Rencontre avec la jeune pilote Inès Taittinger

C’est par le biais de son père Hugues, que la jeune pilote automobile de 25 ans, Inès Taittinger, est tombée dans l’univers de la course automobile ! Un virus qui lui a été transmis très tôt par un père qui – avant de rejoindre la grande aventure « des bulles » – a participé en 1976 au volant Elf, tremplin obligatoire à l’époque pour pouvoir évoluer en Formule 1. Arrivé en demi-finale, il se retire finalement pour rejoindre l’entreprise familiale.

inès tattinger, pilote, interview, interview auto, pilote femme, Malgré ce changement de voie, Hugues Taittinger garde un pied dans l’univers de la course auto, notamment avec certains de ses contacts comme Philippe Alliot, pilote automobile français qui a participé au championnat du monde de Formule 1 pendant neuf saisons. C’est ainsi qu’avant même d’avoir 18 ans Inès Tattinger rencontre ce pilote automobile français qui lui transmet, si c’était encore nécessaire, sa passion pour le sport automobile ! L’aventure commence ainsi en 2008 sur le mythique circuit de Magnicourt où Inès Tattinger se lance pour la 1ère fois sur le “petit circuit”. Puis fin 2009, Inès prend le départ de sa 1ère course V de V, courses d’endurance de 6h, par équipe mixte de 3.

Mais Inès Taittinger ne se contente pas d’être pilote : c’est une femme de tous les challenges qui s’avère également être une femme de cœur. En effet, la jeune femme est officiellement coureuse du cœur pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. Quand on sait qu’Inès Tattinger a subit une opération à cœur ouvert à 3 jours, on comprend mieux l’importance de cet engagement !

L’actualité d’Inès Tattinger

Pour cette année 2015, Inès Taittinger compte bien enflammer l’univers de la course auto. Elle a ainsi pris le départ de la première course du V de V Endurance Series du championnat, les 20-21-22 mars derniers sur le circuit de Barcelona-Catalunya. La prochaine course se déroulera les 24-25-26 Avril prochain sur le circuit de Mugello en Italie. Point important : dans la catégorie dans laquelle Inès Tattinger court, celle des prototypes, la jeune pilote est la seule femme sur une trentaine de voitures.

Par ailleurs, nous la retrouverons dans très peu de temps dans Race to 24, une téléréalité regroupant 24 pilotes de qualité du monde entier parmi lesquelles on compte 2 français et 3 filles. Le gagnant de ce jeu remportera sa place au 24h du Mans ainsi que sa place pour les 4 dernières courses du championnat du monde d’endurance.

Souhaitons à Inès tout le succès qu’elle mérite et on lui donne rendez-vous à Dijon le 28 Juin pour une course de 3h qui signera la mi-saison. 

inès tattinger, pilote, interview, interview auto, pilote femme, aliette hébertPortrait d’Inès Taittinger

LA VOITURE D’INES TATTINGER

 Si j’étais une voiture, je serais une Land Rover Evoque !

 Si j’étais une voiture de sport, je serais une Porsche 911.

 Si j’étais une voiture ancienne, je serais une Mercedes SLS.

Si j’étais une couleur de carrosserie, je serais un vert anglais.

Si j’étais un pilote, je serais MOI !

Si j’étais un copilote, je serais plutôt du genre…cela dépend vraiment du pilote car j’ai confiance en peu de pilote.

LA CONDUITE D’INES TATTINGER

Si j’étais un style de conduite, je serais sportive.

Si j’étais un élève au permis de conduite, je serais consciencieuse pour l’obtenir vite fait bien fait.

Si j’étais un événement automobile, je serais les 24h du Mans !

LES ACCESSOIRES D’INES TATTINGER

Si j’étais une option actuelle de voiture, je serais un GPS.

Si j’étais une option du futur, je serais une machine à voyager dans le temps pour voir le futur.

Si j’étais une application de Smartphone pour ma voiture, je serais la géolocalisation car si je n’utilise pas ma voiture pendant 2 jours je ne sais plus où elle est garée.

Si j’étais un accessoire indispensable, je serais un portable.

Si j’étais un accessoire moche mais pratique, je serais des écouteurs.

SUR LA ROUTE AVEC INES TATTINGER

Si j’étais une chanson pour la route, je serais “Are you with me” de Lost Frequencies.

Si j’étais une destination de voyage, je serais un ranch dans Le Montana ou au Texas.

Si j’étais une tenue pour voyager, je serais legging, baskets et petit pull (dans l’avion il fait souvent froid).

Si j’étais une occupation pour les enfants en voiture, je serais des chansons.

Si j’étais une habitude inavouable en voiture, je serais au téléphone.

Si j’étais un encas ou une pause déjeuner sur la route, je serais des PIMS framboise ou des barquettes au chocolat.

rétromobile, pail belmondo, interview, chapal, pilote, soop

.

J’aime   rouler la nuit dans Paris quand il n’y a personne

Je déteste les embouteillages !!!

.

.

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire