Roadtrip Audi : coup de foudre au Monténégro !

Le photographe Arnaud Taquet continue son Roadtrip Audi à travers l’Europe et s’arrête aujourd’hui au Monténégro ! Un pays coup de cœur, peu connu qui mise pourtant sur le tourisme. C’est toujours au volant de l’Audi A5 cabriolet que notre “envoyé spécial” partage avec nous cette république qui gagne à être connue…

Texte et photos : Arnaud Taquet

JOUR 7 – Mise en abîme de l’épicurisme

La nuit fut longue. Le réveil tardif. La vie nocturne aux abords de Budva est hors du temps. En dehors des repères imaginables en Europe de l’ouest. D’abord par la profusion de clubs et de bars allant du port jusqu’aux hauteurs. Mais il y a surtout ces statistiques démographiques troublantes sur le papier et encore plus surprenantes un peu partout ici : le nombre de femmes est 3 à 4 fois supérieur à celui des hommes. Ici, tout est à la fois dynamique et tranquille. La ville entière semble être montée sur ressorts tant l’atmosphère est exaltante. Mais paradoxalement, l’air que l’on respire parait plus sain et le fond plus paisible.

Arrivés la veille en fin de soirée, nous devions ne passer que quelques heures sur place pour ensuite embrayer sur la côte nord du Monténégro puis la Croatie, mais partir si vite de ce qui s’avère être pour nous l’une des étapes les plus mémorables de ce roadtrip paraissait dés lors inconcevable. Il faut dire qu’au delà du Monténégro en soi et de Budva en particulier, notre hôtel choisi au hasard figurait parmi les plus somptueux de la ville. Imaginez-vous vous réveiller après une nuit mouvementée dans un pays que vous n’avez jamais vu de jour ni même en photos… Vous vous débarrassez des rideaux puis entrouvrez la fenêtre. A gauche, la vieille ville de Budva, splendide, aux airs de St-Tropez en plus authentique et raffiné encore peut-être. A droite, la piscine à débordement de l’hôtel posée à quelques dizaines de centimètres au dessus de la mer. Droit devant, la mer, justement, à perte de vue, turquoise, d’huile, sereine et quelques îles minuscules réparties comme sur la plus harmonieuse des peintures romantiques. Il n’aura fallu que quelques minutes pour s’apercevoir que le Monténégro s’avère être la perle noire de l’Adriatique.

Particulièrement touristique dans les années 1980, le Monténégro a vu sa côte et son prestige se dévaluer en raison de ses pays voisins et des conflits liés aux guerres de Yougoslavie. La région côtière est considérée comme l’une des grandes découvertes touristiques de ces dernières années. Le littoral particulièrement accidenté a su préserver de nombreux anciens villages tandis que les montagnes noires (desquelles résulte le nom de “Monte-Negro”) font partie intégrante des paysages les plus beaux d’Europe. Alors… comment ne pas exploiter un tel spectacle naturel ? Le Montenegro a décidé depuis peu de faire du tourisme l’une de ses priorités, et ça se sent.

D’après nos rencontres faites sur place, le pays et Budva en particulier n’ont plus grand chose à voir avec ce qu’ils étaient il y a encore quelques années. Les hôtels se multiplient, les restaurants aussi, au même titre que les clubs, les ports et les réseaux de transport, mais toujours en conservant la priorité de bien faire les choses. Rien n’est bâclé ni fait en précipitation. Le tourisme de masse n’est pas de mise. Ici, on parle de raffinement, d’âme, de luxe, de sobriété et d’authentisme. Alors si les paysages eux-mêmes respirent la notion de “carpe-diem”, le fait de se dire que malgré tout, l’humain aura inévitablement de plus en plus d’impact sur une nature initialement si belle, pousse à profiter d’autant plus de l’instant présent. Budva comme ses environs et comme la côte toute entière fait se sentir privilégié en représentant l’une des plus anciennes localités médiévales de l’Adriatique.

Si toutefois vous avez déjà entendu parler du Monténégro, alors le nom de Sveti Stefan ne vous sera pas inconnu. Et pour cause ! Ce village est devenu par la force du temps le principal symbole du pays, une sorte de Tour-Eiffel plus exotique. Raccordé au continent par une seule fine bande de terre, cet ancien village de pêcheurs a vu séjourner les célébrités les plus inoubliables du siècle dernier et notamment au cours des années 1950. Parmi celles ci, comptez Orson Welles, Elisabeth Taylor, Sophia Loren ou encore Kirk Douglas. Un symbole en soi. Celui d’un pays que nous vous souhaitons de découvrir un jour.

Photo du jour au Monténégro

Monténégro, Audi, A5, cabriolet, essai, voyage, europe, tourisme

Peut-être n’avez vous jamais vraiment entendu parler du Monténégro. Si ce n’est pas le cas, le nom de Sveti Stefan devrait vous revenir. Situé dans la municipalité de Budva, cet ancien village de pêcheur figure parmi les plus beaux du monde ne serait-ce que par sa situation. Voyez vous même… Notre Audi A5 cabriolet ne pouvait pas trouver meilleur décor !

Infos du jour:

Monténégro : Vous avez tous entendu parler du Monténégro, mais seuls peu en savent sur cette nouvelle perle noire de l’Adriatique. Passé du stade de duché, à celui de principauté puis de royaume, le Monténégro est aujourd’hui une république admise en 2008 au sein de l’Union Européenne. Avant même l’acceptation des pays membres et l’indépendance, l’euro y était déjà la monnaie locale de facto.

Frontières : Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Kosovo, Albanie.

Capitale : Pogdorica.

Nombre d’habitants : environ 660 000.

Budva : Somptueuse, Budva est sans doute le cœur touristique du Monténégro. Mais ne vous attendez pas pour autant à un tourisme de masse, ici le raffinement est à son comble et les nouveaux établissement trônent avec goût et exhibent avec fierté des locaux en retrait des vieilles pierres particulièrement bien conservées. L’architecture de la vieille ville doit beaucoup aux influences vénitiennes. Les portes, les charnières, les fenêtres, les balcons et autres infrastructures semblent être directement inspirés du style romain de la république de Venise. Les murs vénitiens toujours visibles au sein de la vieille ville sont une célèbre attraction touristique.

Avala Resort Hotel : Tombés par hasard sur cet hôtel, difficile de ne pas le conseiller. Si toutefois vous pensez venir visiter le Monténégro, pensez à réserver dans cet hôtel figurant parmi les plus séduisants de Budva… et parmi les mieux placés aussi ! Autrement vous pourrez vous attarder sur l’hôtel Splendid qui offre l’un des plus beaux panorama sur la baie et sur Sveti Stefan. Mais l’hôtel de James Bond ne vous proposera sûrement pas les mêmes tarifs. Pour une nuit à l’Avala Resort en pleine saison, comptez 250€.

Mer et ski : le Monténégro est connu comme étant l’un des rares pays au sein duquel il est aisément possible dans une même journée de se baigner dans les eaux claires de l’Adriatique et d’aller skier sur l’un des sommets situés aux alentours de 2500m… le rêve.

Cinéma : Le Monténégro, c’est aussi James Bond et… Casino Royale. Dans le film, une grande partie des scènes est tournée aux abords de Budva. L’Hôtel Splendid – où prend place le fameux casino Royale où nous avons inévitablement tenu à faire nos jeux – est ainsi le camp de base de l’agent 007 qui y reçoit pour sa première mission un briquet du MI6 et… son Aston-Martin DBS !


 

Please follow and like us:
error0

2 commentaires

  1. Waouh! Cette photo a l’air presque surréelle, tellement le paysage est parfait. Surprenant, cette proportion de femmes!
    X, Comtesse Sofia

Laissez un commentaire