Will.i.am et Lexus pilotent ensemble le titre #ThatPower !

Une fois de plus la voiture nous réserve une belle surprise en se mariant à l’univers artistique pour relever un défi insolite. En effet, Lexus en s’associant au célèbre chanteur américain, Will.i.am, nous a proposé un remix surprenant d’un des morceaux les plus emblématiques de l’artiste, #ThatPower. Le plus surprenant : le principal instrument n’est autre que le Lexus NX !

lexus, will.i.am, chanteur, Lexus NX, SUV, pub, filmPour célébrer son Lexus NX, commercialisé depuis septembre 2014, le constructeur haut de gamme de Toyota a révélé cette semaine un film d’un tout nouveau genre alliant musique et technologie automobile. En effet, le constructeur a mis en scène 3 modèles de son véhicule qui a marqué l’entrée de Lexus sur le segment des SUV premium de taille moyenne et qui s’est rapidement révélé comme étant l’une des meilleures ventes de Lexus en Europe.

Un succès du Lexus NX qui selon Alain Uyttenhoven, le directeur de Lexus Europe, justifie cette étonnante association avec Will.i.am : « Selon nos prévisions, le NX devrait représenter un tiers de tous les véhicules Lexus vendus en Europe cette année et il nous a donc semblé logique de créer quelque chose d’aussi ambitieux que cet événement avec will.i.am – un projet qui incarne véritablement la philosophie de l’Excellence en mouvement de notre marque ! » Ainsi pour être à la hauteur de ses ambitions Lexus a collaboré avec l’agence de publicité CHI & Partners pour réaliser cette vidéo mettant en avant les atouts du Lexus NX de manière originale. Le projet ? Reproduire un titre de Will.i.am sur une portée musicale géante !

Will.i.am chef d’orchestre de 3 Lexus NX

Dans le fameux film on retrouve donc deux stars, Will.i.am et le Lexus NX, relevant un défi étonnant : proposer une version inédite du titre #ThatPower !

A l’écran on admire donc le musicien et entrepreneur américain remixer son morceau emblématique #ThatPower. Avec cette superproduction on découvre le SUV sous un nouvel angle aussi artistique que futuriste : “ Avec Lexus, nous avons créé un gigantesque jeu musical avec trois pilotes cascadeurs dans le rôle des musiciens et will.i.am dans celui du chef d’orchestre.”  explique Barnaby Steel, directeur de la création de Marshmallow Laser Feast (MLF).

Un film technique et exigeant pour prendre la “route du son”

Pour réaliser ce film, Lexus aura dû mobiliser 3 pilotes cascadeurs dans le rôle des musiciens, Will.i.am dans la peau du chef d’orchestre et 65 techniciens, le tout pendant plus d’une semaine pour un tournage d’une seule nuit devant terminer impérativement avant le levé du soleil ! Ces derniers ont ainsi construit une portée musicale géante sur un terrain d’aviation désaffecté où ont été installés les éclairages et 350 lasers à capteurs de mouvement conçus par les artistes à la renommée internationale de MLF, connus pour avoir déjà travaillé avec Coldplay et U2.

Une fois les rôles dispatchés et le décor posé, il a fallu s’armer de patience pour réaliser ce remix de Will.i.am sans fausses notes et se concentrer pour synchroniser vitesse et rythme tout en orchestrant le parcours des 3 Lexus NX qui devait atteindre les ‘cibles’ laser en phase avec le tempo ! Une expérience intéressante et exigeante selon Will.i.am : « Le travail avec les cascadeurs afin d’arriver sur la cible laser en étant complètement synchro avec la musique n’a pas été facile mais le résultat est fantastique. L’association de la technologie, du design et de la musique pour ce projet appartenait à une autre dimension. »

De son côté Barnaby Steel, souligne les difficultés techniques à relever : « La musique est produite au moment où les voitures coupent les faisceaux de lumière qui sont sensibles au mouvement dans le tempo. Dans l’absolu, c’est comme jouer sur une harpe laser géante en se servant des voitures à la place des doigts. Le défi pour will.i.am et les pilotes a été de “passer“ les points de lumière en mesure. A chaque loupé, lorsque les notes n’étaient pas produites sur le temps, il fallait redémarrer le système. “

 

.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire