Réparer sa voiture soi-même, c’est possible !

En période de rentrée scolaire, on a tendance à vouloir diminuer les dépenses. Or notre voiture attend rarement le moment opportun pour tomber en panne ou nécessiter une quelconque  réparation. Le bon plan est donc de se retrousser les manches, mettre les mains dans le cambouis et tenter d’entretenir sa voiture soi-même… quand cela est possible bien entendu !

self garage, reparations auto, reparations, vidange, diy

Evidemment, pour s’attaquer aux réparations de sa voiture, il est fortement conseillé d’avoir déjà quelques notions de mécaniques auto. Même très légères. Si vous n’êtes pas capables de différencier une batterie d’un pot d’échappement, passez votre tour et filez chez le garagiste ! Par ailleurs, évitez de toucher à quoique ce soit qui nécessite du matériel électronique hors de portée, renseignez-vous sur la façon d’opérer votre voiture et n’oubliez pas le contrôle technique que vous ne pouvez évidemment pas effectuer vous-même.

Attention cependant à la garantie constructeur. Pour que cette dernière reste applicable, il y a quelques critères à respecter. Par exemple, pensez à garder toutes les factures des pièces auto neuves que vous avez achetées afin de prouver que votre véhicule a été correctement entretenu depuis qu’il est entre vos mains et ce, dans les bons délais. Veillez également à passer par un fournisseur sérieux et non pas uniquement économique. Par exemple, carpardoo était nominé aux Awards des Concessionnaires, distributeurs et partenaires et vous assure des pièces auto aux normes et à la provenance vérifiée. Dans le cas contraire, en cas d’accident, votre assurance pourrait décider de ne pas vous couvrir. Et si vous vous lancez dans la mécanique c’est bien pour que vos efforts ne vous coûtent pas une fortune !

Idées reçues erronées : les concessionnaires sont obligés de prendre en charge les pannes de votre voiture même si celui-ci n’a pas été entretenu dans le réseau. La seule condition est évidemment que l’auto est bel et bien été entretenue.

Les réparations simples à faire soi-même

Comme tout bon bricoleur qui se respecte, même si le travail est simple, il nécessite souvent un minimum d’outillage. Il n’est donc pas conseillé de se lancer si vous n’avez pas auparavant vérifié que vous aviez les armes nécessaires à l’entretien de votre voiture. Une fois équipé, voici une liste de réparations accessibles à faire chez vous à l’aide de tutos trouvés sur internet, comme ici :

  • – Mise à niveau du liquide de refroidissement ou du liquide lave-glace 
  • – Remplacement du filtre d’habitacle
  • – Changement de la batterie 
  • – Changement des bougies d’allumage ou de préchauffage 
  • – Changement des ampoules 
  • – Vidange ; si vous avez la possibilité de surélever le véhicule ou au moins de vous glisser en-dessous.
  • – Remplacement du pot d’échappement ; si vous avez un pont ou un cric et des chandelles.
  • – Réparation de l’alternateur à condition de vous équiper d’une caisse à outils et d’un voltmètre.

Les opérations réservés aux connaisseurs

Pour les plus calés en mécanique, quelques réparations automobiles plus complexes peuvent également être faites par vos soins, à l’instar du remplacement des amortisseurs, du changement des plaquettes de frein ou de l’embrayage, ou encore de la courroie de distribution tous les  60.000 km ou 4 ans. Attention, sur cette dernière opération, une erreur peut avoir des conséquences irréversibles sur le moteur. Mais avant tout, ne présumez pas de vos forces ; il ne s’agit pas de rouler avec une voiture qui ne tient à peine la route, même pour faire d’importantes économies.

Petite astuce pour éviter toute erreur : acheter la revue technique du modèle concerné dans les enseignes spécialisées.

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire