Nouvelle hausse des péages : les conducteurs passent à la caisse

Comme chaque année les autoroutes françaises augmentent leurs prix aux péages pour le plus grand malheur des automobilistes ! On aurait pu croire à une année de trêve suite à la sonnette d’alarme tirée par la Cour des comptes face aux tarifs trop élevés des autoroutes et le manque de transparence entre l’État et des concessionnaires ! Mais hélas il n’y a rien à faire, taxer les automobilistes semble être devenu un sport national… 

péage, autoroute, LDC, ligue de défense des conducteurs, hausse des prixSelon la Ligue de Défense des Automobilistes, la hausse des tarifs autoroutiers devrait être officielle dès mardi 10 mars prochain, donnant une fois de plus l’impression aux automobilistes d’être considérés comme un portefeuille géant ! Quand il ne s’agit pas des radars mobiles ou automatiques, des routes fermées au profit des piétons ou encore des PV de stationnement, ce sont les péages qui viennent nous ruiner à cause d’un accord passé entre le gouvernement et les sociétés d’autoroutes permettant une hausse du tarif des péages. 

Ainsi au fil des années et des nouvelles politiques faisant passer les automobilistes à la caisse, un sentiment de persécution s’installe ; un sentiment compris par la Ligue de Défense des Conducteurs (LDC) :” Même 0,25 %, c’est inadmissible ! […] La Haute autorité de la concurrence avait révélé une rentabilité exorbitante des sociétés d’autoroute. Le gouvernement s’était engagé à revoir les contrats de concession.” dénonce Christiane Bayard, secrétaire générale de la LDC.

Des péages en hausse malgré l’alerte de la Cours des comptes

Neutre, indépendante et sérieuse, la Cours des comptes avait, l’année dernière, confirmée le sentiment qu’avaient les usagers des autoroutes : des tarifs aux péages beaucoup trop élevés ! Et en effet, de manière tout à fait objective la Haute autorité avait indiqué que les marges des sociétés d’autoroutes atteignaient 25%… la crise ne semble pas exister chez tout le monde !

Si les conducteurs s’étaient sentis soutenus par ce rapport, les entreprises autoroutières n’ont pas à s’en faire puisque le ministère de l’économie semble se ranger de leur côté en ramenant “l’excédent d’exploitation” à une simple “rentabilité” pour arriver à un pourcentage de 8%. Joli tour de magie du gouvernement pour nous faire avaler la pilule et augmenter une année encore les prix des péages !

Des tarifs élevés mais des emplois à la clé…

Sceptique, Christiane Bayard efface nos rêves de voir les prix des autoroutes se fixer définitivement à un tarif précis et semble douter de la possible destination positive de ces recettes exorbitantes :«La remise en cause des concessions ne semble plus à l’ordre du jour » constate . […] On nous promet des investissements et des emplois à la clé. Ces promesses n’engagent que ceux qui les écoutent et pour notre part, le constat est simple. Ce sont les conducteurs qui vont financer ces investissements. Ils font comme toujours les frais de la politique de la vache à lait. »…. une opinion largement partagée par Les Enjoliveuses !

Si la LDC doute de voir de nouveaux emplois émergés, elle ne semble pas non plus penser que ces 3,2 milliards d’euros d’investissements autoroutiers soient consacrés à des aménagements de sécurité routière. Quant aux prétextes d’embellissements, ces derniers seraient aussi nombreux qu’inutiles dès lors qu’ils ne permettent pas de lutter contre la somnolence au volant, première causse d’accidentologie sur les autoroutes. Bref, rendez-vous au prochain épisode…

 

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire