Rencontre des femmes qui font le sport auto sur le circuit des 24h du Mans…

L’Automobile Club de l’Ouest (ACO) nous a invité à passer une journée 100% féminine sur le mythique circuit des 24h du Mans ! A cette occasion nous avons non seulement eu l’opportunité de visiter les coulisses de ce dernier mais également de participer à une compétition de karting par équipe ainsi qu’à un baptême et deux tours de pilotage sur le petit circuit Bugatti… En deux mots, une journée magique pour découvrir la place de la femme dans le sport automobile et plus particulièrement aux 24h du Mans !

elles sont les 24h du mans, 24h du mans, circuit, femme pilote, sport auto, sport auto femme, vavina icks, christine beckersLancé pour la première fois en 1923, les 24h du Mans n’ont pas toujours été le royaume de la femme ! Et pourtant, elles sont arrivées tôt dans la compétition. En effet, le samedi 22 juin 1930, Marguerite Mareuse et Odette Siko sont les premières dames à disputer les 24 Heures du Mans. Puis, très rapidement d’autres femmes arrivent pour atteindre des participations records en 1935 avec dix femmes sur la grille de départ, en 1975 avec 8 participantes, en 1937 avec 7 concurrentes et en 1938, 1974, 1976 et 1977 avec 6 femmes parmi les sportifs prêts à en découdre avec le circuit !

Puis soudain, le sexe féminin déserte la compétition en 1951 pour ne revenir qu’en 1971. Ce sont ainsi au total 56 femmes qui ont participé aux 24h du Mans depuis 1930 dans les mêmes conditions que les hommes : pas de course raccourcie, pas de règles différentes, des équipages libres….  Seule la voile met au même titre que l’épreuve des 24h du Mans les femmes et les hommes sur un pied d’égalité avec une compétition les opposants. Dans tous les autres sport, les femmes s’affrontent entre elles et les hommes entre eux !

Des femmes obstinées qui s’invitent dans le sport automobile

Côté palmarès, quelques femmes sortent particulièrement du lot. Par exemple, Odette Siko, ne se contente pas d’être la première femme à participer aux 24 Heures du Mans, elle est également détentrice du meilleur classement détenu par une femme, à savoir, 4e en 1932 et vainqueur en classe 2L. La plus assidue est incontestablement Annie-Charlotte Verney avec ses 10 participations

elles sont les 24h du mans, 24h du mans, circuit, femme pilote, sport auto, sport auto femme, vavina icks, christine beckersParmi les femmes emblématiques des 24h du Mans et présente avec nous sur le circuit, il y avait Christine Beckers, une femme qui s’est illustrée notamment en remportant le titre de classe 2L. aux 24 Heures du Mans en 1974. A son époque encore plus qu’à la notre être une femme dans le milieu automobile était particulièrement inattendu ! Alors qu’elle a débuté sa carrière à 21 ans dans une famille où personne ne pratiquait le sport automobile, Christine Beckers a réalisé son rêve en faisant fi des obstacles à franchir :”Un jour, alors que j’étais petite, mon père nous a tous emmenés voir le grand prix de Formule 1 à Francorchamps pour nous occuper… et une femme courait. L’ambiance m’a électrisée. Et j’ai dit : c’est ce que je ferai quand je serai grande. Mon père a toujours regretté de m’avoir amené ce jour-là ! J’ai eu de la chance et je suis quelqu’un d’obstinée.”

De son côté Vanina Ickx, fille de Jacky Ickx, également présente sur le circuit, gagne notre respect avec 7 participations et une 7ème place en 2011. Cette dernière a profité de cette journée “Elles sont les 24h du Mans” pour nous dire quelques mots sur ce qu’il en coûte d’être une femme dans la compétition automobile : “J’ai profité malgré moi de la combinaison réunie de la féminité, d’être « la fille de » et du talent que j’ai pu exprimer. A ma première course, j’ai terminé dernière, mais il faut s’accrocher, comme dans tout. Je pense effectivement qu’il faut en faire un peu plus que les hommes pour se faire sa place.”

Autres femmes remarquables qui s’emparent sans complexe de cet univers que l’on imagine traditionnellement masculin : Leena Gade, la première femme à remporter les 24h du Mans avec Audi en 2011, 2012 et 2014 alors qu’elle est ingénieure d’exploitation sur les voitures gagnantes, Lydie Riou, commissaire de course et chef de poste alias “les yeux de la course” , qui intervient en cas de danger, Emmanuelle Leconte, passionnée d’automobile et surtout infirmière anesthésiste depuis 2006 sur les 24h du Mans et capable de faire face au stress comme lors de l’accident l’année dernière de Loïc Duval, Farida Zadi, team manager de SMP Racing ou encore les femmes de pilotes Elysia Morel et Gaëlle Duval. Si la première n’est pas une amoureuse du sport automobile, elle vit l’activité de son mari comme n’importe quel travail mais pour Gaëlle Duval c’est tout l’inverse : « C’est une passion pour moi. J’adore la course. Je suis les chronos, quand je ne suis pas sur les courses, je suis d’un côté sur les ordinateurs et sur les vidéos. On ne vit pas la peur au ventre car sinon on ne vivrait pas. Franchement, Loïc a eu un accident l’an dernier et je me suis posée la question de savoir comment j’allais réagir quand il a repris les essais. En fait, quand il a refait ses chronos, je n’y ai plus pensé. Heureusement que je n’ai pas peur, même en ayant une famille »

Les 24h du Mans se conjugue au féminin

elles sont les 24h du mans, 24h du mans, circuit, femme pilote, sport auto, sport auto femme, vavina icks, christine beckersLa grande nouveauté des 24h du Mans 2015 est un pavillon de 300 mm2 dédié aux femmes créé pour la première fois par l’ACO, un espace dédié aux femmes et à l’automobile aux prochaines 24 Heures du Mans. Cet espace implanté au cœur du village qui se veut détente, glamour et 100% féminin sera également un lieu d’informations, d’échanges et de débats où des femmes de tous milieux et domaines pourront se rencontrer.

Ainsi en attendant de pouvoir suivre les 24h du Mans 2015, inutile d’être une pilote avisée pour rouler sur le circuit des 24h du Mans, nous voilà donc en casque et combinaison pour apprécier cette journée placée sous le signe de la femme et du sport automobile. En effet, l’ACO nous (la vingtaine de femmes présentes sur place) a permis d’investir le circuit pour une compétition de karting par équipe. Si certaines semblaient impressionnées d’autres s’étant déjà essayées au kart partaient confiantes. Pourtant le résultat est beaucoup plus surprenant que l’on ne pensait : une dame plus âgée qui semblait n’être là que pour s’amuser nous en a finalement mis plein la vue en terminant grande première… il s’agissait de  l’ex-pilote Christine Beckers ! On retrouvait en troisième place Laury Thilleman, Miss France 2011, qui a impressionné Christine Beckers tant par ses trajectoires atypiques que par sa vitesse sur circuit. Et en quatrième position, Les Enjoliveuses ! Rendez-vous, les 13 et 14 juin pour une édition des 24h du Mans certainement exceptionnelles…


24 Heures du Mans – “Elles sont les 24 Heures… par lemans-tv

Photo : Les Enjoliveuses et François Navarro – ACO
Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire