Quelles sont les principales appréhensions des Français au volant ?

Selon une enquête réalisée par minute-auto.fr auprès de 2.675 Français, nos appréhensions au volant sont majoritairement liées aux intempéries ! Qu’il s’agisse de craintes quotidiennes ou uniquement de circonstances spécifiques, la majorité des conducteurs ont un point faible…

La voiture n’est pas synonyme de bonheur pour tout le monde. En effet, pour certain, elle est même source de stress dans quelques situations précises telle qu’une route glissante. D’ailleurs, on remarque souvent que le trafic routier est fortement ralenti les jours de pluie et carrément immobilisé les jours où la neige tombe ! Quelles sont donc nos principales appréhensions au volant de notre voiture ? Et peut-on noter une différence entre les hommes et les femmes ?

Pour nous éclairer sur ces questions, 1.325 hommes et 1.350 femmes ont participé en octobre 2016 à une étude sur les appréhensions des Français au volant. Leurs réponses nous en disent un peu plus long sur nos craintes en voiture.

Appréhensions au volant : la palme revient aux intempéries

Sur la plus haute marche du podium de nos appréhensions au volant, on retrouve sans surprise les conditions météo. On le comprend aisément puisque les intempéries augmentent bien souvent le risque d’accident sur la route.

Ce sont donc 88% des Français interrogés qui avouent craindre le verglas et la grêle. 68% redoutent la neige et 11% rechignent face à la pluie ! Une donnée est particulièrement intéressante dans cette étude puisque l’attitude des hommes et des femmes face aux intempérie est assez différente. En effet, l’étude révèle que 89% des hommes préfèrent conduire en cas de condition météorologiques peu clémentes. A l’inverse, chez les femmes, nous ne sommes que 34% à préférer prendre le volant, les autres trouvent le siège passager bien plus attrayant !

Nuit, campagne ou autoroute… à chacun ses peurs !

L’étude ne vous surprendra pas non plus en révélant que la seconde marche du podium de nos appréhensions au volant est occupée par la conduite de nuit. Nous sommes 32 % – dont 62% de femmes – à préférer éviter de conduire une fois le jour tombé. Dans 42% des cas, la raison invoquée est le manque de visibilité, dans 32% des cas le problème se situe davantage en terme d’insécurité et dans 20% des cas les risques de somnolence effraient. Notez que dans les 3 raisons invoquées les femmes sont systématiquement nettement majoritaire à évoquer ces craintes.

Troisième appréhensions au volant : la conduite sur les routes de campagne pour 18% des Français. Si de prime abord on ne voit pas bien le problème, les causes mises en avant vous éclaireront rapidement. La plus grande frayeur de 54% des automobilistes à la campagne est l’angoisse de voir traverser un animal juste devant eux et donc de risquer de le percuter !  En outre, 12% des Français ont peur de renverser un cycliste ou un piéton.

Plus étonnant l’autoroute ne pose pas de problèmes aux automobilistes Français. Ils ne sont en effet que 8% à ne pas l’apprécier. Il s’agit pourtant, à nos yeux, de l’axe routier le plus soporifique à cause de ses interminables lignes droites et le plus stressant en terme de “flash” puisque l’on est obligé de conduire les yeux rivés sur le compteur afin d’être sûr de ne pas excéder les 130 km/h. Les Enjoliveuses comptent donc parmi les 8% !

.

1 commentaire2

  1. Alex dit :

    C’est amusant quand on sait que la plupart des accidents interviennent à proximité du domicile. Alors que ce sont ceux où on se plante le plus, personne n’a l’air de s’inquiéter lors des petits trajets ! Visiblement quand les gens conduisent dans un endroit qu’ils ne connaissent pas, ils font plus attention, une preuve de plus que les habitudes en voiture peuvent être dangereuses…
    Je peux comprendre la grêle et le verglas, la neige un peu moins (si on est bien équipé c’est un plaisir de rouler dans des paysages tout blancs). Mais ce que je préfère c’est le bruit de la pluie sur la carrosserie pendant que je file sur l’autoroute !

Laissez un commentaire