Pour quel Bond roulez-vous ?

2012 est définitivement l’année James Bond ! Outre la sortie du nouvel opus “Skyfall” , la saga de 23 films fête cette année 50 ans de bons et loyaux services au cinéma. Il a collectionné durant ce demi-siècle pas moins de 44 conquêtes féminines  et 23 voitures ; palmarès à vous faire rougir de jalousie !

Dans chaque James Bond, femmes sexy et belles voitures se partagent l’affiche à part entière. Puisqu’il a le permis de tuer et de conduire, je vous propose de dresser le portrait de 007 par le prisme du conducteur et de l’amateur de belles mécaniques. Et vous allez voir, il y en a pour tous les goûts…

Sean Connery : la légende

Pour beaucoup, Sean Connery est LE James bond. Dans Godfinger (1964), considéré comme l’un des meilleurs opus de la série, il jette son dévolu sur une anglaise aux formes galbées. Et c’est ainsi qu’apparaît l’Aston Martin DB5 qui va imposer les critères de la James bond car : élégance, puissance et gadgets à gogo. Acteur, film et voiture qui ont fait entrer  légende, ce James Bond là possède la même fragrance que le  Channel n°5 : le parfum du mythe !

Georges Lazenby : un tour de piste et puis s’en va !

Georges qui ? Lazenby. Il aura été Au service secret de sa Majesté le temps d’un seul film. Autant dire que cet ancien mannequin n’aura pas marqué la franchise. C’est d’ailleurs le cas de son Aston Martin DBS qui apparait juste au début du film. Un modèle qui n’a pas marqué l’histoire de la marque. Et attention : pas de lance missile, de laser, de radar et autres réjouissances. Non, la seule option c’est un allume cigare-d’origine. Tristounet, on vous dit.  D’ailleurs, a la fin du film, il finit par se marier.  Une affaire (?) classée.

Roger Moore : le fanfaron en roue libre

James Bond, 007, Skyfall, film, cinéma, Roger Moore

Nettement plus haut en couleur, Roger Moore a campé un James Bond tout en humour, parfois à la limite de la parodie. Adepte de la fantaisie, sa Lotus Esprit S1  se mue  sous-marin, périscope inclut. Une transformation qui n’a d’égal au cinéma que celle de la DS de Fantomas en avion.  Pour vous séduire, c’est en Renault 11 ou en 2CV qu’il est capable de vous emmener, pied au plancher, comme pour Carole Bouquet dans Rien que pour vos yeux. La veinarde ! Et celui-là a du kilomètre au compteur : il décrochera du rôle à 58 ans après 7 films.  Attention au risque de finir  avec un vieux-beau !

Timothy Dalton : celui qui ne roule pas des mécaniques.

Avec lui, finie la rigolade : froid et détaché, on reconnaît à Timolthy Dalton le mérite d’être proche du modèle  romanesque de Ian Flemmings. Mais, bien qu’il pilote une Aston Martin dans Tuer n’est pas jouer (1985), C’est sur le toit d’un camion qu’il se distingue dans Licence to kill (1989) et non au volant d’une voiture.  Dans cet opus, on lui a retiré son permis de tuer. Et son permis de conduire ? C’est qu’il n’a pas la tête à s’éclater au volant : c’est un James bond revanchard (on a tué son meilleur ami), pas du  genre à rouler des mécaniques.

Pierce Brosman : traitre à la nation

James Bond, agent 007, film, cinéma, pierce Brosnan, sexy

Pierce Brosman est un acteur irlandais doté au naturel  d’une classe qui sied parfaitement au rôle. Mais côté voiture, il  enfreint les règles du personnage  en remplaçant  l’Aston par une BMW Z3 dans Goldeneye (1995).  Cela provoque un tollé général de la part des fans qui crient au sacrilège. Mais le pire reste à venir, puisque c’est dans une BMW 750 iL, véritable voiture de chef d’entreprise, qu’il nous revient dans Demain ne meurs jamais (1997). Pour le glamour, on a connu mieux.  Heureusement, il opère un retour dans la séduction et se rachète une conduite avec une splendide Aston Martin V12 Vanquish dans Meurs un autre jour (2002). Mais trop tard, un autre ne va pas tarder à  prendre sa place derrière le volant.

Daniel Graig : Le plein de testostérones

Eva Green, sexy, james bond, daniel craig, cinéma, action

Lorsqu’un acteur endosse le rôle de James Bond, les premiers clichés le montre généralement en smoking (de rigueur) et pistolet à la main.  C’est un comme un adoubement. Pour Casino Royal  (2006), Daniel Graig,  s’est surtout distingué sur une photo où il sort de l’eau les pectoraux saillants et portant un  shorty de bain moulant bleu, signé La Perla.  On peut dire qu’en guise de présentation, il a mis le paquet. Et effectivement, ce Bond ne fait pas dans la dentelle.  Lui, c’est plutôt le genre démolisseur. Il semble avoir trouvé dans Skyfall  (2012) un véhicule qui convient à sa carrure : un Range Rover.  Faisant fi du malus écologique et certainement du code de la route, on imagine quels dégâts il pourra faire avec. Mais sous cette débauche de testostérone, se cache un espion au grand coeur : ainsi, lors d’une séquence clin d’oeil et nostalgique , il renoue avec une ex : l’Aston Martin db5 !

Et vous, lequel James Bond vous tape le plus à l’oeil ? Quel bolide vous a fait le plus vibrer ? Et quelle James Bond Girl vous a le plus fait rêver  ?

Article de Ludovic Pluta


Please follow and like us:
error0

4 commentaires

  1. Moi, j’ai une préférence pour Pierce Brosman : beaucoup de classe et d’humour. En plus, même dans les scène d’action les plus virulentes, son brushing ne bouge jamais 🙂

  2. Charlex dit :

    Sean, Pierce et Daniel, chacun dans leur genre font de très bon James Bond (moins Pierce sur la fin qui était un peu trop bedonnant …. mais il a gardé la classe !)

    Niveau voitures, la DB5 et la Vanquish gagnent pour moi haut la (les ?) main(s) !

  3. noemie dit :

    et Pierce aussi ;-))

  4. noemie dit :

    moi je craque toujours sur Sean même s’il est grave macho ! et j’aime bien l’Aston de Pierce…

Laissez un commentaire