Renault électrise la Croisette

J’aime bien le mois de Mai. Il y a des ponts et des rendez-vous glamour. Les deux constructeurs automobiles Français doivent également l’apprécier puisqu’ils se partagent deux grands évènements glamour. Peugeot transporte le gratin mondial du tennis à Roland Garros tandis que Renault escorte les plus grandes stars du cinéma lors du festival de Cannes. Je me rappelle des Nuls et du film “La cité de la peur” où apparaissait la fausse pub «La Safrane palme d’or, une voiture qu’elle est bien pour la conduire». Vous vous en souvenez ? (Sinon, regardez la vidéo ci-dessous). Sinon, j’aimerais bien voir le film en compétition cette année de Ken Loach car il revient à sa veine comique avec “La part des anges”.

Pour cette 65ème édition du festival, Renault amènera un contingent de plus de 100 Latitude pour conduire l’élite du cinéma international jusqu’au tapis rouge. Ce sont en tout, plus de 250 véhicules Renault qui sillonneront la Croisette, dont deux stars 100 % électriques : la Fluence Z.E. et la Twizy.

Et oui, la petite Twizy qui fait sensation sera à l’honneur sur la Plage Orange (qui se digitalise cette année avec un ”bar numérique” pour surfer sur des tablettes). Mais attention, dans une version exceptionnelle s’il vous plaît  : un Twizy « collector », spécialement dédicacé pour l’occasion par les plus grandes stars de cinéma. Inès Sastre s’est déjà installée à son bord pour une série de photos somptueuses.

Toiles enchantées

Alain Chabat sera au Festival de Cannes, non pas en tant qu’acteur de la Cité de la peur, mais en tant que parrain de  l’association Toiles enchantées que Renault soutient en prêtant des véhicules. Les enfants hospitalisés dans les différents établissements de Cannes et sa région pourront ainsi vivre “leur” Festival en assistant à des projections en avant-première.

Festival de Cannes : du 16 au 27 mai 2012.

Gilles Jacob reste le Président de cette 65ème édition du Festival de Cannes

Ines Sastre et Twizy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les films en compétition

Moonrise Kingdom
de Wes Anderson

Les amours enfantines d’un scout orphelin et d’une fille de bonne famille, en 1965, sur une île frappée par une tempête, orchestrées par l’auteur de La Vie aquatique.
Avec Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray (1 h 34).

De rouille et d’os
de Jacques Audiard

Une dresseuse d’orques perd l’usage de ses jambes. Jeune père sur la brèche, un homme prend soin d’elle. Le retour d’Audiard à Cannes, trois ans après Un prophète.
Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts (1 h 55).

Holy Motors
de Leos Carax

Quelques heures avec Monsieur Oscar, qui voyage de vie en vie. Le premier long-métrage de Leos Carax depuis Pola X, il y a treize ans.
Avec Denis Lavant, Eva Mendes, Kylie Minogue (1 h 50).

Cosmopolis
de David Cronenberg

Le film retrace, depuis l’intérieur de sa limousine, le trajet d’un jeune magnat de la finance qui s’est mis en tête de traverser New York alors que la ville est paralysée par les embouteillages.
Avec Robert Pattinson, Juliette Binoche (1 h 45).

The Paperboy
de Lee Daniels

Le réalisateur de Precious adapte une sombre histoire de meurtre et de rédemption dans la Floride des “sixties”.
Avec Nicole Kidman, Zac Efron, Matthew McConaughey (1 h 41).

Cogan – La Mort en douce
d’Andrew Dominik

Après L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, le cinéaste australien poursuit son exploration des mythes américains avec ce film noir tourné en Louisiane.
Avec Brad Pitt, Ray Liotta, Richard Jenkins (1 h 50).

Reality
de Matteo Garrone

Fidèle à sa ville de Naples, le réalisateur de Gomorra sonde l’univers de la télé-réalité.
Avec Aniello Arena (1 h 50).

Amour
de Michael Haneke

Palme d’or 2009 avec Le Ruban blanc, l’Autrichien plonge Isabelle Huppert dans les affres de la famille et de la vieillesse.
Avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant (2 h 06).

Des hommes sans loi
de John Hillcoat

Encore un Australien venu aux Etats-Unis pour en raconter les histoires. Ici : la Prohibition.
Avec Shia LaBeouf (1 h 55).

In Another Country
d’Hong Sangsoo

Huppert était partie en Corée sans savoir quel rôle lui réservait Hong Sangsoo. Elle en est revenue avec une comédie.
Avec Isabelle Huppert (1 h 28).

L’Ivresse de l’argent
d’Im Sang-soo

Dans la lignée de The Housemaid, son précédent film, le Coréen décrit les dilemmes du secrétaire d’une famille fortunée.
Avec Maui Taylor (1 h 53).

Like Someone in Love
d’Abbas Kiarostami

Après la Toscane avec Copie conforme, le cinéaste iranien s’exile au Japon pour cette romance entre générations.
Avec Ryo Kase, Denden (1 h 49).

La Part des anges
de Ken Loach

A Glasgow, un ex-délinquant s’improvise dégustateur de whisky. Ken Loach revient à sa veine comique pour son troisième film consécutif en compétition.
Avec Roger Allam (1 h 46).

Dans la brume
de Sergei Loznitsa

La seconde guerre mondiale vue par un cinéaste ukrainien tourmenté par l’histoire violente de son pays.
Avec Vladimir Svirskiy (2 h 07).

Au-delà des collines
de Cristian Mungiu

Cinq ans après la Palme d’or 4 mois, 3 semaines, 2 jours, le Roumain retrouve la compétition avec ce drame lesbien situé dans un couvent.
Avec Cosmina Stratan (2 h 35).

Après la bataille
d’Yousry Nasrallah

Une fiction dans le vent de l’histoire, tournée dans les mois qui ont suivi la révolution égyptienne.
Avec Menna Shalabi (2 h 06).

Mud
de Jeff Nichols

La course d’un fugitif et d’un adolescent dans l’Arkansas, par l’auteur de Take Shelter.
Avec Reese Witherspoon, Matthew McConaughey (2 h 15).

Vous n’avez encore rien vu
d’Alain Resnais

Resnais renoue avec la manière théâtrale de Smoking/No Smoking dans cette variation funèbre sur l’Eurydice de Jean Anouilh.
Avec Mathieu Amalric, Lambert Wilson, Michel Piccoli (1 h 55).

Post Tenebras Lux
de Carlos Reygadas

Le plus novateur des cinéastes mexicains emprunte son titre au Livre de Job et fait logiquement mystère sur son film.
(1 h 40).

Sur la route
de Walter Salles

Le réalisateur de Carnets de voyage s’empare du chef-d’oeuvre de Jack Kerouac.
Avec Sam Riley, Kristen Stewart, Garrett Hedlund (2 h 20).

Paradis : Amour
d’Ulrich Seidl

Après Import/Export, Seidl s’intéresse au tourisme sexuel d’une Autrichienne au Kenya.
Avec Maria Hofstätter (2 heures).

La Chasse
de Thomas Vinterberg

Peu avant Noël, l’hystérie collective d’un village danois, contée par l’auteur de Festen.
Avec Mads Mikkelsen (1 h 46).

Please follow and like us:
error0

1 commentaire2

Laissez un commentaire