Mercedes-AMG GLC 63S : essai d’un SUV surpuissant

Si la mode est aux SUV, le Mercedes-AMG GLC 63S ne joue pas dans la même cours que ceux dont on vous parle régulièrement. Ici, on parle de surpuissance, de sportivité et de performances. Avec 510 ch et un design très agressif, la marque à l’étoile entend bien nous faire un peu vibrer avec cette familiale « survitaminée »…

Mercedes AMG GLC 63S, AMG, Mercedes, SUV, SUV premium, SUV sport, GLC, essai, testdrive, clemence de bernisSi vous tenez à votre permis de conduire, il faudra vous méfier du Mercedes-AMG GLC 63S ! Le SUV sportif de la marque est tout sauf raisonnable ! Un coup d’œil et vous comprendrez tout de suite que le cantonner à une simple utilisation quotidienne qui tourne autour de pleins de courses et de trajets entre l’école, le travail et la maison, serait un sacré gâchis ! Quand on a un V8 biturbo de 510 ch caché sous la capot, on a plutôt intérêt à aimer s’amuser sur la route… Le contrairement serait presque pécher.

D’ailleurs, le Mercedes-AMG GLC 63S annonce la couleur d’entrée de jeu ! Du muscle, du muscle et encore du muscle : un gabarit imposant, des ailes élargies, une calandre agressive qui reprend les lamelles chromées verticales typique des sportives (AMG) de la marque, un nouveau dessin de feux, deux doubles sorties d’échappement trapézoïdales, un nouveau diffuseur, un becquet à l’arrière et des étriers de freins rouges. Vous l’aurez compris, la version AMG du GLC ne joue pas vraiment la carte de la discrétion… et franchement, ça lui va plutôt bien !

Un habitacle haut de gamme

Si l’extérieur du SUV est tout en muscles, l’habitacle est plutôt en finesse et raffinement. Les matériaux choisis sont beaux et le niveau de finition haut de gamme. Et petit « plus » non négligeable, grâce à des éclairages intérieurs sur le tableau de bord, sur le plancher et dans les contre-portes, l’ambiance à  bord est chaleureuse et renforce le dessin moderne de l’habitacle.

 Visuellement l’ensemble n’est pas particulièrement épuré mais l’habitacle reste clair et pratique d’utilisation. Sans compter que l’ambiance cuir, inserts aluminium et surface effet carbone donne un certain statut au GLC AMG 63S. Le tout couplé à une belle habitabilité et des sièges confortables, le GLC AMG 63S s’avère être une véritable invitation au voyage pour toute la famille. Car sur ce véhicule « sportivité » et « familiale » ne se contredisent pas.

Une conduite grisante

Mercedes AMG GLC 63S, AMG, Mercedes, SUV, SUV premium, SUV sport, GLC, essai, testdrive, Mettez le contact et le Mercedes-AMG GLC 63S donne tout de suite le ton : à partir de maintenant, il va falloir choisir entre votre permis de conduire et la puissance déraisonnable de la voiture. Le choix est vite fait ! On ne peut pas résister à ce V8 qui délivre une telle puissance qu’on aurait presque l’impression que notre véhicule pèse la moitié de son poids. Inutile également de rouler bien longtemps pour apprécier une tenue de route remarquable. Les craintes que l’on aurait pu avoir devant les dimensions du SUV fondent comme neige au soleil.

 On ne souffre d’aucun roulis pourtant fréquent chez les SUV. Quant aux 4 roues motrices, elles permettent à notre auto d’offrir une meilleure adhérence, une meilleure maniabilité et une meilleure tenue de route en courbe ! Le GLC 63S profite également de l’AMG Dynamic Select qui joue sur la motricité et nous aide ainsi à tirer le meilleur parti de ce monstre de performances. Parmi ces modes de conduite on trouve le mode « Race » pour le circuit, un mode confort/ efficient, un mode sport et un mode Sport +. En deux mots, quel bonheur de conduire une telle voiture, surtout si vous jouez un peu avec les palettes au volant !

Côté tech…

Evidemment, il n’est de SUV premium sans aides à la conduite et autres équipements technologiques. Ainsi, le Mercedes-AMG GLC 63S profite de la conduite semi-autonome sur autoroutes, routes secondaires mais également en ville grâce à une batterie de technologies de pointe. Freinage autonome dans les situations critiques, assistance active dans les manœuvres d’évitement, assistant de franchissement de ligne et d’angle mort, limitateur de vitesse qui adopte automatiquement les limitations de vitesse ou encore le PRE-SAFE Impulse Side qui déplace le conducteur ou le passager avant vers le centre du véhicule en cas de détection d’un choc latéral. La liste n’est pas exhaustive mais on se sent déjà en sécurité…

Par ailleurs, le Mercedes-AMG GLC 63S profite du système d’info-divertissement MBUX et sa plateforme vocale. Il fonctionne plutôt assez bien, même si une petite période d’adaptation est nécessaire. Une fois que vous aurez appris à parler à votre voiture en maniant le « Hey Mercedes ! … »  qui introduit vos demandes, vous trouverez l’expérience très pratique et confortable au quotidien.

La performance a un prix

Mercedes AMG GLC 63S, AMG, Mercedes, SUV, SUV premium, SUV sport, GLC, essai, testdrive, Qui dit SUV musclé, dit malus salé. En effet, avant même de parler de tarif, le Mercedes-AMG GLC 63S  se récupère un malus de 20.000 € qui s’avère déjà douloureux dans l’absolu, mais quand il s’additionne à un ticket d’entrée de 111.450 €, on tremble un peu. Mais l’offre est à la hauteur du prix tant dans la conduite que son look.

Quant à notre modèle d’essai, il atteint les 129.400 € avec notamment son pack d’assistance à la conduite (2.550 €), son pack AMG aérodynamic (1.700 €), son pack Sport Black AMG (700 €), son pack siège Performance AMG haut de gamme (7.700 €) ou encore ses jantes forgées AMG 53 cm (21 pouces) à 3.200 €.

Fiche Technique de la Mercedes-AMG GLC 63S

DIMENSIONS

  • Longueur : 4,682 mètres
  • Largeur : 1,890 mètres
  • Hauteur : 1,625 mètres
  • Empattement : 2,873 mètres
  • Poids à vide : 1.530 kg
  • Volume de coffre : 550 litres
  • .

PERFORMANCES

  • Moteur : V8 biturbo
  • Transmission : intégrale
  • Boite de vitesse : automatique 9 rapports (G-Tronic)
  • Puissance maxi : 510 ch
  • Couple : 700 Nm
  • Vitesse de pointe : 280 km/h (bridée électroniquement)
  • 0 à 100 km/h : 3,8 sec
  • Consommation mixte : 12,4 l/100 km
  • Emissions de CO2 : 282 g/km
  • .

CONCURRENCE

  • Range Rover SVR : à partir de 137.200 €
  • Porsche Macan Turbo : à partir de 107.707 €
  • Jaguar F-Pace SVR : à partir de 104.750 €
  • Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio :  à partir de 92.900 €
Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire