Sécurité routière : 2/3 des enfants mal attachés en voiture

L’association Prévention Routière dévoile une étude sur la sécurité des enfants en voiture assez alarmiste : deux enfants sur trois seraient pas ou mal attachés dans leur siège auto ! Que faut-il savoir pour protéger nos petites têtes blondes…

securite routiere, siege auto, enfant, voiture, prevention routiere, accident

Quand on sait que deux enfants sur trois sont mal ou pas attachés en voiture, il n’est pas étonnant de découvrir des chiffres désastreux les concernant en matière de sécurité routière. Selon une étude de l’association Prévention Routière, chaque semaine, un enfant meurt sur la route et 30 sont hospitalisés après un accident de voiture alors qu’ils étaient passagers. L’attache et le choix di siège auto est donc primordial !

Dans le cadre de cette étude, l’association Prévention Routière – en partenariat avec Bébé Confort – a observé les installations en voiture de 329 enfants âgés de 0 à 11 ans. C’est avec le soutien des forces de l’ordre, entre le 13 juillet et le 3 octobre 2018, que les bénévoles ont pu observer les erreurs et mauvaises habitudes des automobilistes concernant leur progéniture.

“Les erreurs constatées sont le plus souvent graves comme l’absence de siège, des ceintures ou harnais sous le bras, des sièges auto mal arrimés… Autre constat, les sièges auto « ceinturés » présentent 75% d’erreurs d’installation contre 35% seulement pour les sièges équipés du système Isofix”.

Les fixations Isofix : un excellent garde-fou

Les chiffres sont clairs, les enfants sont deux fois mieux attachés dans un siège auto à fixations isofix que lorsqu’il faut le fixer avec la ceinture. Il faut avouer qu’il faut bien souvent avoir fait Polytechnique pour comprendre comment fonctionne le système d’attache ! Mais malheureusement, seuls 15% des sièges observés sont munis de fixations isofix.

Le seul problème, c’est que ces sièges-auto sont souvent très chers. C’est pourquoi à la suite de ce constat catastrophique du problème de la sécurité des enfants en voiture, l’association proposera prochainement aux parlementaires de se saisir de cette problématique par le biais d’un amendement. L’objectif : baisser le taux de TVA sur les sièges auto de 20 % à 5,5 % afin de favoriser le renouvellement et l’achat de sièges plus sûrs (siège Isofix, I-Size …).

A chaque âge son siège-auto… jusqu’à 10 ans !

Un autre problème est mis en exergue par l’étude : les enfants sont mis face à la route bien trop tôt. Alors que les nouvelles générations de sièges auto (réglementation I-Size) généralisent l’installation dos à la route jusqu’à 15 mois minimum, les parents ont plutôt tendance à les retourner dès 9 mois. Pourtant la position “dos à la route” est plus sûre pour le cou et les cervicales des enfants qui sont encore très fragiles à ces âges. Si l’idéal seraient de mettre les enfants en position “face à la route” à 4 ans seulement, il est recommandé de tenir bon au moins jusqu’à 18 ou 24 mois. Pourtant seul 56% des enfants de moins de 2 ans voyagent dos à la route.

Pour les enfants qui ne sont plus en âge d’être en siège-auto, il faut passer au réhausseur qui reste obligatoire jusqu’à 10 ans ! Pourtant l’étude révèle qu’il est abandonné beaucoup trop tôt ; bien souvent dès l’âge de 5 ans. Désinformation ou négligence des parents, ce sont tout de même un quart des enfants de cet âge qui ont été recensés assis à même le siège du véhicule ! Or il ne s’agit pas d’un excès de prudence puisqu’il est prouvé que ces sièges permettent d’éviter de graves blessures dont sont souvent victimes les enfants lors des accidents de la route.

“Le seul fait d’attacher son enfant dans un siège adapté à sa morphologie permet de réduire de 50% à 70% le risque de blessure grave et de décès en cas d’accident.” 

Baby Cabs : une application de taxis “baby friendly”

Alors que l’on ne cesse de nous rappeler à quel point il est important d’attacher correctement les enfants en voiture et à quel point la sécurité routière est primordiale, bien souvent, pour se déplacer en taxi avec des enfants, les sièges auto et autres réhausseurs semblent devenir soudainement très accessoires. Heureusement, il existe depuis 2005 une application qui devrait changer votre façon de vous déplacer en famille : “Baby Cabs” .

L’application “Baby Cabs” vous propose, en Ile-de-France, un service de VTC classique… avec les équipements enfants en plus ! Par défaut, tous les véhicules sont équipés d’un siège auto, et si vous commandez 24h à l’avance vous pourrez disposer de 2 ou 3 sièges choisis parmi un éventail de modèles dernière génération compatible avec tous les âges et toutes les tailles.


4 commentaires

  1. Livia dit :

    C’est une mega galère les sièges auto, et c’est trop cher. Pas normal que ce soit un luxe la sécurité des enfants

    • Oui, les nouveaux sièges auto isofix sont encore trop chers et je n’ai malheureusement pas de bons plans à donner. Il n’y qu’à espérer qu’avec le temps, l’offre des sièges i-size sera plus large et donc moins onéreuse.

  2. Rémi dit :

    Quand la sécurité routière privilégie le développement de radars, au détriment de la sécurité des usagers… A quand un vrai changement ?

Laissez un commentaire