Maserati Quattroporte, voyage au pays du luxe !

A défaut d’être sur la route des vacances, me voilà sur la route du luxe grâce à une sublime Maserati Quattroporte S Q4. Si d’extérieur les lignes de la voiture sont tout simplement parfaites, l’intérieur est à couper le souffle tant en terme de confort, de finitions que de conduite. L’essai de mon éphémère carrosse avec sa nouvelle version quatre roues motrices me confirme une chose : je suis bel et bien en compagnie d’une reine de beauté ! Il n’y a qu’à voir toutes les têtes qui se retournent sur la Maserati Quattroporte…

essai maserati quattroporte, quattroporte S Q4, essai, voiture luxe, maserati, quattroportePerformance, sportivité et design, voilà les trois points que l’on s’attend à retrouver à bord de la Maserati Quattroporte S Q4 avec laquelle j’ai eu la chance de partir en week-end ! Pour commencer, comme son nom l’indique la Quattroporte s’offre donc désormais une version 4 roues motrices qui devrait a priori finir de nous séduire. Voyons si le carnet de route répond à nos attentes…

Une prise en main toute en émotion

Au premier coup d’œil la Maserati Quattroporte me fait l’effet d’un énorme paquebot car si cet essai atteint un niveau de luxe auquel je n’avais encore jamais eu la chance de goûter, c’est également une première en terme de dimension. En effet, l’espace dont on profite à l’intérieur se fait tout à faire ressentir à l’extérieur. Ainsi à peine installée au volant de la belle, on se sent aussi bien que dans les draps en soie d’un hôtel de luxe. Puis au premier tour de clé, on a l’impression d’entendre la plus belle symphonie que l’on ait jamais entendue, et finalement au premier coup de pédale, on tremble plus fort qu’une feuille tant les routes semblent étroites pour ma large, longue et luxueuse Maserati Quattroporte S Q4.

Finalement, je ne respirerai qu’une fois mon premier créneau effectué au bout de 15 min de manœuvres dans mon parking. L’essai ne commencera vraiment que demain, il y a suffisamment d’émotion à digérer pour cette première heure au volant de ma Maserati Quattroporte !

Une berline aux allures de reine

essai maserati quattroporte, quattroporte S Q4, essai, voiture luxe, maserati, quattroporteCôté design, la Maserati Quattroporte S Q4 a un look qui flirte avec la perfection. On retrouve la sportivité dans des lignes dynamiques et le luxe avec la traditionnelle calandre Maserati à ailettes verticale prolongée par un long capot effilé ! On retrouve également les trois prises d’air habituelles, derrière les ailes avant, mais aussi les portes sans cadres avec les trois vitres latérales et le montant arrière triangulaire propre au style Maserati. L’aspect général de la Maserati Quattroporte prend ainsi des allures de coupé aux formes élancées !

A l’intérieur, la Maserati Quattroporte, s’offre de beaux matériaux, une finition flatteuse et soigne l’habitacle dans ses moindres détails renforçant ainsi notre sensation de luxe et de bien-être. On note d’ailleurs tout de suite le tableau de bord design mais aussi l’habitabilité importante à l’avant comme à l’arrière ainsi qu’un coffre qui me semble immense. Poussette, 3 valises, parc, etc… tout rentre largement ! Autant vous dire que cette berline remplit sans problème le rôle d’une familiale avec une délicatesse qui fait rêver. 

La Maserati Quattroporte plus fougueuse qu’un pur-sang arabe

Avant d’oser toucher la pédale d’accélération, une montée d’adrénaline se fait ressentir et une petite appréhension fait valser quelques doutes dans notre esprit “et si la Maserati s’emballait!” . Et finalement, la Maserati Quattroporte est obéissante que ce soit dans la retenue ou dans la puissance pour nous montrer que les 410 ch qui se cachent sous le capot ne sont pas là que pour la déco ! En effet, le 0 à 100 km/h se fait en 4,9 secondes ! Un bonheur à conduire souligné par un confort extrême à bord. 

Côté consommation, on se rappelle que notre Maserati Quattroporte se veut sportive et affiche une consommation urbaine de 15.8 l/100 km et extra-urbaine de 7.6 l/100 km, soit un cycle mixte de 10.5 l/100 km. C’est beaucoup mais on ne s’en étonne pas tellement !

Une retenue tout de même dans le confort de conduite : la boite automatique à 8 rapports est difficile à prendre en main. Passer la marche arrière est une manipulation presque hasardeuse tant on ne sent pas sur qu’elle vitesse nous en sommes ! Un défaut un peu pénible, pour être honnête ! En revanche, petit détail très pratique quand on recule les rétroviseurs s’inclinent automatiquement vers le bas pour assurer vos arrières et protéger la carrosserie de la belle !

La Maserati Quattroporte des équipements indispensables et des prix luxueux

essai maserati quattroporte, quattroporte S Q4, essai, voiture luxe, maserati, quattroporteIl n’est pas de voiture de luxe sans un minimum d’équipement. Ainsi notre Maserati Quattroporte S Q4 compte à son bord des capteurs de stationnement avant et arrière, une caméra de recul, des sièges réglables électriquement avec 8 positions et 4 pour les lombaires ainsi qu’un système d’ouverture des portes avant sans avoir besoin d’utiliser la clé. Le tout de série !

On profite également de palettes au volant pour ressentir encore un peu plus l’ambiance sport de la Quattroporte mais attention il s’agit d’une option à 984 €, tout comme les sièges arrières chauffants (480 €) ou encore les pare-soleil arrières électriques (540 €) particulièrement pratiques pour les mères de famille ;j’adore !

Pour la facture globale, la Maserati Quattroporte S Q4 affiche un prix d’entrée de gamme de 111.750 € et grimpe à 129.246 € pour notre version avec toutes ses options. Notez en revanche que la gamme Quattroporte débute à 96.900 €  et que je serais ravie d’en compter dans mon garage, mais ce n’est malheureusement pas encore au programme…

Please follow and like us:
error0

3 commentaires

  1. essaisautos dit :

    A choisir entre une allemande et cette superbe Maserati Quattoporte, il n’y a pas photo, le charme italien fera la différence… Quel look et quel bruit !!

Laissez un commentaire