Marie-Claire Restoux : son premier jour sur le Rallye des Princesses

L’équipage 2 est indéniablement le duo de sportives du Rallye des Princesses 2013 : entre Marie-Claire Restoux l’ancienne judoka, championne olympique et double championne du monde, et Prateema Mudhoo-Ducouret golfeuse confirmée, rien ne peut leur résister… sauf peut-être leur tripmaster !

rallye des Princesses, Marie-Claire restoux, rallye, rallye femme, vittel, princesses 2013, départPremière journée et premiers pas sur un rallye de régularité pour les deux participantes ! Les réactions fusent et les idées reçues volent en éclats : “Je m’attendais à quelque chose  de très lent. Mais en fait il y a des moments où l’on se speed vraiment” s’étonne Marie-Claire Restoux. Quant à Prateema Mudhoo-Ducouret la surprise concerne davantage le confort de leur Peugeot 402 Cabriolet de 1938. En effet, bien que Marie-Claire Restoux, la pilote, ait “l’épaule qui tire“, les deux compétitrices soulignent le nombre de kilomètres que l’on est capable de parcourir dans se véhicule sans avoir mal partout.

Mais surtout l’équipage passionné d’automobile aime sa voiture : “elle est belle et elle tient super bien la route. Elle est exceptionnelle pour une voiture de cette époque“. Car si une voiture ancienne d’un tel gabarit s’avère un peu lourde en montée, les deux amies sentent clairement leur Peugeot 402 suffisamment robuste pour les amener jusqu’à Saint-Tropez… avec nos marraines ?

Les atouts de l’équipage selon Marie-Claire Restoux…

Tous les ingrédients sont là pour gagner. D’un côté il y a l’expérience des rallyes (mais pas de la régularité) et de la conduite non-assistée et de l’autre il y a la précision d’une golfeuse comme l’explique Marie-Claire Restoux : “J’ai déjà couru deux éditions du rallye Dakar en 1998 et 1999 en tant que copilote, et également deux éditions du Trophée Rose des Sables à la place de pilote. Cette année, l’équipe de Peugeot m’a proposé cette alternative et je dois dire que cela m’a enchanté. Mon équipière est une spécialiste du golf, donc elle est particulièrement attachée aux détails. Ce sera un atout pour notre équipage 100% novice dans la discipline très exigeante de la régularité…

Autre avantage de nos deux sportives : les jeunes années de conduite de Marie-Claire Restoux qui a non seulement eu l’habitude de conduire des tracteurs nettement moins maniables qu’une voiture, mais également l’âge des premières voitures dont elle a pris le volant qui ne connaissaient pas la conduite assistée. Ainsi “Pour des jeunes qui ne connaissent que la conduite assistée, ça peut parfois être dur. Moi je connais et ça ne me dérange pas“.

Des débuts difficiles pour une suite sans encombre ?

Certes les deux jeunes femmes ont tous les arguments pour faire un très beau Rallye des Princesses, mais malheureusement elles n’ont pas eu droit à la chance du débutant : sur le dernier test de régularité le tripmaster les lâchent et les laissent seules avec pour seuls amis le roadbook et le chrono. Ah non, pas le chrono. Dans la panique, elles ont oubliés de le déclencher ! Gageons cependant que les deux femmes qui se sentent très complémentaires sur le parcours et ne cessent de communiquer tout au long du parcours feront un meilleur score demain…



Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire