Roadtrip Audi : 7000km à travers l’Europe “Le cinquième anneau”

17 pays, 4 montures, 10 jours. C’est le programme du roadtrip Audi que notre photographe préféré, Arnaud Taquet, nous propose de vivre à ses côtés au jour le jour. Une nouvelle manière de découvrir l’Europe avec ce roadtrip Audi rebaptisé par ses soins le “cinquième anneau” , venu compléter de ses 7.000 km les quatre anneaux de la marque. Pour cette seconde journée, Arnaud nous fait découvrir en Audi A5 Sportback et en berline A6 les capitales autrichienne et slovaque ; comme si nous y étions !

 Texte et photos : Arnaud Taquet 

JOUR 2 – Aux viennois la valse, les tchèques au slow

Vous l’aurez compris, au programme de ces deuxièmes vingt quatre heures: Vienne et Bratislava. Arrivés dans la soirée dans la capitale autrichienne, difficile de se résoudre à ne découvrir la ville que le lendemain matin. Notre prétexte? Un essai de nuit sur la monture du jour, une A5 SportBack à la présentation aussi élégante que le palais Hofburg et le parlement autrichien que nous croiserons sur le Ring extérieur.

Comme dans la plupart des villes germaniques, Vienne se trouve encerclée par un vaste boulevard circulaire. A l’intérieur de celui-ci, c’est un bijou d’histoire et d’architecture qui s’offre à nous. De nuit, les éclairages soignés depuis l’adhésion du centre historique à l’UNESCO permettent de rêver devant les opéras, théâtres, églises et palais. De nuit, Vienne est aux rêveurs et chasseurs d’images ce qu’est l’Islande de jour: une mine d’or. La différence ? L’Islande est belle pour sa nature brute intimidante de caractère de par les geysers, les cascades, les lacs d’icebergs ou les glaciers surgissant de nulle part. Vienne est belle pour le soin lui ayant été apporté de façon tout à fait artificielle mais tout aussi exaltante. Chaque coin de rue, chaque monument amène à s’émouvoir du soin apporté aux détails. Face à ce concentré d’élégance, notre berline trouve parfaitement sa place et se glisse avec flegme dans les ruelles étroites caractéristiques de l’hypercentre. Seul le grondement de l’échappement à bas régime vient perturber la nuit calme…ambiance. 

8:00. Le réveil sonne après 3 heures de sommeil. On a toute la mort pour dormir ! Les autres équipages eux, n’ont pas la même devise, tout le monde dort encore et voila qui nous laisse le choix pour le modèle d’essai du jour. Avec 313ch, la berline A6 que nous nous apprêtons à prendre en mains devrait se montrer à la hauteur, notamment pour venir perturber la monotonie à venir des centaines de kilomètres qu’il nous faudra affronter pour rejoindre Cluj-Napoca en Roumanie.

Pour l’heure Bratislava, aussi appelée Presbourg, située à 60km à peine de Vienne, le long du Danube. A la vue de notre itinéraire à venir, la capitale slovaque risque d’être la dernière étape civilisée avant d’entamer notre traversée des Carpates. Civilisée, certes. Mais un peu trop. A dire vrai, en bons originaux nous avons tenu à découvrir Bratislava, à l’inverse des autres équipages du roadtrip préférant Budapest (Hongrie). Avant même d’arriver dans la ville même, nous regrettions déjà notre décision. Les quartiers périphériques sont marqués par les grands ensembles (sortes de cubes aux couleurs passées ) de l’ère communiste qui, aujourd’hui encore, concentrent 70% de la population de la ville.   Une fois arrivés dans ce que le GPS a voulu nous faire admettre comme étant le centre-ville, la déception n’est que plus importante. Un hôtel de ville de sous-préfecture des plus classiques encerclé de chef d’œuvres anciens démolis puis remplacés par des immeubles modernes de qualité architecturale plus que discutables. Seules quelques tours et portes médiévales nous mettent sur la voie d’un probable passé culturel. Le temps de nous enfoncer un peu plus encore dans la ville, et voila que Bratislava nous montre des airs de jolie provinciale, une impression renforcée par le Danube, les quelques vignes et la douceur du climat. Enfin, un centre historique insoupçonné s’offre à nous. Piétonnier, il regorge de vieilles pierres et de maisons colorées. Les églises baroques font face aux boutiques les plus branchées et les étudiants, nombreux, amènent une explosion de vitalité dans une ville nous semblant jusqu’alors austère et sans âme. En réalité, c’est dans ce quartier que se concentre les seuls intérêts culturels de la ville au-delà du château de Presbourg, offrant un panorama d’exception sur la capitale. Le dynamisme de tout un pays semble alors tenir dans quelques centaines de mètres carrés où se multiplient musées et galeries d’art.

Une belle surprise, donc, condensée, et tant mieux, puisque de Bratislava à Cluj, capitale des Carpates, il nous faut encore prévoir quelques heures de voyage. Pas le temps donc de s’intéresser de trop près à la Hongrie dont la caractéristique majeure, selon ce que nous avons pu en voir, est de faire courir de toute sa longueur des autoroutes désertes et parfaitement revêtues. De quoi donner vie au bi-turbo de notre monture nous ayant fait économiser quelques dizaines de minutes sur notre heure d’arrivée en Roumanie…

 Photo du 2ème jour du Roadtrip Audi

Roadtrip Audi, audi, A5 Sportback, voyage, europe, essai, voitureRoadtrip Audi

Légende photo : Ici présentée aux abords du Wiener Staatsoper ( Opéra de Vienne ), notre A5 Sportback ne souffre d’aucun complexe d’élégance. Pour rappel, l’opéra en question est l’un des plus prestigieux du monde et reste l’une des toutes premières institutions culturelles de la capitale autrichienne. Chaque hiver, le jeudi précédant le mercredi des cendres (mi-Février ), le bal le plus prestigieux de la saison s’y tient dans la salle des spectacles.

Infos du jour:

V6 bi-turbo Diesel – Nouveau moteur dans la gamme, le dit “bi-TDi” développe 313ch pour un couple de l’ordre de 650Nm. Il est associé d’emblée à la transmission intégrale Quattro ainsi qu’à une boîte automatique 8 rapports.

Autoroutes hongroises – Bien que ce soit illégal, les autoroutes hongroises offrent toutes les conditions nécessaires pour pouvoir rouler particulièrement vite en toute sécurité… idéal pour le roadtrip Audi !

Vienne-Bratislava – Bien sûr, une carte géographique aurait suffit, mais sachez que la courte distance ( 60km ) séparant les deux capitales a surpris tout le monde. Cependant, si le temps vous manque, malgré un centre historique aussi restreint qu’intéressant, préférez rallier Budapest depuis Vienne!

0,00g/L – C’est le taux d’alcoolémie autorisé en Hongrie !

Roadtrip Audi

 

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire