Les nouvelles armes de la sécurité routière : drones, vrais et faux radars

Pour la première fois depuis 2011 un comité interministériel de la sécurité routière (CISR) se tenait aujourd’hui, vendredi 2 octobre 2015, à Paris. A l’issu de ce grand rendez-vous le gouvernement a dévoilé ses armes : drones, radars et… faux radars ! Sans surprise les mesures prises sont répressives ; zoom sur ce qui va encore faire passer les automobilistes à la caisse…

faux radars, mesures repressives, manuel valls, drones, radars automatiques, securite routiere,Sur les 8 premiers mois de 2015, la mortalité routière a déjà fait 2.253 victimes, soit plus que sur la même période en 2014 qui comptait déjà 2.154 tués sur les routes. Tout le monde s’accordera à dire que c’est toujours trop et qu’il faut faire quelque chose. La seule question est : le gouvernement s’y prend-t-il correctement ? Une politique punitive est-elle pertinente ? La vitesse est-elle vraiment le plus grand danger en matière de sécurité routière ?

Ainsi à l’issue de ce comité interministériel de la sécurité routière, Manuel Valls, le chef du gouvernement a annoncé 22 “mesures fortes” pour lutter contre la mortalité sur les routes. Parmi ces mesures on compte évidemment la traditionnelle multiplication des radars mais également quelques mesures très créatives comme l’installation de faux radars ou encore l’utilisation de drones.

Vrais et faux radars : un festival du flash !

Il y a donc une mesure particulière qui en ressort : les automobilistes vont se faire plus photographier sur les autoroutes que les stars remontant les marches du Festival de Cannes. Au programme, plus de radars, des drones, des faux radars ou encore une meilleure utilisation des radars embarqués ! Tout cela vient évidemment s’ajouter à l’installation récente des radars double-sens.

Concrètement, ce ne sont pas moins de 500 nouveaux radars automatiques qui vont être installés en France d’ici 3 ans – faisant passer leur nombre total de 4.200 à 4.700 – et 10.000 faux radars qui seront mélangés aux vrais afin de faire office de leurres ! Par ailleurs, le gouvernement est décidé à mieux utiliser et en plus grand nombre les radars 3ème génération embarqués dans des voitures banalisées. Le gros avantage de ces derniers est de ne pas être repérables par les avertisseurs de radars.

Des faux radars et des drones : comment ça marche ?

La grande question qui hante désormais nos esprits, comment fonctionnent ces faux radars ? Rien de très compliqué : ce sont en réalité 10.000 nouveaux panneaux au total qui installés partout en France pour indiquer un prochain radar… inexistant ! Selon le premier ministre, Manuel Valls, cette ruse permettra de multiplier par quatre les zones de contrôle. Et accessoirement, les automobilistes auront bien le sentiment d’être pris pour des pigeons…

Mesure tout aussi étonnante que celle des faux radars, mais pas forcément absurde : l’utilisation de drones sera expérimentée pour détecter les conduites à risque. Ils remplaceraient les hélicoptères parfois déployés à cet effet !

Autres mesures annoncées : les entreprises devront désormais dénoncer les employés ayant commis des infractions à bord de véhicules de service sous peine de payer une amende de 650 €, le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, les automobilistes risquent une amende pour non révélation de l’identité du conducteurles deux-routes sont obligés de porter des gants homologués ou encore l’éthylotest anti-démarrage pourrait être élargit sur décision judiciaire auprès des récidivistes. Heureusement, la généralisation de la baisse des limitations de vitesses à laquelle la majorité des automobilistes s’oppose ne devrait pas être d’actualité avant les élections présidentielles 2017.

Sécurité routière : un gouvernement incohérent ?

Ce qui peut clairement rassurer les Français, c’est cette cohérence (hum, hum) qui règne au sein du gouvernement sur le sujet de la sécurité routière. En effet, la multiplication des radars est devenue une sorte de normalité qui semble être la meilleure arme pour enrayer la hausse du taux de mortalité – il ne s’agit pas du tout pour le gouvernement de gagner plus d’argent – alors que la garde des Sceaux, Christiane Taubira, lançait en juillet dernier l’idée du siècle : ne plus faire de la conduite sans permis de conduire un délit et ne punir cette action que d’une simple contravention. C’est sûre que conduire à 135 km/h sur autoroute est beaucoup plus grave et dangereux que de conduire sans permis ! Heureusement, cette excellente idée de Christiane Taubira a été mise de côté face aux nombreuses réactions !

Notez qu’en 2014, l’Inspection générale de l’administration avait vivement dénoncé “l’absence de pilotage” de la politique de sécurité routière ! On ne peut que constater… D’ailleurs malgré la multiplication des mesures répressives, notamment par le biais de l’installation de nouveaux radars, ne semble pas très concluante : on notait en 2014 une hausse de 3,5 % du nombre de tués sur les routes par rapport à l’année précédente. Une première depuis 12 ans ! Peut-être que le gouvernement devrait y voir une bonne raison de se remettre en question…

Grand ras le bol : les automobilistes signent une pétition !

Pour conclure, voici les mots très justes de l’association “40 millions d’automobilistes” qui parle d’un grand ras le bol et lance une pétition contre cette politique ultra punitive :

Trop c’est trop, c’est la surenchère permanente ! Avec un arsenal de mesures répressives sans cesse augmenté, les règles s’empilent et nous n’y croyons plus. La France est devenue le catalogue mondial des mesures de répression, sans pour autant figurer dans le top 10 des meilleurs pays européens en matière de sécurité routière.

Si vous aussi vous avez ras le bol de voir le gouvernement multiplier les mesures répressives pour des prunes, n’attendez plus et signez la pétition de “40 millions d’automobilistes” : www.legrandraslebol.com.

Faux radars

Please follow and like us:
error0

2 commentaires

  1. Oda dit :

    L’article est un peu exagéré : il n’y a pas que des mesures sur la vitesse!! Il y aussi des trucs sur l’alcool !

    • Bonjour Oda,
      vous n’avez pas tout à fait tort mais force est de constater que sur les 22 nouvelles mesures annoncées pour lutter contre l’insécurité routière, on n’en compte que 3 qui concernent la conduite sous l’influence de l’alcool ou de stupéfiants ! Pourtant ces mauvaises habitudes sont à l’origine de 28% et 24% des accidents mortels.
      Pourtant on note que la majorité des mesure ne s’oriente que sur l’augmentation du parc de radars automatiques ! Je pense que tout ça n’est pas très en phase avec la réalité des choses sur les routes !

Laissez un commentaire