Donald Trump reproche au Japon “le complot des boules de bowling”

A l’occasion d’un discours fait lors d’une soirée de collecte de fonds dans le Missouri, le Président des Etats-Unis, Donald Trump a eu la dent dure contre l’administration japonaise. En effet, le président a évoqué un certain “complot des boules de bowling” qui consisterait à tester violemment les voitures américaines dans le but de les voir recalées à l’importation…

donald Trump, japon, bowling, test automobile, boules de bowlingSelon le président américain Donald Trump le Japon ne serait pas tendre avec les voitures américaines. Un test utilisant des boules de bowling lâchées sur la carrosserie aurait même été inventé pour exclure les voitures US du marché japonais. Des propos tenus par le président qui laissent assez peu de place à l’interprétation : 

“C’est ce qu’on appelle le test de la boule de bowling. Savez-vous ce que c’est ? Ils prennent une boule de bowling à 15 mètres de haut et la lâchent sur le capot de la voiture. Et si le capot est bosselé, la voiture n’est pas qualifiée. Et devinez quoi, le toit s’est un peu cabossé et ils ont dit, non, cette voiture n’est pas admissible. C’est horrible, la façon dont nous sommes traités. C’est horrible”, aurait dit Donald Trump.

Un simple malentendu selon le Japon

Sans surprise cette réflexion du Président des Etats-Unis a laissé les Japonais perplexes. Un responsable du ministère du Territoire, des Infrastructures, du Transport et du Tourisme chargé de l’inspection des véhicules a déclaré que les remarques de Donald Trump étaient basées sur “un simple malentendu”. Et de préciser que le Japon n’avait évidemment jamais effectué ce genre de tests et qu’aucune norme d’inspection plus stricte n’avait été établie pour l’homologation des voitures de certains pays. 

Notez qu’a priori les clients au Japon sont plus attentifs à la qualité de leurs véhicules que le sont des clients d’autres pays. Ils vérifient minutieusement la présence de peinture inégale ou un mauvais alignement. C’est cette exigence qui pourrait donner l’impression que les inspections japonaises sont plus strictes pour les automobiles étrangères, a expliqué le porte-parole de Honda Motor Co., Hajime Kaneko. Avant d’ajouter que ses propres voitures ne s’en sortiraient pas non plus avec les honneurs si ce test des boules de bowling existait réellement.

Diplomate, le Japon précise que le président des Etats-Unis a peut-être simplement confondu ce “test des boules de bowling” avec un test de sécurité nécessitant un objet sphérique. Cet objet ressemblant à une tête humaine a pour objectif de vérifier les dommages causés aux personnes en cas de choc avec un véhicule. L’objectif est donc évidemment de réduire les dommages subis pas les piétons et non ceux subis par les voitures.

La Maison Blanche parle d’une simple blague

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a précisé que cette nouvelle sortie de Donald Trump n’était qu’une plaisanterie. Avant de préciser tout de même que cette blague illustrait “la manière créative dont certains pays sont capables de garder les produits américains hors de leur marché”. D’ailleurs, à plusieurs reprises le Président US s’était déjà plaint des normes environnementales et de sécurité du Japon pour les automobiles. Il a même évoqué un traitement injuste des automobiles américaines. Pourtant le Japon n’impose aucun tarif particulier sur les voitures importées.

 

Pas encore de commentaire.

Laissez un commentaire