Vidéo du break BMW série 3 Touring 2012 : super pour les nanas !

On ne se lasse pas de BMW ! C’est vraiment une valeur sûre ! Un sac à main sur roues hyper chic et pratique, aux finitions impeccables et au moteur “pepsi” à souhait ! Je viens de tester (enceinte de 9 mois) le BMW série 3 Touring 2012 et je peux vous dire que ce break -que Monsieur appréciera autant que Madame – n’a pas beaucoup de défauts.

Pas trop de place mais de la classe !

BMW_serie3_Touring_

Moins de place pour les êtres humains que pour les objets... mais c'est déjà pas mal !

Une fois n’est pas coutume commençons justement par les points faibles de mon charmant BMW série 3 Touring 2012. L’espace ! Si vous vous attendiez à un vaisseau spacieux pour transporter toute votre famille, vous serez déçue ! En revanche, vous pouvez rabattre les dossiers de la banquette arrière et éventuellement démonter la plage arrière qui se range sagement sous le plancher.

Le petit plus que j’ai adoré : lui donner un petit coup aux fesses avec mon escarpin (en clair passer mon pied sous le bouclier arrière) pour que le coffre s’ouvre automatiquement (c’est ce que BMW a appelé “l’accès confort”).

Après la berline star, le break star!

Même si je venais de me réveiller, ma BMW série 3 Touring à l’essai m’a subjuguée au premier coup d’oeil avec son allure Bourgeoise et raffinée. D’ailleurs – entre nous les filles –  on devrait toujours tester une voiture au lever, après une bonne nuit de sommeil : les idées sont claires et nous sommes comme “vierges”, prêtes à essayer un nouveau modèle sans le goût des anciens. (Comme pour goûter correctement un bon vin, il faut des papilles neuves !). Bref, question design, ce break est une réussite en alliant judicieusement sportivité et classicisme. Dans mon habitacle finition “Luxury” (oui, je sais, j’ai de la chance !), la sellerie est juste splendide et confortable, le bois précieux, les miroirs de courtoisie certes un peu petits (la mode semble être aux petits miroirs qui focalisent sur notre nez… à moins que le mien se soit transformé comme celui de Pinocchio), et les vides-poches bien pratiques (et classieux en même temps).

Un volant en or

Pas trop portée sur la boisson, ma BMW série 3 Touring 2012 est divine à conduire. Je la mène comme bon me semble dans les petites ruelles et sur autoroute, bien sûr, elle assure!

Prix d’attaque de mon Allemande BMW Serie 3, 320d Luxury : 45.650 euros.

J’ai aimé : Son freinage endurant et hyper sécurisant, les nombreux rangements et astuces
J’ai moins aimé : la position “confort” qui donne l’impression de conduire une BMW destinée au marché américain

Je vous laisse découvrir cette familiale premium en images !!!

A bientôt pour un nouvel essai !

Et pour revoir toutes les vidéos des Enjoliveuses, c’est par ICI !

 

 

Please follow and like us:
error0

2 commentaires

  1. Il nous manque juste une info concernant ce touring: combien de caisses de champagne on peut mettre dans le coffre??? au moins 10 avant que le voiture ne touche le sol non? 🙂

  2. loulou dit :

    trop classe cette voiture !

Laissez un commentaire