réservoir42 l
  

Caractéristiques techniques du DS9 e-Tense

.

DS9 e-Tense 225
Moteur thermique180 ch
Moteur électrique110 ch
Puissance cumulée225 ch
TransmissionTraction
Boite de vitesseAutomatique – 8 rapports
Couple Max360 Nm
Vitesse Max240 km/h 
Vitesse Max en 100% électrique135 km/h
0 à 100 km/h8,3 s
CO2 (g/km) 33 g – 35 g
Consommation cycle mixte1,5 l/100 km
Autonomie 100% éléctrique (WLTP)Jusqu’à 48 km
Temps de recharge (0 à 80%)4h48 (prise domestique) à 1h28 (22Kw)

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire