Le troisième âge au volant : un véritable danger ?

“Femme au volant, mort au tournant” .  Un adage que l’on a bien souvent entendu siffler à nos oreilles sans raison aucune. Mais rassurez-vous, Mesdames, nous ne sommes pas les seules à être la cible des railleries machos. Les jeunes conducteurs et personnes âgées ne sont pas mieux lotis ! D’ailleurs nous allons nous intéresser aujourd’hui au cas du troisième âge : mérite-il de faire l’objet de commentaires désobligeants en matière de conduite automobile ?

C’est suite à un accident de la route provoqué par un homme de 83 ans que la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) s’est penchée sur cette difficile question et a relancé le débat sur Les Enjoliveuses. Il faut avouer que l’accident qui a récemment eu lieu à Princeville au Centre-du-Québec et qui a provoqué la mort d’une personne et blessé 5 autres a de quoi traumatiser les foules : si l’on exclu l’âge, aucune raison ne semble expliquer les causes de ce drame !

Une motivation évidente pour se poser à nouveau la question de l’âge au volant. Faut-il vraiment repasser le permis de conduire ou imposer une visite médicale pour entrer dans le troisième âge au volant de sa voiture, de la même manière que l’on passe le seuil de la porte dans les bras de son mari pour entrer dans la vie de femme mariée ? Le verdict est simple et sans appel : si on s’assomme contre l’embrasure de la porte c’est mauvais signe et si l’on rate son permis de conduire, on entre bien dans le troisième âge… à condition d’être à pieds. Et puis, souvenez-vous, il y a peu Ford m’a fait tester une combinaison de vieillesse pour que je puisse me mettre dans la peau d’une personne âgée. Honnêtement, je ne me sentais pas suffisamment pour prendre le volant ainsi !

Les personnes âgées au volant, un danger ?

Personnes âgées, permis de conduire, voiture, sécurité routière, sécurité, danger, accidentLes personnes âgées sont généralement montrées du doigt et catégorisées comme « personnes à risque ». Elles conduisent doucement, mettent beaucoup plus de temps pour effectuer une manœuvre, conduisent le nez dans le volant, n’ont plus le gabarit de la voiture en tête, jonglent entre les problèmes de vue, des temps de réaction rallongés et de nombreux moments d’inattention. Bref elles multiplient les tares !  Mais attention, s’il est vrai que les capacités physiques diminuent avec la vieillesse, il ne faut pas non plus tomber dans les clichés. D’ailleurs pour contre-balancer avec d’autres stéréotypes : les vieux sont-ils vraiment plus dangereux que les jeunes conducteurs plus facilement énervés sur la route, amateurs d’alcool et de téléphone au volant ? En effet, le troisième âge est plus prudent sur la route, portant plus souvent sa ceinture de sécurité et ne conduisant que lorsque les conditions sont plus sûres loin des téléphones et bouteilles d’alcool ! Et pourtant, selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISIR), les accidents commis par les personnes âgées ont une plus grande propension à être mortels.

Des statistiques en défaveur du troisième âge…

Certes les jeunes et les personnes âgées n’ont pas la même manière de conduire et adoptent des comportements routiers difficilement comparables. Mais en général les premiers sont tout feu tout flamme et les seconds plutôt plus prudents. Pourtant, les statistiques accablent les personnes âgées qui s’imposent comme des personnes plus “à risque”. Pour être plus précis, les plus de 65 ans commettent moins d’accidents de la route que la moyenne des usagers, mais ils causent davantage de dégâts irréversibles. Alors quand on sait que les personnes âgées représenteront, selon l’INSEE, plus de 30% de la population française d’ici à 2030, il est temps de réfléchir au problème et de mettre en place des stratégies adaptées en matière de sécurité routière !

Si de nombreuses personnes âgées sentent leurs facultés baisser avec la vieillesse et adaptent inconsciemment leur comportement routier à leur forme – en conduisant moins le soir et l’hiver, en évitant certaines routes et en ne doublant plus – beaucoup n’ont cependant pas conscience d’être moins alerte que dans leur jeunesse. Il faut donc les aider à comprendre les risques encourus par une conduite trop aléatoire.

Des solutions ?

La sécurité routière étant un sujet très à la mode, et à juste titre, plusieurs pistes ont déjà été lancées sur le sujet. Depuis plusieurs années l’âge au volant fait débat et porte doucement ses fruits. Ainsi,  l’idée de proposer des stages de sensibilisation destinés  à revoir les codes de bonnes conduites et de prudence sur la route est un premier pas mais peut-être un peu léger. La seconde piste est bien plus concrète et propose de faire passer un examen médical obligatoire à âges fixes afin de pouvoir détecter les incapacités notoires à la conduite. En cas de retrait de permis, il faudrait en contrepartie offrir des possibilités étendues d’emprunter les transports en communs en zone rurale. Car n’oublions pas que pour beaucoup des 70-90 ans retirer le permis de conduire signifie retirer leur indépendance. Une idée bien plus percutante, sans mauvais jeu de mot !

Personnes âgées, personne âgées

 


 

Please follow and like us:
error0

3 commentaires

  1. Fred dit :

    N’importe quoi dire des jeunes d’arrêter de cumuler les infractions est tout aussi grotesque! je suis jeune j’ai maintenant 5ans de permis aucun accident aucun accrochage aucun point enlevé aucune amende jamais rien demandé à l’assurance et je n’ai jamais conduit avec de l’alcool ou en tout cas très peu, mais quand je sort en ville en l’espace d’une heures de circulation j’ai le temps d’observer plus de 10 infractions au code de la route et je ne cherche même plus qui est au volant toujours un VIEUX !! et si toujours toujours !! il n’y a rien d’éxagéré c’est un CONSTAT que je fait chaque jour, je vais d’ailleurs prendre un exemple flagrant, un accident d’un mec avec de l’alcool dans le sang il roulait sur sa route quand d’un coup un vieux déboite d’un coup de sa place sur le côté le conducteur qui est arrivé ce l’est donc tapé de plein fouet et devinez qui était en tort ?? ba le mec avec de l’alcool bien sur !! N’IMPORTE QUOI si le vieux n’avais pas déboité comme ça, a jeun ou alcoolisé ça n’aurait rien changé impossible de l’éviter!! donc oui les vieux sont bien plus dangereux je voit plus de 10 infractions chaque jours venant de vieux , a cet age la même le clignotant ça devient trop compliqué pour eux, pour tourner a droite il mettent le gauche et toi tu t’insert et bam tu l’a dans le C**! Merci de penser aux jeunes qui ont n’ont pas encore atteint la cinquantaine et qui aimerai les atteindre avant d’avoir un accident de la route avec un vieux chouté au médicament et qui n’a plus aucun réflexe, des vieux avec réflexe ça éxiste bien mais très franchement c’est 1/100 !! donc svp merci de déserter les routes vous êtes des dangers public !!

  2. inconnu dit :

    Bonjour,

    Il est inadmissible de discriminer les personnes âgées.
    Il y en a assez que les vieux soient tous pris pour des gagas

    Vous voulez les faire travailler jusqu’à 70 ans sur des machines dangereuses et beaucoup plus dangereuses que des voitures et à 65 ans les priver de la liberté de circulation.
    Dans notre société sans pouvoir se déplacer ils seront juste bon pour l’hospice.
    Pourquoi personne ne parle de supprimer le permis à vie aux jeunes qui cumulent les infractions.

    Voilà une vraie idée pour la sécurité.
    Toute personne qui fait plus de 3 infractions dans une année doit se voir retirer le permis définitivement.
    Si les vieux conduisent si mal alors ils n’auront plus de permis et les jeunes aussi donc il n’y aura pas de discrimination et la sécurité sera assurée.

Laissez un commentaire