Le combat des Princesses

Fuite du liquide de refroidissement, réservoir d’essence qui déborde ou encore levier de vitesse qui lâche, autant de problèmes mécaniques qui ont fait frémir d’horreur trois équipages du rallye des Princesses. Ce sont donc les yeux rivés sur le chrono, redoutant les points de pénalité, que ces Princesses fait preuve de leur détermination à aller jusqu’au bout. Pour commencer, c’est l’équipage 3 (c’est-à-dire le mien, super !) qui a ouvert le bal en se retrouvant avec un levier de vitesses lâche et inutilisable dès le milieu de la matinée ! Une injustice de la vie terrible, d’autant plus que cette fois-ci Sidonie Ferrandi et moi avions pris un départ fulgurant, proche de la perfection. Ainsi nous retrouvant dans l’impossibilité de changer de vitesses, l’arrêt était obligatoire jusqu’à ce que l’équipe mécanique remette notre petite Peugeot 203 Cabriolet sur pieds. La poisse ! Cependant, si nous avons perdu plus de 45 min avec cette histoire – tout en cramant violemment en plein soleil sans un coin d’ombre – nous avons tout de même terminé la journée avec quatre fois moins de points de pénalité qu’hier, soit 130 points !

Par ailleurs deux autres équipages on eu la « chance » de goûter aux joies de la mécanique et ont dû affronter une fuite du réservoir d’essence pour l ‘un en se garant à un endroit trop pentu : le carburant s’est tout simplement fait la malle. Heureusement le problème a été résolu rapidement et les Princesses ont repris la compétition sans encombre. Plus de peur que de mal.

Quant aux deux autres princesses, elles ont dû faire face à une fuite du liquide de refroidissement pour se retrouver immobilisées un bon bout de temps. Je compatis. Qui a dit que le Rallye des Princesses était une promenade de santé ?

Espérons qu’aujourd’hui pour cette quatrième et avant-dernière journée de la compétition, les filles n’auront pas à affronter de nouveaux problèmes. Pour info, l’étape se terminera cet après-midi sur le circuit du Castellet ! La classe !

Please follow and like us:
error0

4 commentaires

  1. Jean Louis Moncet dit :

    Il ne manque plus qu’une rubrique Formule 1 qui serait tenue par l’une de vos amies et ce serait complet. En attendant, bravo Les Enjoliveuses.

  2. Charlotte (l'autre) dit :

    La question qui tue : est ce que tu avais pensé à prendre une paire de gants de cuisine pour ne pas flinguer ta manucure dans le cambouis ?

Laissez un commentaire