Assurance jeune conducteur : les astuces pour payer moins cher !

Quand on est jeune conducteur, les compagnies d’assurance ont tendance à nous considérer comme un client à risques pendant au minimum nos 3 premières années de conduite. Pourtant ce n’est pas parce qu’on vient d’obtenir son permis qu’on a plus d’argent à mettre dans l’assurance. Voici donc quelques astuces pour diminuer l’addition…

assurance jeune conducteur, assurance auto,  jeune conducteur, permis de conduire, accidentStatistiquement les jeunes conducteurs de 18-25 ans comptent à eux seuls 22% des accidents mortels sur les routes ;  de quoi rendre les compagnies d’assurance peu tentées par cette clientèle. Ainsi, l’assurance jeune conducteur est souvent beaucoup plus chère durant les premières années de conduite. Cependant pas question de se laisser faire sans rien dire, notez ces quelques petits conseils pour ménager votre porte-monnaie.

Trouver le meilleur prix d’assurance jeune conducteur

Ainsi, la première astuce que l’on peut vous donner pour éviter de payer une fortune votre assurance jeune conducteur est de faire une étude de marché complète des offres du moment. A ce titre-là, sachez que le site Le-jeune-conducteur.com vient de sortir ce comparatif qui montre des différences importantes selon les compagnies pour assurer un jeune conducteur. L’étude est basée sur la comparaison d’une trentaine de compagnies et met en avant des prix fluctuants entre 677 € pour le premier prix d’assurance au tiers jusqu’à 4.609 € pour le prix le plus élevé d’une assurance tous risques !

Passer par la conduite accompagnée

Comme souvent la conduite accompagnée gagne des points ! En effet, les jeunes ayant pris des cours de conduite accompagnée à partir de 16 ans bénéficient d’un avantage tarifaire certain sur les prix d’assurance jeune conducteur ; et pour cause, ces derniers, ont en moyenne 5 fois moins de risque d’accident qu’un jeune conducteur classique.

On ne peut donc que comprendre que les assurances auto aient une préférence pour la conduite accompagnée. Sans compter qu’à titre personnel, le facteur sécurité devrait nous orienter de plus en plus vers cette formule de permis de conduire.

Acheter une petite cylindrée d’occasion

Quelque soit l’ancienneté du conducteur, le prix de l’assurance auto varie selon le modèle et la puissance de la voiture. Ainsi, pour réduire le montant de la facture – d’autant plus quand on est jeune conducteur – optez plutôt pour de petites voitures d’occasion et surtout de faible puissance.

Par ailleurs, à moins d’une utilisation très particulière, il est inutile de souscrire à une assurance tous risque ! En effet, opter pour une simple formule au tiers – la moins chère dans la gamme de tous les assureurs – devrait amplement suffire.

Éviter de déclarer les petits sinistres

En matière d’assurance jeune conducteur, un rien fait grimper les tarifs. Ainsi, en cas d’accident sans gravité de votre faute et qui n’a pas pour conséquence qu’une rayure, une portière cabossée, ou encore un feu arrière cassé, vous avez tout intérêt à ne pas le déclarer à l’assurance et plutôt prendre en charge les coûts de réparation. De cette manière vous éviter de vous prendre un malus qui fera grimper les prix de votre contrat d’assurance jeune conducteur.

Assurez-vous sur la voiture de votre conjoint ou vos parents

Autre petite astuce pour celles et ceux qui n’ont pas besoin trop régulièrement de leur voiture. Plutôt que d’acheter un nouveau véhicule et donc de devoir souscrire à une assurance jeune conducteur, pourquoi de pas vous faire assurer en tant que “conducteur secondaire” de l’auto de votre conjoint ou de vos parents si vous habitez avec eux. Inutile de vous préciser que cette astuce vous fait faire de belles économies.

Dernier conseil, sachez que certaines compagnies d’assurance proposent de simples options « prêt de volant » destinées à assurer le jeune conducteur sur votre véhicule uniquement où ce dernier vous emprunte votre auto ! Évidemment cette astuce n’est intéressante que si vous êtes un usager très occasionnel…

Please follow and like us:
error0

2 commentaires

  1. cialos dit :

    Un papi a percuté ma 206, et il a souhaité déclaré le sinistre à l’assurance. Au final, le papi a bien géré car je suis considéré en tord par mon assurance ! Au final, 0,15 de malus sur mon assurance auto… Merci grand père !

    Sinon, une astuce pour baisser le prix, c’est d’acheter un antivol au volant et de le déclarer à l’assurance. Si vous habitez en ville, ça peut vite faire baisser le prix de votre assurance auto.

Laissez un commentaire