Pic de pollution : multiplication des contrôles de vitesse et circulation alternée

Ces derniers jours la France a enregistré des pics de pollution record particulièrement inquiétants ! Pour redescendre en dessous de ce niveau d’alerte de nombreuses mesures ont été mises en place et si certaines ne devraient pas plaire aux automobilistes, il faut parfois savoir se serrer les coudes ! Ainsi vous avez pu noter la diminution temporaire mais obligatoire de la vitesse  du périphérique parisien et du réseau routier français, la multiplication des contrôles de police  ou encore la mise en place à Paris de la circulation alternée. Autant de mesures qui devraient rapidement faire chuter le niveau de pollution…

Pic de pollution, pollution, contrôle de vitesse, circulation alternée, policeSi les contrôles de police se sont intensifiés en France pour vérifier le respect de la diminution générale de la vitesse maximale et ainsi lutter contre l’épisode de pollution qui touche une partie du pays – plus de 30 départements sont placés en alerte maximale à la pollution aux particules -, d’autres mesures plus rares ont également été mises en place comme la gratuité des transports en commun dans des grandes villes de France (ex : Paris, Rouen, Grenoble ou encore Reims), ou  la mise en place de la circulation alternée à Paris.

Petit rappel pour celles qui prennent la route : durant ce pic de pollution la vitesse maximale autorisée est fixée à 110km/h sur les autoroutes, à 70 km/h et non plus 90 km/h pour le réseau secondaire et 60 km/h pour le périphérique !

La circulation alternée une bonne mesure prise un peu tard

La circulation alternée qui n’avait pas été instaurée depuis 1997 a été mise en place dans la capitale et la petite couronne ce matin à partir de 5h30. Puisque les véhicules aux immatriculations impaires circulent les jours impairs et les immatriculations paires les jours pairs, en ce lundi 17 mars 2014 ce sont donc les immatriculations impaires qui sont autorisées à circuler. Mais pas de panique pour les PV de stationnement : toutes les immatriculations paire ne bénéficiant pas du stationnement résidentiel, pourront se garer gratuitement à Paris.

Ce sont ainsi près de 4.500 infractions, dont 3.000 pour non-respect de la circulation alternée, qui avait déjà été enregistrées en Ile-de-France ce matin à 10h30. Si ce nombre semble important, la Préfecture de police se dit plutôt satisfaite et estime que “Les Franciliens avaient bien respecté cette mesure” de circulation alternée. 3.000 PV ne constitue finalement pas un chiffre “énorme vu le trafic dans Paris“.

Notez par ailleurs que les véhicules “propres” (électriques, hybrides ou fonctionnant au gaz) qui ne contribuent donc pas à ce pic de pollution, les voitures transportant au moins 3 personnes qui adoptent le covoiturage, les transports de personnes handicapées ou diminuées qui ne peuvent pas prendre les transports en commun, ou encore ceux dont la voiture est un outil de travail ne sont pas concernés par cette mesure anti-pollution.

Côté politique, Jean-Paul Huchon, le président PS de l’Ile-de-France, estime que la circulation alternée est “une bonne mesure” contre le pic de pollution mais décidée “peut-être un tout petit peu trop tard“, avant de préciser que la gratuité des transports franciliens depuis vendredi dernier devrait coûter à la région pas moins de 4 millions d’euros par jour ! C’est pourquoi Jean-Paul Huchon est décidé à demander un effort à l’Etat : “Je suis en discussion avec le gouvernement (pour) qu’il prenne sa part de la charge“.

Une pollution en nette baisse attendue dès demain

Le réseau de surveillance de la qualité de l’air en région Ile-de-France, Airparif, annonce d’ors et déjà une nette amélioration de la qualité de l’air en Ile-de-France dès demain, mardi 18 mars.  Les seuils d’information et les niveaux d’alerte devraient être respectés et la concentration moyenne en particules devrait être comprise entre 40 et 55 microgrammes par m3 sachant que le seuil d’information est fixé à 50 microgrammes et celui d’alerte à 80. L’épisode de pollution terminé, l’association analysera l’impact de la circulation alternée sur les émissions de particules en s’appliquant à bien distinguer l’effet météo de celui lié à la baisse des émissions dues au trafic automobile.

Notons tout de même un avantage annexe à la mise en place de la circulation alternée pour cause de pollution : cette dernière “a entraîné 60% de congestion en moins sur les axes franciliens” a déclaré la Préfecture de police.

.

.

Please follow and like us:
error0

3 commentaires

  1. Math. dit :

    En plus le coup de la circulation alternée à eu l’air tellement utile que ça n’a été mis en place qu’une journée! Juste pour emmerder le monde… Et les plaques paire comme moi !

  2. nina190314 dit :

    on ne fait qu’interdire, taxer, donner des bonus,
    mais à quand des mesures efficaces ?

Laissez un commentaire