Non, l’autre droite !

Il faut que je vous raconte à quel point Clémence, ma copine Enjoliveuse, et moi-même sommes dénuées de tout sens de l’orientation. De tous nos copains, nous sommes très certainement celles qui ont le plus roulé, mais également celles qui se repèrent le moins dans l’espace et qui sont incapables de différencier leur gauche de leur droite. Perso, j’ai carrément besoin de toucher mes poignets ou au moins de les regarder pour savoir de quel côté tourner ; la droite n’est jamais au même endroit !

Ainsi quand Clémence et moi nous retrouvons toutes les deux seules dans une voiture, c’est un peu la cata. Par exemple, on a quand même réussi à se perdre dans notre propre quartier; je suis sûre qye c’est pour des filles comme nous que des gens très malins ont inventé le GPS. N’est-il pas miraculeux cet objet ? Sauf quand on oublie de le recharger et bien sûr, c’est ce qui nous est arrivé un week-end de 14 juillet, en Normandie.

Mea culpa, c’était entièrement de ma faute : c’était ma voiture, mon GPS, ma responsabilité. Nous étions toutes les deux invitées à un mariage. Le samedi, pas de problème. On est arrivé presque à l’heure à la messe, on a trouvé le lieu de réception et on a même réussi à rentrer chez la tante de Clémence qui nous accueillait chez elle pour la nuit. Mais le dimanche les choses se sont compliquées. Très gentiment, les mariés nous avaient invités à un brunch. On se lève, on range toutes nos petites affaires, on essaye de masquer les traces d’une nuit trop courte à grand renfort d’anticerne et nous voilà dans ma voiture, prête à avaler des litres et des litres de café.

Sens de l'orientaion, GPS, mariage, rire, auto

Mais mauvaise nouvelle j’avais oublié de recharger le GPS ! Qu’à cela ne tienne, je le branche sur l’allume-cigare, trop fière de montrer à Clémence mes gadgets de MacGyver. Joie de courte durée, c’est justement ce moment que le fusible d’alimentation de l’allume-cigare choisit pour cramer. Je cherche le fusible de rechange qui grille instantanément. J’ai appris plus tard qu’il y avait un faux contact, mais sur le moment j’étais juste désespérée. Et Clémence aussi. Toutes deux tiraillées par la faim, on décide donc de tenter le « Ca doit pas être compliqué de refaire le chemin en sens inverse. C’était à peu près tout droit sauf le moment où on a tourné. »

Bon, bah en fait c’était super compliqué. Un conseil, quand vous n’avez pas le sens de l’orientation, n’essayez pas de refaire un chemin à l’envers, surtout quand vous l’avez fait pour la première fois de nuit. Nous voilà donc errant sur les routes de campagne, cherchant désespérément un badaud pour nous indiquer la route, jusqu’à ce qu’on tombe sur une gentille dame qui nous indique la direction… à l’exact opposé du sens dans lequel nous roulions. On arrive finalement au brunch alors que la plupart des gens partaient ! Timing parfait.

Depuis, j’ai une voiture avec des fusibles qui ne font pas de faux contact, j’ai installé un GPS sur mon téléphone qui, lui, est toujours branché. Et Clémence et moi ne nous sommes plus jamais retrouvées seules dans une voiture. Mais ça, c’est plutôt dû au hasard.

Charlotte (l’autre)

Please follow and like us:
error0

3 commentaires

  1. Charlotte (pas l'autre ;-)) dit :

    Pour une nana qui a fait prépa St-Cyr et de la cartographie, c’est vrai, ça fait désordre. Mais heureusement (pour moi ;-)) c’est Charlotte L’Autre, notre talentueuse collaboratrice, qui a écrit cette aventure ! Merci pour ton mess en tout cas Sylvia. C’est cool que tu suives nos péripéties 🙂 Et vive la ligne des Vosges !

  2. Lola dit :

    Moi aussi je me suis bien marrée! Normal je suis aussi nulle que clémence et charlotte!!!!

  3. Sylvia Novoselic dit :

    Oh j’ai bien ri en lisant cet article !! Je ne te savais pas dotee d’un si pietre sens de l’orientation 🙂 Vive le GPS !!

Laissez un commentaire