Ils ont eu la peau des pompistes !

Voici un lien humain qui manque et plus particulièrement aux dames : le pompiste ! Shell a essayé de remettre ce métier au goût du jour en 2008… en vain. Et aujourd’hui la philosophie c’est “Prends ton carburant, paye et va-t-en !”. A cause des stations low cost et à la course des réductions des charges, les pompistes – pépé des Cévennes à l’accent chaleureux du midi ou jeune homme branché des stations d’essence Tropéziennes – ont pratiquement totalement disparu du paysage. J’en ai croisé un par hasard , il y a une semaine pile, chez Citroën, et j’ai failli faire le boulot à sa place, genre “poussez vous monsieur le pompiste, faut que je mette de l’essence”. Pendant que le jeune homme au métier en voie de disparition me servait du gazole, je culpabilisais ! Etait-il payé pour me rendre ce service au moins ?

Quand je pense qu’il y a une dizaine d’années encore j’attendais  sagement qu’on vienne me servir… Mais, bon sang, où est ce bon vieux temps où je disais bonjour avant de tendre mon argent à une machine omnivore ? où je parlais foot avec mon pompiste féru du ballon rond. Et même si je n’écoutais pas toujours sa réponse (la méchante !), je me délectais de rencontrer un humain sympathique qui, en plus de se salir les mains à ma place, me nettoyait mon pare-brise, vérifiait la pression de mes pneus , me demandait des nouvelles de mes parents… bref communiquait un peu plus que ces satanées machines bruyantes qui sentent mauvais… et nous pompent un fric monstrueux. Non, vraiment, à ce prix là, on n’a toujours pas droit à un pompiste ?

Please follow and like us:
error0

4 commentaires

  1. Florent MICHEL GNFA dit :

    Le fameux pompiste a disparu quand le mot “services” a disparu après “station”.

  2. barbe dit :

    le pompiste! Celui à qui on est fidèle vous parle de votre voiture, de vos déplacements, il s’ interesse aux vérifications d’usage et vous souhaite bonne route Celui de votre département, il peut encore le savoir, jalouse votre voiture, ronchonne sur le prix du carburant, sur le cout de l’entretien et se vante de rouler lui dans une vieille voiture d’occasion dont il s’occupe tout seul. Celui qu’on ne connait pas soit il se plaint du boulot mal payé qu’il fait et peut vous souhaiter bon voyage…soit il vous sert et encaisse tout comme une machine.Dommage! on voulait témoigner de leur intérêt et les féliciter d’accepter ce métier hélas voué à disparaître

  3. sandra dit :

    moi c’est le contraire ! j’aime bien être tranquille, me servir à mon rythme, filer rapidement quand j’ai envie… parfois ça fait du bien de ne pas ê obligée de parler. et puis surtout je décide sur un coup de tête combien je veux mettre d’essence… avec un pompiste il faut réflechir… 😉

  4. Lenou dit :

    mon pompiste du quartier me manque ! il était excellent ! on passait un bon moment, il me lavait le pare brise et je payais sans avoir une boule au ventre

Laissez un commentaire