“Formula One : Drive to Survive” : la série qui vous rend accro à la F1

« Formula One : Drive to Survive* »… Si vous ne connaissez pas encore ce titre, dites-vous que vous venez découvrir la formule magique qui va pimenter vos prochains jours de confinement. Cette série Netflix sur l’univers de la Formule 1 est un véritable bijou qui rendra les néophytes accros et les passionnés encore plus pointus dans leur domaine. A vos écrans, prêts, partez…

.

.
.
.
.
.

.

.
.
.
.
..
.
.

La production britannique « Formula One : Drive to Survivre » nous plonge dans la réalité du quotidien intense des écuries et des pilotes de Formule 1. Que l’on soit féru de sport automobile ou absolument hermétique à cette discipline, les enjeux et la tension permanente qui règnent sur chacun des Grand Prix sont tels que la série nous capte dans ses filets à la manière des meilleurs thrillers. On est bien loin des séries-documentaires rébarbatives, préparez-vous à entrer en totale immersion dans l’univers passionnant du sport automobile de haut niveau.

Cette série – fruit de l’association de Netflix et Formula One Group (ensemble d’entités chargées par la FIA de la promotion, de la diffusion et du management des épreuves de Formule 1 dans le monde depuis 1987) – compte aujourd’hui deux saisons. Chacune d’entre elles nous plonge dans les coulisses haletantes des deux dernières saisons du championnat du monde de Formule 1 (2018 et 2019).

“Formula One” : immersion au coeur des paddocks

Formula One : Drive to Survive” nous fait découvrir tous les acteurs de la Formule 1. Des pilotes, aux teams, en passant par les mécaniciens, sans oublier les propriétaires d’écuries, ou encore les directeurs de course, vous apprendrez à comprendre et connaitre chaque rouage de cette grande machine qu’est la Formule 1.

Dans chacun des dix épisodes de chaque saison, la tension est palpable. Les enjeux et les incertitudes sont omniprésents. Les sentiments sont bruts et les déceptions réelles. Rien n’est joué que ce soit dans les paddocks, en pleine course ou dans le quotidien des pilotes…. Et ce que l’on aime, c’est de voir cette sincérité des hommes et des femmes qui font rouler la F1, mise au service de l’information et ainsi apporter un éclairage nouveau sur ce sport trop peu connu.

Des enjeux bien plus complexes que de simples tours de piste

Par ailleurs, si cette série réussit l’exploit de capter l’attention des néophytes comme des passionnés, c’est qu’on y retrouve les mêmes ingrédients que n’importe quelle série à succès. En effet, vous serez tenu par des histoires d’hommes, d’argent, de rancœurs et de stratégies, par des espérances et des déceptions, des jeux de pouvoir et autres enjeux sportifs… Bref, le suspens est permanent !

  • – Vous découvrirez ainsi  les petites et grandes écuries. Vous vous attacherez certainement aux plus petites d’entre elles qui se battent pour tenir la dragée haute aux teams les plus fortunés !
  • – Vous découvrirez les disparités d’argent qui impactent directement les ambitions de chaque team. Pour certains une 8ème place représente le Graal quand pour d’autres seule la première place n’a de sens.
  • – Par le biais des communications radio entre les pilotes et son écurie, vous vous étonnerez de ne pas voir le pilote choisir seul ses opportunités de dépassements. Vous vous intéresserez aux stratégies du directeur de course, parfois même à l’encontre de la volonté de son poulain.
  • – Vous serez plongé au cœur de la rivalité des pilotes, particulièrement au sein de la même équipe.
  • – Et enfin, il n’est de série à succès sans personnages attachants, et là encore « Formula 1 : Drive to Survive » nous comble ! Cette série est l’occasion d’apprendre enfin à connaitre les pilotes qui ne nous évoquaient jusque-là que des noms cachés derrière un casque. S’attacher, détester ou comprendre certains d’entre eux, nous permet de nous sentir plus impliqué dans le championnat de F1.

Une série qui fait l’unanimité même au coeur des écuries

Mon regret : les deux principales écuries Ferrari et Mercedes n’apparaissent pas dans la saison 1 sortie le 8 mars 2019. La raison ? La production et les teams n’avaient pas trouvé d’accord entre eux. Mais c’est certainement ce manque qui nous a permis de si bien comprendre les enjeux des plus petites écuries et s’attacher à leurs pilotes émérites. En revanche, bonne nouvelle, dans la saison 2 sortie le 28 février 2020, les deux célèbres écuries intègrent le casting de la série. Car oui, aujourd’hui les professionnels eux-mêmes regardent avec intérêt “Formula One : Drive to Survive” et ont tout intérêt à participer à cette série qui fait naitre de nouvelles passions.

Côté pilote, chacun y va de son avis. Max Verstappen trouve que la série le rend plus arrogant qu’il ne l’est en réalité. Carlos Sainz estime que sa rivalité avec Daniel Ricciardo est un peu exagérée mais en comprend la raison :

“C’était sympa, ça m’a plu” expliquait Carlos Sainz à Motorsport.com à propos de cette seconde saison de Drive to Survive. “La rivalité avec Daniel était probablement un peu exagérée, comme vous avez pu vous le demander. Mais dans le même temps, beaucoup de nos fans américains m’ont dit que les épisodes et le programme lui-même les avaient passionnés, je pense que ça a un grand effet auprès de la F1. Donc même s’ils ont parfois exagéré les rivalités, je trouve ça bien, et je pense que c’est une bonne chose pour la F1. Pourquoi ne pas dramatiser tout un peu plus ? Ça me va.”

D’autres champions comme Kevin Magnussen et Romain Grosjean aimeraient même voir les caméras de Netflix encore plus présentes dans les paddocks pour aller plus au fond des choses sur certains sujets. Ils auraient notamment aimé voir davantage dans la saison ,le travail acharné fourni par les équipes de Haas pour remonter la pente :

“Netflix fait du bon boulot. Je pense même qu’ils devraient avoir plus de personnel sur les courses et plus d’équipes dans nos équipes au fil des différentes courses, car on ne sait jamais ce qui va se passer avant le week-end.” regrette Magnussen.

Quant au Français, Grosjean, après sa saison compliquée en 2018, il refuse de regarder la saison 1 de la série, ne voulant pas faire remonter des souvenirs trop douloureux. En revanche, il a regardé la saison 2 avec plaisir.

Entre confinement et inter-saison : c’est le moment découvir “Formula One : Drive to Survive”

La saison 2019 de Formule 1 est terminée et la crise sanitaire liée au Coronavirus empêche la saison 2020 de démarrer. Le moment est donc idéal pour vivre ou revivre les deux dernières saisons du championnat de F1 et ainsi connaitre les enjeux à venir des écuries pour la prochaine saison, mais aussi suivre le mercato des pilotes et connaitre parfaitement les spécificités de chaque Grand Prix.

En conclusion, en cette période de confinement, “Formula One : Drive to Survive” est à consommer sans modération par les néophytes pour découvrir un univers palpitant. Quant aux passionnés vous découvrirez les coulisses encore peu connues de la F1. Bref, prenez place sur la grille de départ, foncez découvrir les deux premières saisons et soyez en pole position à l’arrivée de la saison 2020

* Titre français : « Formule 1 : Pilotes de leur destin »

formula one, drive to survive, F1, Formule 1, série, netflix, cinema, pilote, serie

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire