Que faire en cas d’invalidation de son permis de conduire ?

Perdre son permis de conduire est presque devenu chose courante tant il est facile de se retrouver avec un solde de points nul.  Il faut donc être plus vigilent que jamais en période de vacances d’été où l’on roule beaucoup plus qu’à l’accoutumé, car entre excès de vitesse, alcoolémie ou téléphone au volant, les raisons de se voir supprimer ce fameux papier rose ne manquent pas. Mais que faire si vous vous retrouvez malgré tout sans permis et que vous ne pouvez vous en passer dans votre vie professionnelle ou personnelle ? Voici quelques astuces pratiques des Enjoliveuses…

Le couperet est tombé, votre permis de conduire n’est plus qu’un lointain souvenir. Entre manque de prudence sur la route et laxisme vous faisant snober les stages de récupération de points, vos options pour vous déplacer oscillent désormais entre le vélo, les transports en commun et vos pieds !

Heureusement, tout n’est pas perdu car une fois que vous avez reçu de la part du fichier national du permis de conduire (SNPC) le courrier recommandé baptisé 48SI qui vous informe de l’invalidation de votre permis de conduire, il vous reste encore quelques cartes à jouer bien que votre précieux papier soit radié du fichier national du permis de conduire et ait perdu sa valeur légale. A la réception de ce courrier vous n’avez plus le droit de conduire et vous disposez de 10 jours pour le restituer. Inutile donc d’espérer qu’il fasse illusion lors d’un contrôle routier. Le mieux est donc d’agir en restant dans les clous. Vos armes : la patience, jouer la montre ou opter pour une voiturette sans permis.

Identifiez la sentence : suspension, annulation ou invalidation du permis de conduire

Il ne faut pas confondre suspension et l’annulation (ou invalidation) du permis de conduire. Dans le premier cas, vous perdez 6 points et votre permis est suspendu pendant plusieurs mois. Cependant il vous sera automatiquement restitué à la fin de la période fixée si votre solde de points est positif. Cette suspension est généralement réservée aux actes potentiellement délictuels tels que la conduite en état d’ébriété.

Dans le cas d’une annulation ou d’invalidation du permis de conduire les démarches sont un peu plus compliquées et contraignantes. En cas d’invalidation, votre permis vous sera rendu au bout de 6 mois minimum, à quelques conditions :

  • – Il vous faut avoir repassé le code de la route et la conduite si vous avez le permis depuis moins de 3 ans.
  • – Vous devez avoir effectué les tests psychotechniques afin de mesurer vos capacités à réagir, vous concentrer ou encore traiter l’information.
  • – Vous devez également passer une visite médicale vous déclarant apte à la conduite chez  un professionnel agréé par la préfecture.

Notez que s’il s’agit d’une annulation du permis de conduire vous ne pourrez démarrer ces démarches qu’une fois les 6 mois révolus.

Peut-on contester une annulation ou invalidation du permis de conduire ? 

Si la patience est une de vos qualités, cela ne veut pas dire pour autant que vous n’avez aucun autre recours que celui d’attendre. Sachez qu’il existe de nombreuses raisons de demander l’indulgence du jugement pour des raisons professionnelles justifiées. Pour cela, il vous faut absolument trouver un avocat capable de défendre votre dossier. En revanche, si vous n’avez pas forcément besoin de votre voiture, il vous faudra attendre les quelques mois de sanction ou opter pour une voiture sans permis !

BON A SAVOIR: c’est le règlement de l’amende de la dernière infraction qui entraîne la suppression des points et donc la perte du permis de conduire.  Si vous ne réglez pas le PV dès sa réception vous avez encore la possibilité d’effectuer un stage pour récupérer quelques points avant de perdre ceux liés à l’infraction.

La voiture sans permis, une bonne alternative ?

aixam, voiture sans permis, perte du permis de conduire, invalidation permis de conduire, suspension permis de conduire, recuperation pointsInutile de se mentir, la voiture sans permis est coûteuse et ne fait certainement pas l’objet de vos rêves les plus fous. En revanche, pour une personne ayant perdu son permis de conduire après une série d’infractions au code de la route, il faut voire en cette voiturette la possibilité de garder un minimum d’indépendance le temps de ranger à nouveau son fameux papier rose dans son portefeuille.

Cette petite voiture dont le look s’améliore doucement avec les années affiche autant d’avantages que d’inconvénients… mais quand on a plus choix on perd le luxe de jouer les difficiles ! Pour commencer, cette alternative à la voiture “permis B” n’est évidemment pas destinée à traverser la France mais s’envisage davantage pour la conduite dans Paris ou du moins pour des trajets courts puisque sa vitesse est limitée à 45 km/h. D’ailleurs, l’une de ses grandes qualités est sa taille compacte qui lui permet de se garer beaucoup plus facilement en ville.

Mais soyons honnête et responsable, la meilleure façon de garder son permis de conduire est de respecter le code de la route pour rendre nos routes plus sûres pour nous et nos proches. Soyez donc prudent sur la route des vacances !

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire