En Volkswagen Golf GTI sur le circuit du Castellet !

Quand je vous dis Volkswagen Golf GTI, vous avez des étoiles qui se mettent  instantanément à briller dans vos yeux… et je vous comprends ! Il y a quelques jours j’ai eu la chance de partir une journée sur le circuit du Castellet – ou circuit Paul Ricard – pour essayer la 7ème génération de ce petit bolide en conditions sportives. Autant vous dire que ce ne sont pas des étoiles que j’avais dans les yeux mais bien des comètes !

essai, volkswagen, Golf, GTI, citadine sportive, sportive, circuit, castellet, Golf GTIVous aviez déjà pu lire mon récit relatant mes premiers pas sur un circuit au volant de la Renault Clio RS, rien n’a changé depuis : je suis définitivement une pilote dans l’âme. Si le talent n’est pas forcement là, pour l’enthousiasme c’est incontestable ! Surtout quand on a la chance de piloter les Volkswagen Golf GTI 220 ch et 230 ch avec un instructeur pour mieux terminer seule au volant de la Golf GTD. Autant vous dire que j’étais prête à en découdre avec la piste pour me prouver que je pouvais me faire autant plaisir au volant d’une sportive diesel que sur une essence. Mission réussie !

 Le déroulé  de la journée était donc idéal pour enregistrer tous les conseils prodigués par les professionnels et ensuite tenter de les appliquer à la lettre. Les informations sont nombreuses mais je suis attentive : ne jamais lâcher les mains du volant, regarder le plus loin possible, ne pas changer de vitesse en plein tournant, freiner franchement avant d’attaquer un virage, etc… Et les progrès ne tardent pas à se faire sentir ! Et oui mesdames, comme m’expliquait l’instructeur : “les femmes sont de meilleures élèves que les hommes car elles arrivent sans préjugés sur la conduite et appliquent donc parfaitement les conseils reçus” !

La Golf GTI… quel bonheur !

Côté look, les Volkswagen Golf GTI et GTD arborent des détails sportifs qui restent relativement discrets, enlevant ainsi le côté trop ostentatoire que l’on peut parfois reprocher aux citadines sportives. Un véritable point fort quand on sait que ces voitures se veulent aussi efficaces sur route que sur circuit. Et je dois dire qu’effectivement on partirait bien en vacances au volant de la Golf GTI qui réagit parfaitement et vous répond au doigt et à l’oeil. Si la sportive n’arbore rien d’ostentatoire à l’extérieure et elle s’offre un intérieur original, confortable sportif et racé. Avec son intérieur écossais et son pommeau en balle de golfe on sent la nostalgie monter en nous, j ’adore !

Ainsi la Volkswagen Golf GTI qui fêtera bientôt ses 38 ans n’a rien de ringard et reste bien au contraire une référence sur le segment des citadines sportives. Comme je vous le disais plus tôt son secret s’explique peut-être par ses lignes sobres capables de séduire une clientèle dépassant très largement celle des amateurs de sportives.  En effet, elle ne se distingue de ses sœurs que par son petit liseré rouge traversant les optiques bi-xénon à leds et le boucliers avant, mais également par ses étriers rouge et ses antibrouillards verticaux. Par ailleurs, elle propose un habitacle qui respire la qualité et flirte même avec les standards Premium.

Zoom sur la Golf GTD

essai, volkswagen, Golf, GTI, citadine sportive, sportive, circuit, castellet, Golf GTISi esthétiquement la GTD (Gran Turismo Diesel) est évidemment très proche de la GTi,  on peut la différencier toutefois grâce à un liseré de calandre non plus rouge mais chromé et une double sortie d’échappement pour un look résolument sportif.

Côté conduite la GTD gagne un argument face à la mythique GTI : la version diesel de la Golf sportive est plus adaptée aux longues distances que le bloc essence. Notons tout de même que les deux autos sont extrêmement polyvalentes et aussi agréables à conduire sur route que sur circuit !

En mode sportif, la Golf GTD adopte un comportement particulièrement compétitif surtout comparé à d’autre diesel : équipée de ses 184 ch elle passe du 0 à 100 km/h en 7,5 s (soit 1 seconde de plus que la version essence), consomme 4,2 l/100 km et affiche une autonomie théorique de 1.190 km.

Après la conduite, le tarif !

La nouvelle Volkswagen Golf GTI s’équipe donc d’un bloc essence de 220 ch et 230 ch ou d’un moteur diesel de 184 ch. Si la version GTD (Gran Turismo Diesel) est très agréable à conduire, elle affiche tout de même un prix d’entrée de gamme à 32.890 € pour la boite manuelle BVM6 et 34.550 € pour la boite automatique DSG6. De son côté, la Volkswagen Golf GTI de 220 ch débute à 31.890 € pour la boite manuelle et 33.550 € en automatique. Pour la version de 230 ch, il faudra compter 32.950 € en version manuelle et 34.610 € en automatique. Petit plus, tout de même, le système Stop & Start est de série sur les deux versions.

Côté concurrence, la Renault Mégane R.S  – qui fait office de référence sportive sur le segment –  affiche un prix de 31.950 €, l’Opel Astra OPC de 280 ch est facturée à 34.640 €, la Ford Focus ST de 250 ch affiche un prix de 31.150€, la BMW 125i de 218 ch coûte 32.200 € ou encore la Mercedes Classe A250 Sport de 211 ch réclame 35.750 €. La Volkswagen Golf GTI n’a donc pas à rougir de ses prix et s’affiche donc proche de ses concurrentes.

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire