Le Tone nous révèle ses secrets auto… et ceux de Top Gear !

Si l’émission Top Gear France est un véritable succès et que la saison 2 était attendue comme les chronos du Stig à chaque émission, c’est en grande partie grâce au charisme et à la fantaisie de chacun des trois animateurs ! C’est pourquoi nous sommes ravies de cette rencontre passionnante avec Le Tone et ses chaussettes bariolées.

Questions spécial Top Gear

Top Gear c’est une émission entre copains ou vous vous êtes connus sur le tournage ?« C’est devenu une émission entre copains mais au départ c’est un casting. Nous nous sommes rencontrés sur le casting et au moment où il ne restait qu’un petit noyau de candidats on s’est trouvé des affinités et nous espérions faire tous les 3 parti du trio »

Qui est le plus mauvais joueur ? « Philippe évidemment ! Mais on lui laisse volontiers ce rôle »

Qui est le meilleur pilote ? « Y a pas photo, dans l’ordre : Bruce, moi et Philippe en dernier. Philippe pourrait être bon, mais il a un peu peur ! »

Qui est le plus drôle ? « C’est chacun son tour mais Bruce est un gros blagueur même si on ne l’a pas encore vu totalement à l’écran. On a tous un humour différent finalement complémentaire»

Qui est le plus créatif ? « En toute simplicité c’est moi ! »

Qui est le plus fou ? « A tour de rôle : Philippe recèle une folie théâtrale et Bruce quand il est au volant est parfois bizarre”

Où sont les femmes ? « Ne vous plaignez pas, en France on vous a déjà donné plus de place que les anglais ont pu le faire en 20 ans ! Mais nous sommes sous licence, avec un cahier des charges précis, j’espère qu’il y en aura plus. On les invite, on verra… »

Que penses-tu de la percée des Enjoliveuses dans le milieu auto ? « Actuellement nous sommes dans une phase de transition avec les blogs où ce genre de médias peuvent toucher plus de public que le print aujourd’hui . Qu’il y ait des femmes c’est encore mieux parce que forcément, vous, vous n’avez pas la même vision que les hommes de l’automobile. C’est quand même un truc fortement marqué par l’homme en général. Et puis vous m’interviewez pour me mettre en avant alors c’est génial, continuez ! »

.

QUESTIONS “TOURNAGE”

Le pire et meilleur souvenir de tournage ? « Le pire c’est un peu comme quand on est en bateau et qu’on est dans une tempète, c’est l’enfer total , on flippe, on a peur, on se dit c’est pas possible on va pas s’en sortir, et après ça devient des souvenirs indéfectibles, des trucs fondateurs. Comme par exemple la traversée du lac l’année dernière avec les voitures amphibies qui commencaient à couler. Et mon meilleur souvenir : tout, tout le temps. J’ai bien aimé l’essai du Hummer avec les militaires à la montagne, les mini karts électriques, le sujet cascades… »

Une anecdote de tournage ? « tout me marque dans cette émission, mais la 1ère fois qu’on dit MOTEUR, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver sur mon petit bateau sur la Seine avec des algues dans le moteur et des péniches qui arrivent »

Votre plus grand fou rire en tournage ? « quand dans la saison 1 on regarde Philippe avec Bruce prendre un tremplin pour faire du 2 roues en sens inverse : il avait une roue sur le toit pour amortir le choc au cas ou il se louperait mais heureusement il est retombé sur ces 4 roues ». T’as vu Tone je parle pas de la glacière dans le Multipla !

.

QUESTIONS “BALANCE”

Quelle chose inavouable peux-tu nous dire sur Bruce ou Philippe ? « Bruce a systématiquement 6 minutes trente de retard et Philippe 30 minutes ! »

Question que tout le monde se pose : qui est le Stig ?  « j’ai pas le droit de le dire et de toute façon je pense que vous n’aimeriez pas le savoir »

.

QUESTIONS “DEFI”

De qui viennent les idées de défis ? « Il y a un cahier des charges de l’émission qui se base sur la version anglaise »

Quel était le défi le plus compliqué à relever ? «Aucun ! Mais quand je monte avec le Hummer sur des carcasses de voitures j’avais peur de riper, que la roue glisse des carcasses et que je me retrouve sur le côté du Hummer ou à 30 degrés en pente avec tout le Hummer au dessus de moi »

Quel serait le défi que tu rêverais de relever sur Top Gear ? « Je voudrais faire une course avec bateau en Corse : moi en multicoque, Bruce en Kitesurf et Philippe en jet ski par exemple. Sinon j’aimerais faire un gros Roadtrip du genre Paris / Bamako, ou sauter en parachute ou essayer une Formule 1. J’aimerais conduire un camion aussi !  »

.

Interview du tac au tac du Tone en voiture…

.

interview, le tone, top gear, defi, emission auto,, defi auto, top gear franceEN VOITURE AVEC LE TONE

Si j’étais une voiture, je serais une voiture à 4 places pour voyager avec mes enfants, toujours ! Même si j’adore le sport automobile je ne peux pas considérer une voiture si elle n’a pas 4 places, même avec un tout petit coffre.

Si j’étais une voiture de sport, je serais une Nissan GTR, ça me va très bien, un peu plastoc mais en même temps beaucoup de courage.

Si j’étais une voiture ancienne, je serais une Aston Martin Lagonda, une voiture stylée mais incomprise.

Si j’étais une couleur de carrosserie, je serais le noir, toujours.

Si j’étais un pilote, je serais Michèle Mouton, mon idole.

Si j’étais un copilote, je serais… NON ! Jamais copilote, impossible !

.

LA CONDUITE DU TONE

Si j’étais un style de conduite, je serais pieds lourds.

Si j’étais un élève au permis de conduite, je serais un bon élève, assidu car je l’ai raté une fois… Mais ce n’était pas ma faute !

Si j’étais une infraction au code de la route, je serais le type qui double sur la droite sur autoroute. Je double à droite hyper souvent sinon c’est une perte de temps !

Si j’étais un événement automobile, je serais Top Gear évidemment ! Les 24h du Mans Classique ou une course au Japon, comme le Nismo Festival.

.

LES ACCESSOIRES DU TONE

Si j’étais une option actuelle de voiture, je serais un toit ouvrant.

Si j’étais une option du futur, je serais « avec les yeux, sans les mains ou la lévitation »

Si j’étais une application de Smartphone pour ma voiture, elle serait culturelle, vestimentaire et créative. J’aimerais que les gens apprennent des choses en utilisant mon application.

Si j’étais un accessoire indispensable, je serais… ben je suis un accessoire indispensable !

Si j’étais un accessoire moche mais pratique, je serais… pour certains je suis aussi un accessoire moche, à cause de mes chaussures et de mes pulls ! Sinon, je serais un couvre volant en plastique bleu et noir ou en faux bois. Parce qu’en moumoutte ou en poils je trouve ça cool ! Ou bien une boule pour bien tourner le volant.

.

SUR LA ROUTE AVEC LE TONE

Si j’étais une destination de voyage, je serais le Nürburgring. Let’s go to the Nürburgring, allons casser notre bagnole…

Si j’étais une chanson pour la route, je serais Artifacts « Lower da boom ». 

Si j’étais une tenue pour voyager, je serais comme je le fais déjà une tenue à l’opposé de la voiture que je conduis, par exemple en jogging baskets pour conduire une Aston Martin et avec une cravate en Acadiane. Et sinon je conduis pas mal pieds nus en vacances.

Si j’étais une occupation pour mes filles en voiture, je serais une charade. Quand vraiment on est au bout du rouleau du voyage et qu’on sait plus quoi faire, on fait des charades, c’est bien les charades !

Si j’étais une habitude inavouable en voiture, je serais le doigt dans le nez.

Si j’étais un encas ou une pause déjeuner sur la route, je serais… jamais ! le triangle ça me déprime, alors je serais une clémentine.

rétromobile, pail belmondo, interview, chapal, pilote, soop

.

J’aime conduire !

Je déteste les embouteillages et l’incivisme, comme prendre une place handicapée !

Pour finir on voudrait te lancer un défi ! Maintenant que tu es le champion de frift : tu choisis la voiture, tu choisis le lieu, le jour et on se fait un chrono ? tu relève notre défi ?  Oui, quand tu veux !

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire