Coup de gueule : pas de voiture, pas de sortie !

Après le fameux “Pas de bras, pas de chocolat” des Intouchables, j’ai envie de dire : “Pas de voiture, pas de sortie!”. Les arguments comme “je ne souhaite pas polluer la terre” ou “je suis une sportive, je préfère marcher” me sortent pas les oreilles et ne fonctionnent plus ! En tout cas, plus avec moi ! Oui, depuis hier (nuit où j’ai raccompagné pour la énième fois une copine, certes, mais qui m’a fait perdre 1h30 x 10 000 heures pour rentrer chez moi sous la couette, parce que bien sûr, c’est toujours aux automobilistes de se déplacer à Paris et pas les Parisiens en banlieue, qu’il soit minuit ou midi d’ailleurs, parce qu’ils n’ont pas de voiture… au passage, la location, ça existe !), j’ai décidé aujourd’hui de pousser un coup de gueule contre toutes celles et ceux qu’il faut raccompagner chez eux, en journée ou le soir, parce qu’ils n’ont pas de moyen de locomotion ! A la fin, c’est usant et c’est un peu comme les gens qui passent leur temps à taxer des clopes : “Désolée, j’ai oublié les miennes aujourd’hui, alors si tu peux me dépanner…”. Et oui, les automobilistes se sentent souvent trop redevables : “La pauvre, je ne vais pas la laisser comme ça dans la rue”. C’est bien beau, mais qu’aurait-elle fait sans nous ? Et bien, madame (ou monsieur) ne serait pas sortie et puis c’est tout !

 

Please follow and like us:
error0

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire