Continue Reading

"/>

Renault Captur : le SUV compact pionnier sur le marché est-il toujours dans le coup ?

C‘est sur les routes d‘Israël que nous avons eu l‘occasion de tester la polyvalence du Renault Captur, le pionnier des SUV urbains. Pour cette référence qui commence à prendre de l‘âge, le test était d‘autant plus ardue que c‘est face à ses grands concurrents les Citroën C3 Aircross et Seat Arona qu‘il a dû montrer que le temps n‘a pas d‘emprise sur lui.

C‘est ainsi dans le cadre d‘un roadtrip sur les routes d‘Israël pour un comparatif M6 Turbo que nous avons pris le volant des Renault Captur, Citroën C3 Aircross et Seat Arona. Sur le papier la marque au losange prend le risque de paraître un peu obsolète par rapport à ses concurrentes. Être le pionner des crossovers urbains c‘est bien, à condition d‘évoluer. Lancé en 2013, c‘est le SUV compact le plus vendu en France en 2016. Il a, certes, bénéficié d‘un restylage en 2017, mais est-il toujours au goût du jour ? Nous allons vite le savoir après l‘avoir éprouvé en ville, sur routes mais aussi sur piste…

Pour commencer, en terme de design le Captur ne fait pas d’esbroufe. Il est mignon, tout en a rondeur avec un petit look baroudeur qu‘on apprécie. Il n‘y a pas de quoi en écrire des lignes mais on l‘aime comme il est. Certes moins audacieux dans son design que le C3 Aircross et moins allemand que le Seat Arona, il a la bénéficie de l‘âge : un côté sage et réconfortant.

A l’intérieur, il surprend par une qualité perçue au-dessus de ses concurrentes. L‘ambiance générale est plutôt sobre et efficace avec une pointe modernité sur le dessin de sa colonne centrale. Et puis le grand point fort de ce Renault Captur c‘est son habitabilité et sa praticité… notamment avec une boite à gants offrant un espace de rangement énorme. On regrette juste que ce tiroir, véritable point fort de l‘habitacle du SUV, soit aussi laid et mal intégré !

Notez que le Renault Captur a le plus petit coffre des trois voitures (à peu de chose près) avec un espace de chargement allant de 377 litres à 1.235 litres.

Le maître-mot du Renault Captur : polyvalence !

Ville, routes ou pistes le Renault Captur nous a prouvé sur la variété des routes d‘Israël, qu‘il n‘avait pas peur de grand chose. Très confortable à conduire en ville avec sa position surélevée qui nous donne l‘impression d‘être tout puissant sur la route et sa maniabilité inattendue qui nous ferait presque oublier son gabarit pourtant important. Bref, le Renault Captur est un vrai citadin…

Mais en réalité, là où il nous a le plus surpris c‘est sur ses capacités offroad ! Le SUV compact est passé là où l‘on ne pensait pouvoir passer qu‘en 4 roues motrices dont notre véhicule n‘est évidemment pas équipé. Et bien, ce n‘est pas le cas, notre Captur a fait preuve de légèreté, d‘agilité et de maniabilité au point de passer sur toutes les routes du désert de Judée, du désert de Néguev ou encore les routes longeant la Mer Morte.

Et le vainqueur du match est…

Au goût des Enjoliveuses, le SUV compact qui sort le mieux son épingle du jeu est le Renault Captur qui s‘avère être le plus polyvalent. Adapté à la ville, il fait également preuve d‘une nervosité appréciable sur la route et d‘une motricité étonnante sur piste. Évidemment, le design audacieux et le confort des sièges du C3 Aircross sont de véritables points forts mais ses bruits d‘assemblage lui coûte cher pour la marque aux chevrons. Quant au Seat Arona, il est performant et efficace mais nous semble un peu froid, voire masculin.

Vous l‘aurez compris, les 3 crossovers urbains ont masterisé les routes israéliennes, mais au final notre préférence n‘est finalement qu‘une histoire de goût.

  • Renault Captur Intense : 22.000 €
  • Seat Arona : 22.015 €
  • Citroën C3 Aircross : 21.350 €

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire