La baisse des limitations de vitesse… à la mode !

La baisse des limitations de vitesse sur le réseau routier français se propage à la manière d’une épidémie. A peine le passage du périphérique parisien de 80 km/h à 70 km/h digéré que la prochaine victime est déjà en ligne de mire : Manuel Valls a annoncé souhaiter expérimenter une baisse des limitations de vitesse à 80 km/h sur les réseaux secondaires de quelques départements ! Une chose est sûre, il ne vas pas se faire que des amis…

La baisse des limitations de vitesse sur le réseau routier français se propage à la manière d'une épidémie. A peine le passage du périphérique parisien de 80 km/h à 70 km/h digéré que la prochaine victime est déjà en ligne de mire : Manuel Valls a annoncé souhaiter expérimenter une baisse des limitations de vitesse à 80 km/h sur les réseaux secondaires de quelques départements ! Une chose est sûre, il ne vas pas se faire que des amis... Après avoir discuté de la baisse des limitations de vitesse du périphérique avec de nombreux chauffeurs de taxi, automobilistes réguliers ou encore conducteurs du dimanche, tous expriment la même fureur face à cette nouvelle mesure ressentie comme inutile. Ainsi l'annonce du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, concernant l’expérimentation dans quelques départements de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire au lieu de 90 km/h, l’Automobile Club Association (ACA) - la principale organisation de défense des automobilistes - a aussitôt demandé un audit indépendant : «Il faut adapter les limitations de vitesse en fonction des infrastructures. Pour assurer une limitation de vitesse cohérente, nous estimons que chaque axe concerné devra être audité en utilisant le programme EuroRAP mené par les Automobile et Touring clubs européens». Enfin une idée intelligente : rien ne prouve que limiter la vitesse à 80km/h soit une solution efficace contre la mortalité routière. Ne faudrait-il pas davantage adapter la vitesse au lieu plutôt que la baisser bêtement uniformément et systématiquement face au moindre problème. Car ne nous voilons pas la face rouler à cette vitesse à certains endroits restera dangereux. Dans ma vie je ne suis pas une grande rebelle, en revanche je ne supporte que l'on me prenne pour une imbécile et c'est justement l'impression que me donne le gouvernement à chacune de ses mesures concernant les automobilistes. N'avez-vous pas l'impression que l'on vous prend pour un porte-monnaie roulant sous couvert de la sécurité routière ? « La Juste Vitesse » Si Jean-Claude Quesnel, délégué départemental de l’association Prévention routière « la vitesse inadaptée est la première cause des accidents de la route », les associations automobiles rappellent que tout le monde s'accorde effectivement sur le danger des vitesses inadaptées mais insiste sur le fait que ce n'est pas parce qu'il est intelligent de limiter les automobilistes à 30 km/h aux alentours des écoles qu'il faut pour autant étendre cette limitation à la ville entière. C'est la même réflexion que nous avons tous - mis à part le gouvernement - concernant ce nouveau projet de départementale à 80 km/h ! Ainsi l’Automobile Club Association prône « La Juste Vitesse », une idée appuyée par son homologue Daniel Quéro, président de 40 Millions d’automobilistes qui ne comprend pas cette expérimentation : « Les derniers chiffres sur la sécurité routière sont plutôt bons. Vouloir diminuer la limitation de vitesse, c’est comme si l’on dit à un écolier : ‘‘Tu as bien travaillé mais on te punit quand même. » « Il faut adapter les limitations de vitesse en fonction des infrastructures. Pour assurer une limitation de vitesse cohérente, nous estimons que chaque axe concerné devra être audité » déclare Didier Bollecker, président de l’ACA.Après avoir discuté de la baisse des limitations de vitesse du périphérique avec de nombreux chauffeurs de taxi, automobilistes réguliers ou encore conducteurs du dimanche, tous expriment la même fureur face à cette nouvelle mesure ressentie comme inutile. Ainsi l’annonce du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, concernant l’expérimentation dans quelques départements de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire au lieu de 90 km/h, l’Automobile Club Association (ACA) – la principale organisation de défense des automobilistes – a aussitôt demandé un audit indépendant : «Il faut adapter les limitations de vitesse en fonction des infrastructures. Pour assurer une limitation de vitesse cohérente, nous estimons que chaque axe concerné devra être audité en utilisant le programme EuroRAP mené par les Automobile et Touring clubs européens». Enfin une idée intelligente : rien ne prouve que limiter la vitesse à 80km/h soit une solution efficace contre la mortalité routière. Ne faudrait-il pas davantage adapter la vitesse au lieu plutôt que la baisser bêtement uniformément et systématiquement face au moindre problème. Car ne nous voilons pas la face rouler à cette vitesse à certains endroits restera dangereux.

 

Dans ma vie je ne suis pas une grande rebelle, en revanche je ne supporte que l’on me prenne pour une imbécile et c’est justement l’impression que me donne le gouvernement à chacune de ses mesures concernant les automobilistes. N’avez-vous pas l’impression que l’on vous prend pour un porte-monnaie roulant sous couvert de la sécurité routière ?

« La Juste Vitesse » plus que les “limitations de vitesse”

Si Jean-Claude Quesnel, délégué départemental de l’association Prévention routière « la vitesse inadaptée est la première cause des accidents de la route », les associations automobiles rappellent que tout le monde s’accorde effectivement sur le danger des vitesses inadaptées mais insiste sur le fait que ce n’est pas parce qu’il est intelligent de limiter les automobilistes à 30 km/h aux alentours des écoles qu’il faut pour autant étendre cette limitation à la ville entière. C’est la même réflexion que nous avons tous – mis à part le gouvernement – concernant ce nouveau projet de départementale à 80 km/h !

Ainsi l’Automobile Club Association prône « La Juste Vitesse », une idée appuyée par  son homologue Daniel Quéro, président de 40 Millions d’automobilistes qui ne comprend pas cette expérimentation : « Les derniers chiffres sur la sécurité routière sont plutôt bons. Vouloir diminuer la limitation de vitesse, c’est comme si l’on dit à un écolier : ‘‘Tu as bien travaillé mais on te punit quand même. » Tout est dit…

 
 

 

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire