Comment conduire sur route inondée ?

Si la Grande-Bretagne est victime d’inondations historiques de la Tamise, la France n’est pas non plus épargnée. La Vendée était en effet aux prises la semaine dernière à de grosses intempéries, notamment le centre de Talmont-Saint-Hilaire qui a été inondé jeudi à la suite du débordement du barrage de Sorin. Ainsi, nous avons décidé aujourd’hui de vous rappeler quelques conseils de base  pour conduire en toute sécurité sur route inondée. On ne sait jamais…

conseil de conduite, route inondée, inondation, sécurité routière, pratiqueAfin de faire face aux inondations de la Tamise, le gouvernement britannique a prodigué quelques conseils pour conduire sereinement sur une route inondée ; des informations qui pourraient également être utiles à certains d’entre vous, notamment si vous habitez à Talmont-Saint-Hilaire où certaines rue ont été envahies par une hauteur d’eau allant de 25 à 30 cm !

Ainsi, si vous devez malgré tout prendre votre véhicule, sachez qu’il y a des règles de sécurité et de bon sens à respecter. Pour commencer, il est primordial pour vous de bien évaluer la situation et de jauger la profondeur de l’eau. Si le niveau est trop élevé, ne jouez pas les Lara Croft et faites demi-tour ; à moins que vous puissiez contourner l’inondation. Car si l’eau ne met pas forcément votre vie en danger, elle peut causer de graves dégâts à votre moteur, un risque que vous n’avez très certainement pas envie de prendre.

Les réflexes à avoir sur route inondée

1- Si le niveau d’eau est peu profond et que vous pouvez donc prendre la route, vous imaginez bien qu’il est hors de question d’adopter une conduite sportive. Ce conseil vous semble certainement logique mais il est important de rappeler que le premier réflexe à avoir sur route inondée est de trouver la bonne vitesse : si vous roulez trop lentement vous risquez de caler, si vous rouliez trop vite vous pourriez noyer le moteur. Ainsi conduisez en première avec un régime moteur élevé tout en restant sur les parties les moins submergées de la route et en évitant le bord de la chaussée où l’eau est certainement plus profonde. 

2 – Tout le monde connait le phénomène d’aquaplaning donc je ne vous surprendrais pas en vous disant que l’eau peut réduire l’efficacité des freins. Par conséquent une fois que le véhicule est sorti de cette route inondée, vérifiez que ces derniers fonctionnent correctement. Si ce n’est pas le cas, l’astuce est simple : “séchez-les” en appliquant une légère pression sur la pédale de frein tout en roulant lentement. Faites cela en appliquant toutes les mesures de sécurité, à savoir, sans voiture qui vous suit de trop près et en ligne droite uniquement.

3 – Consultez la carte vigilance de Météo France avant de prendre la route.

4 – Et dernier conseil prodiguez par l’association Prévention Routière : n’oubliez pas le gilet rétroréfléchissant qui vous sera bien utile en cas de panne…

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire