Quel impact a le froid sur notre voiture ?

Malgré l’inquiétant problème du réchauffement climatique, nous connaissons en ce moment un épisode de grand froid hivernal. Des températures particulièrement basses qui ont un impact direct sur nos voitures ! Quel est-il ? Et que peut-on faire pour préserver au maximum notre véhicule ?

froid, voiture, pare brise, astuces auto

Qui dit grand froid, dit voiture maltraitée. Pour nous aider nous avons quelques alliés bien connus à ne pas négliger et à solliciter rapidement en cas de besoin. Parmi eux : Carglass pour les problèmes de pare-brise et votre garagiste pour les problèmes mécaniques ou pneumatiques.

Si il existe plein de petites astuces pour prévenir le plus possible notre voiture des effets négatifs du froid sur elle, il est une idée reçue qui n’a plus lieu d’être : avec nos voitures modernes, il n’est plus nécessaire de faire tourner le moteur avant de prendre la route ! Cela ne sert qu’à polluer sans pour autant préserver nos moteurs désormais suffisamment coriaces pour affronter le froid. Seule condition : bien entretenir son véhicule au quotidien et adopter quelques réflexes de bon sens. Par exemple, n’hésitez pas à mettre de l’antigel dans le moteur et garer votre bolide dans un garage couvert.

On dorlote son pare-brise

L’une des premières victimes du froid est incontestablement notre pare-brise. Si il est fissuré, embué ou tout simplement encrassé, un trajet anodin peut devenir dangereux… même dans les meilleures conditions climatiques. Alors imaginez avec de la buée, de la neige ou de violentes pluies ! Donc avant toute chose, le b.a.-ba est de laver régulièrement son pare-brise. Ensuite, soyez vigilants aux impacts que vous pouvez avoir. En période de grand froid, des fissures peuvent apparaitre sans impact. Un simple choc thermique peut causer de gros dégâts.

Il ne faut donc pas attendre et agir tant que l’on peut le réparer :; particulièrement dans les zones montagneuses où les températures sont peuvent être très basses et que les dégâts risquent d’empirer rapidement. Par exemple en cas de problèmes sur votre pare-brise à Sallanches mieux vaut ne pas attendre le déluge pour agir.

Voici donc quelques astuces pour préserver vitre pare-brise en cas de vague de froid :

  • – Le plus important : en cas de givre ou de neige, ne jamais verser sur votre pare-brise de l’eau chaude. Il n’est pas plus recommandé de mettre le dégivrage au plus chaud quand vous rentrez dans votre auto. C’est le meilleur moyen de le fissurer en créant un choc thermique. Prenez votre mal en patience. Et si vous êtes vraiment pressés grattez-le avec un outil ad hoc qui ne provoquera pas de rayures.
  • – Pour protéger votre pare-brise du froid, le recouvrir peut-être une bonne solution. Evitez seulement les journaux qui en s’humidifiant vont s’accrocher au pare-brise. Préférez le carton plus efficace et moins ennuyeux à retirer.
  • – Une astuce de grand-mère qui marche bien est de mettre en préventif un peu de shampoing ou de savon avec un chiffon sur la face intérieur du pare-brise. Ça ralentira la formation de buée. Evidemment, vous frottez jusqu’à ce que vous n’en voyez plus aucune trace ! Le but n’est pas d’entraver votre champ de vision.
  • – Être dans la possibilité de laver son pare-brise sur la route étant primordial : remplir son réservoir de produit lave-glace avec de l’antigel est plus que judicieux.
  •  

Le froid : ennemi des consommations

Hormis les problèmes mécaniques, le froid a également un impact néfaste sur l’aérodynamisme de nos véhicules. Le moteur a donc besoin de tourner davantage et donc de consommer plus. Un effet encore amplifié lorsque vous rouler sur des voies rapides, à l’instar des autoroutes.

Par ailleurs, la pression des pneus à tendance à diminuer avec le froid. Un effet qui augmente la résistance du véhicule sur la route. Par conséquent, entre l’aérodynamisme mis à mal et une pression des pneus diminuée, les trajets par période de grand froid sont bien plus énergivores.

Les astuces pour faire face au froid

1 – rétroviseurs protégés

Les rétroviseurs, essentiels à une conduite sûre, doivent également faire l’objet de votre attention. Ici, inutile de passer 4h à les dégivrer, il suffit de les couvrir d’un sac en plastique le soir et lorsque vous partirez au bureau le lendemain matin, il n’y aura qu’à les déshabiller. Pas de givre, pas de neige et un gain de temps certain !

2 – Les joints de vos portières n’aiment pas le froid

On n’imagine pas à quel point le froid peut être mauvais pour nos voitures. Si vous y êtes exposé que très rarement tout va bien, mais si vous habitez dans des zones froides, n’hésitez pas à mettre du talc sur les joints de vos portières. Ils seront ainsi préservés de tout risque de gel.

3 – Attention aux batteries qui frissonnent

Plus il fait froid, plus la durée de vie de vos batteries est menacée. Dans l’idéal, démarrez avec tous les équipements énergivores éteints : radio, lumières, etc.. Si la température frise le 0°C, la batterie peut perdre jusqu’à 30% de ses capacités ! Batteries qui sont, de surcroit, particulièrement sollicitées en hiver pour chauffer la voiture et éclairer la route entre les journées courtes et la pluie très fréquente.

Il est d’autant plus important de protéger ses batteries que plus elle est déchargée, plus elle est sensible au froid et risque de voir ses composants internes endommagés. C’est le cercle vicieux ! La meilleure astuce reste encore de faire dormir sa voiture dans un lieu couvert et non dans la rue.

4 – Des pneus adaptés et des yeux grands ouverts

Neige et glace oblige, les pneus hiver sont de bon ton ! Il s’agit là du seul lien entre votre voiture et la route donc ne le négligez pas. Par ailleurs, votre voiture n’est pas la seule à être maltraitée, les routes le sont aussi. Qui dit gel, dit apparition de nouveau nids de poule. Ouvrez donc l’œil pour les éviter et éviter de crever bêtement un pneu.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire