8 conseils pour ne pas se faire avoir chez le garagiste

Nombreuses sont celles qui ont une profonde aversion pour la mécanique et qui préfèreraient mille fois rester sous leur couette plutôt que d’emmener leur voiture chez le garagiste. Pourtant, même si vous rechignez à la tâche, l’entretien de votre auto n’en est pas moins obligatoire. Si vous ne comprenez pas mieux votre voiture que les dernières tendances mode de certains couturiers haute-couture, rassurez-vous nous avons la solution pour passer par la case garagiste sans douleur. Voici donc nos quelques astuces pour ne pas se faire avoir et récupérer un véhicule comme neuf avec une facture toute douce…

Vous en avez marre des factures de garagiste gonflées comme si elles avaient subit une injection trop importante de botox ? Voici une feuille de route en 8 points pour éviter de se faire avoir… car si les garagistes ne sont pas plus malhonnêtes que d’autres professions, ils n’en sont pas moins des commerciaux et peuvent parfois être tentés de faire gonfler un peu la note. J’ai envie dire “c’est le jeu ma pauvre Lucette”, mais par conséquent à nous de nous défendre correctement en intégrant les 8 conseils suivants pour arriver sûre de soi chez le garagiste.

1 – Dans l’idéal, optez pour un garagiste qui affiche ses prix. Si ceux qui s’y connaissent en mécanique sauront se débrouiller tout seul, celles et ceux qui ne sont pas des grands habitués de réparations automobiles seront certainement rassurés par des prix mis en évidence. Sachez d’ailleurs, qu’un arrêté du 3 décembre 1987 oblige les garagistes à afficher leurs prix, le taux horaire de la main-d’œuvre et les différentes prestations forfaitaires (peinture, entretien, vidange…). On ne demande donc pas la lune !

2 – Demandez un devis détaillé où il est précisé la nature des interventions, la liste des pièces nécessaires, le coût de la main-d’œuvre et la durée des réparations. Par ailleurs, à moins que le garagiste soit un ami, méfiez-vous si ce dernier vous prend sans faire de devis entre deux clients. Dans tous les cas, lorsqu’une facture est établie, le garagiste doit vous informer de toute augmentation de la note et vous demander votre accord le cas échéant. Si ce conseil donne l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, le devis faisant office de contrat, il est primordial et évite à quiconque d’être pris en otage !

BON A SAVOIR : le temps facturé ne se fait pas à la tête du client ! Les constructeurs automobiles ont mis en place des barèmes destinés à évaluer le temps nécessaire à chaque réparation. Vous pouvez les demander en concession afin d’avoir un ordre d’idée de ce que vous facture votre garagiste. Notez cependant que ce dernier n’est pas obligé de suivre ces indications. En revanche, si votre panne touche la limite de ses compétences, ce n’est pas à vous de payer ses heures d’hésitations. Ses compétences sont censées lui permettre de faire un diagnostic relativement rapide.

3Comparez les devis de plusieurs garagistes. Evident mais important. Quelque soit le secteur, il est toujours bon de faire jouer la concurrence. Cela vous donne non seulement une idée des prix, mais vous permet également de voir quelles semblent être les réparations nécessaires. Méfiance tout de même au garagiste qui oublie de faire paraitre quelques éléments sur le devis pour gagner le contrat et qui ensuite font gonfler votre facture. C’est là que la comparaison des devis est intéressante : il y a peu de chance que tous les garagistes oublient de chiffrer les mêmes choses.

4Etablissez une ordre de réparation soit par le biais d’un formulaire préétabli, soit en rédigeant vous-même 2 exemplaires sur lesquels sont précisés les travaux à effectuer. Cet ordre vous permet ainsi d’être certaine que vous ne repartirez pas avec une voiture refaite à neuf alors que vous ne veniez que pour une vidange.

5 – Faites un état des lieux avant et après le passage de votre voiture entre les mains du garagiste. Relevez les niveaux d’huile et le compteur kilomètre afin d’éviter de vous voir facturer des essais routiers inutiles. Marquez au tournevis les pièces à changer afin de vous assurer de ne pas payer des pièces qui n’ont en réalité pas été changées ou récupérez tout simplement les pièces changées pour faire l’inventaire.

6 – Dernier recours si vraiment vous vous sentez dépassée par les problèmes de votre voiture n’hésitez pas à venir accompagnée. Généralement les personnes les plus vulnérables aux garagistes peu scrupuleux sont les femmes et les personnes âgées. Malheureusement il est encore vrai de dire que les arnaques sont plus rares en présence d’un homme. Au pire si vous vous retrouvez seule face au garagiste, n’hésitez pas à préciser que vous analyserez le devis avec votre mari, votre père ou votre frère pourvu qu’il soit connaisseur en mécanique !

7 – Si votre voiture tombe en panne à peine le garage disparu dans votre rétroviseur, sachez que votre garagiste a une obligation de résultat et se doit donc de reprendre gratuitement votre petit bolide fatigué. S’il refuse, munie de votre devis et de votre facture, vous pourrez toujours saisir le tribunal d’instance après lui avoir adressé une mise en demeure.

8 – Dernier conseil, bien choisir son garage. Le vrai bon plan pour celles et ceux qui n’ont pas encore leur petite adresse est de se tourner vers un comparateur de garage, comme  iDGARAGES, qui vous oriente vers une enseigne proche, compétitive en prix et avec un retour des anciens clients visible en ligne. Bref, un gage de confiance pourtant encore peu connu !

Pourquoi opter pour un comparateur de garages ?

On connaissait déjà les comparateurs d’assurance et les comparateurs de prix sur internet qui nous ont tous convaincus de leur utilité, en revanche le comparateur de garages en ligne n’est pas encore rentré dans nos moeurs. Pourtant, opter pour ce service représente un véritable gain de temps puisque l’on a accès à un devis en temps réel des garages les plus proches de chez nous (garages des constructeurs, indépendants, centres autos ou autres professionnels) avec prise de rendez-vous à la clé si la proposition vous convient. Vous remarquerez vite que les centres auto sont généralement très chers sur les grosses pannes et sont davantage utiles pour des interventions d’appoint comme pour changer ses roues ou faire une vidange.

Par ailleurs, l’un des gros avantages de ces comparateurs de garages en ligne est indéniablement les prix ultra compétitif que l’on peut y trouver. En effet, ce système permet souvent de faire votre révision-vidange ou autres réparations à des tarifs très intéressants ; vous pouvez profiter de remises importantes, parfois allant même jusqu’à 40 %. Dernier avantage de cette recherche de garage via internet : les avis clients qui pourront vous rassurer sur les compétences du garagiste qui a retenu votre attention. Vous n’aurez ainsi plus peur de vous faire avoir même si la mécanique n’est pas plus claire pour vous qu’un texte de chinois classique ! L’époque où l’on arrivait chez son garagiste pour un simple problème de freinage et que l’on rentrait avec une voiture refaite à neuf sans avoir vu le coup venir, est bel et bien terminé !

Please follow and like us:
error0

1 commentaire2

  1. Fr.auto.service dit :

    Voici 7 conseils pour éviter une contre visite, lire attentivement tout le texte merci.

    Une petite information, nous recherchons tous vehicules
    D’occasion à acheter même mécanique HS Carrosserie HS peinture HS FORT KILOMÈTRES tous vehicules même utilitaire tourisme 4X4 autres

    TEL 07 53 36 65 99

    Nous vous remercions vivement de votre confiance et pour vous aider à bien préparer ce prochain contrôle, nous vous invitons à prendre connaissance des quelques points qui suivent…

    Et dans tous les cas, pensez à amener votre véhicule moteur chaud (90 °) !

    Votre équipe de Contrôle Technique.

    Le saviez-vous ?
    En France, près de 20% des véhicules ne réussissent pas leur V.T.P (Visite Technique Périodique) et doivent être présentés en contre-visite après réparation dans un délai maximum de 2 mois. Pour vous aider à éviter ce désagrément, nous vous donnons quelques conseils de prévention faciles à appliquer vous-même.

    Éclairage / Signalisation

    Tout le système doit fonctionner, y compris celui des plaques d’immatriculation, clignotants, témoins du tableau de bord. Contrôlez l’ensemble de l’éclairage de votre véhicule en vérifiant : feux de croisement, de recul, de route, de position, clignotants, signaux de détresse, feux de stop, troisième feu de stop et catadioptres. Pour les feux arrières, faites-vous assister de quelqu’un ou bien reculez près d’une vitrine à la nuit tombée et vérifiez leur fonctionnement dans vos rétroviseurs.

    Freinage

    Si votre voiture se déporte à gauche ou à droite au freinage, ce peut être le signe de freins en mauvais état. Si votre voiture manque de liquide de freins, faites vérifier la présence de fuites éventuelles.

    Pneumatiques et amortisseurs

    Vérifiez la pression et l’état de vos pneus. S’ils sont déformés (hernie), déchirés ou usés (moins de 1,6 mm de profondeur de sculpture), vous devez les changer.

    De plus, depuis le 01/01/08, toute fuite sur les amortisseurs est sanctionnée. Jetez un coup d’oeil sous votre véhicule à l’arrêt pour repérer des traces au sol à leur niveau.

    Attention à ne pas les confondre avec de petites fuites moteur, défaut bénin inhérent à de nombreux vehicules.

    Pollution

    Lors du contrôle technique, la teneur en CO2 des gaz d’échappement (essence) ou de l’opacité des fumées (diesel) est systématiquement contrôlée. Vérifiez donc que la fumée ne semble pas de couleur anormale (bleue, blanche ou noire) et ne sorte pas en quantité trop importante. Une odeur forte et persistante peut aussi être un bon indicateur. Le cas échéant, faites vérifier le système d’alimentation de votre véhicule.

    Parallèlement assurez-vous que votre pot d’échappement est correctement fixé, en le secouant à froid.

    Et gardez toujours en mémoire que ce n’est pas parce que votre garagiste vous aura dit : “c’est bon, les mesures sont correctes, ça devrait passer” que ce sera forcément le cas sur NOS instruments qui sont, eux, contrôlés deux fois par an par un organisme indépendant et certifié sous tutelle des DRIRES de l’état.

    Plaques d’immatriculation

    Vérifiez que vos plaques avant et arrière sont bien fixées, visibles et non détériorées.

    Attention à nos amis adeptes du tuning : seules les plaques réglementaires sont acceptées.

    La visibilité

    Vérifiez l’état de votre pare-brise/lunette arrière qui ne doivent pas présenter une fissure de plus de 30 cm de long. Vos rétroviseurs intérieur et extérieurs doivent être bien fixé et sans détérioration.

    Le petit truc : n’oubliez pas vos essuie-glaces et le niveau de liquide, et les lave-phares pour les phares au XENON !

    La Structure, la carrosserie et l’habitacle

    Vérifiez la bonne ouverture de toutes les portes, du capot et du coffre. En cas d’impossibilité, c’est la contre-visite assurée !!! Toutes les ceintures de sécurité doivent fonctionner et être correctement arrimées. La carrosserie ne doit comporter aucune partie saillante qui pourrait éventuellement blesser un tiers. Laissez votre Pare-buffle au vestiaire !
    Le petit truc : démontez votre siège bébé si vous en un

    Votre véhicule est prochainement à vendre bon ou très mauvais état n’hésitez pas à nous contacter au 07.53.36.65.99

Laissez un commentaire