Solweig Lizlow et Lara Micheli, marraines du Rallye des Princesses 2013

L’édition 2013 du Rallye des Princesses nous promet plus de glamour, plus d’élégance et plus de sport que jamais. Car grande nouvelle, nous connaissons enfin le nom de la marraine qui succèdera à l’actrice Julie Gayet. Attention roulements de tambours, il ne s’agit non pas d’une mais de deux princesses, Solweig Lizlow et Lara Micheli qui répondront présentes le 1er juin, jour du départ, sur l’esplanade des Invalides.

Solweig, marraine, rallye des princesses, marraine, lara micheli, solweig Lizlow, grand journal, miss météo, mannequin, top model(vidéo de présentation des marraines à la fin de l’interview)

Ce sont donc Solweig Lizlow et Lara Micheli qui tiendront le rôle de marraines de charme pour ce fameux Rallye des Princesses 2013. Et grande surprise pour toutes les participantes, les deux jeunes femmes ne se contenteront pas de venir sur la ligne de départ… fan de challenge, elles monteront à bord d’une 403 Peugeot  cabriolet (1959) prêtée par Peugeot – le partenaire officiel du Rallye des Princesses – et tenteront de se dépasser pour être à la hauteur de leur titre !

Interview exclusive de Solweig Lizlow

Pour vous aider à mieux connaitre Solweig Lizlow, Les Enjoliveuses ont posé quelques questions au top model devenue en 2011 la Miss Météo de Canal+ pour Le Grand Journal. Et avant la fin de la semaine nous ferons connaissance avec Lara Micheli…

1 -Vous êtes la marraine de la 14ème édition du  Rallye des Princesses, qu’est-ce qui vous a motivé à endosser ce rôle ? 

Lorsque l’on m’a proposé de représenter cette course automobile exclusivement féminine, j’ai tout de suite été très flattée que l’on pense à moi. Je regarde la F1 depuis toute jeune, je pratique le karting en indoor et j’aime contempler les voitures de collections. Représenter cet événement, c’est un honneur et une grande satisfaction.

2 -Selon vous, qu’est-ce qui rend le Rallye des Princesses si particulier et différent des autres ?

Il se diffère de part sa spécificité de n’être ouvert qu’aux femmes, de son parcours ( Paris – St Tropez ) magnifique, des étapes somptueuses et une ambiance générale glamour et totalement girly, sans oublier le côté très sportif de l’événement.

3 – Le fait qu’il s’agisse d’un rallye féminin est-il important à vos yeux ? 

 Entre fille c’est toujours plus amusant. Et c’est un bon pied de nez à ce milieu très macho. Nous serons plus de 80 équipages, ça risque de faire du bruit sur notre passage, et c’est l’occasion de démontrer qu’une femme a autant sa place qu’un homme dans une discipline qui reste essentiellement masculine. 

Solweig, marraine, rallye des princesses, marraine, lara micheli, solweig Lizlow, grand journal, miss météo, mannequin, top model

4 – Vous avez décidé d’être une « marraine sportive » puisque vous courrez sur l’intégralité de la course. Est-ce votre première participation à un rallye automobile ? 

Tout à fait. Et pour me “faciliter” la course j’ai décidé d’être co-pilote. En passant une formation et une évaluation des compétences. C’est à ce moment là, que j’ai compris que c’est bel et bien un sport et que ce n’est pas du tout évident. Mais je met tout en œuvre pour réussir cette course et être bien placée, l’esprit de compétition avec un grand sourire c’est primordial. 

5 – Qu’est-ce qu’évoque pour vous un rallye de régularité ?

 Vous m’auriez posé cette question avant ma formation, je n’aurais pas su quoi répondre. Maintenant que je sais exactement de quoi il en retourne et je peux vous assurez qu’un rallye de régularité c’est avant tout de la rigueur, des calculs et une bonne dose de concentration. Avec la chance de passer par de petits chemins pour découvrir la France, les villages et les habitants. Sans oublier que je me lance dans l’aventure avec ma meilleure amie (Lara Micheli) , ce qui risque d’être l’un de nos plus beaux souvenirs si ce n’est le meilleur.

6 – Vous courrez donc cette année avec Lara Micheli. Comment vous connaissez-vous et pourquoi participer ensemble ? 

Nous nous sommes rencontrée à Cannes l’an dernier, nous avons ensuite passé ensemble des vacances et depuis nous ne nous quittons plus, cela a donc été une évidence de participer ensemble. (…) Nous sommes toutes les deux très sportives, et aimons les voitures de collections ou emblématiques. (…) Lara sera ma pilote de choc et moi je serai la petite voix dans sa tête qui lui donnera les indications. Nous avons décidé d’un commun accord de notre rôle.

Solweig, marraine, rallye des princesses, marraine, lara micheli, solweig Lizlow, grand journal, miss météo, mannequin, top model

7 – Quelles difficultés appréhendez-vous le plus ? 

Me perdre. C’est vraiment une hantise, de perdre le fil sur la feuille de route et de nous retrouver en plein champs des heures durant.

8 – Comment vous êtes-vous préparée ? 

De part la formation, en lisant les nombreux forums et articles qui en parlent ainsi qu’en lisant tous les jours le carnet qui  nous a été donné. Parfois je m’entraine avec mon mari sur notre scooter.

9 – Comment vous sentez-vous à quelques jours du grand départ ?

Heureuse. Comme la veille de Noël lorsque tu as des papillons dans le bas ventre et le regard humide de bonheur. Je suis convaincue de vivre une aventure hors norme, baignée de bonne humeur. Il serait indécent de ne pas être heureuse.

9 – Dans la vie de tous les jours…

  • Quelle type de conductrice êtes-vous ? Très très calme. Le premier a réussir à m’énerver n’est pas encore né. 
  •  Une anecdote au volant de votre voiture?  J’aime beaucoup mimer les gens dans les files d’à coté lorsque nous roulons au pas. Ou les faire rire en mimant n’importe quoi. Donc j’imagine que dans le lot, j’ai du être ridicule plus d’une fois.
  • Comment avez-vous obtenu le permis de conduire ? J’ai appris a conduire à Londres. Donc je ne connais pas la conduite du “bon côté”. J’imagine que ce serait vraiment compliqué de conduire à la Française. 
  • Pour vous, l’adage « femme au volant, mort au tournant » est une réalité ou un cliché qui cache la vérité : « femme au volant, sécurité au tournant » ? C’est un peu comme les blagues sur les Belges. C’est devenu un automatisme de dire qu’une femme qui conduit est un danger. Une chose est sûre, nous avons la chance d’avoir le droit de conduire et nous n’allons pas nous priver. Avec ou sans approbation de la gente masculine, nous sommes la et on compte bien y rester.

 On suivra donc de près les exploits de Solweig Lizlow tout au long du rallye….

Bonne chance à Solweig Lizlow


Solweig Lizlow, Solweig Lizlow, Solweig Lizlow

 

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire