Nouvelle Peugeot 308 SW, un break dans le Nord

Quelques mois après la version berline qui a fait fureur en remportant le trophée de Voiture de l’Année 2014, Peugeot présente la nouvelle 308 SW. Une version longue qui n’a rien à envier au charme de sa petite sœur ! Nous l’avons testée sur les routes de la Côte d’Opale où elle n’est pas passée inaperçu, surtout dans la version Rouge Rubi.

les enjoliveuses, peugeot, 308 SW, break, essaisDans sa lancée de renouvellement, la marque au lion présente une Peugeot 308 SW complètement transformée. Elle reprend la base de la nouvelle Berline présentée en fin d’année dernière, elles ont d’ailleurs été dessinées en même temps par la même équipe. Ce qui donne un léger doute quand on les voit de face, on ne peut les différencier puisqu’elles ont le même visage. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la cible de la 308 SW n’est pas forcément familiale. Le concept break est également très apprécié par les actifs ayant besoin d’espace et qui prennent souvent la route, ce sont les plus gros rouleurs du segment.

les enjoliveuses, peugeot, 308 SW, break, essaisLa distinction se fait donc sur la longueur. 33 cm de plus sur la ligne, 11 cm consacrés à l’habitabilité arrière, ce qui donne plus d’espace pour les genoux, la banquette ayant reculé de 3 cm. Les autres 22 cm augmentent le porte-à-faux arrière et donc le coffre de la 308 SW qui passe à 660 litres. Ce dernier peut atteindre jusqu’à 1775 litres, grâce à la banquette « Magic Flat » qui offre un plancher plat une fois rabattue ! L’espace est tel que ma collègue du magazine AutoMoBelle a pu facilement s’y glisser pour photographier la sublime vitre panoramique qui habille le toit ! Celle-ci atteint 1,69 m² et, avec les vitres, elle donne à l’habitacle une belle luminosité qui nous égaye malgré la grisaille du Nord. C’est une jouissance que j’avais déjà appréciée avec l’immense toit panoramique du Citroën Grand C4 Picasso, c’est un véritable bonheur de rouler tout en appréciant le paysage qui défile au-dessus. Autre avantage, dans les bouchons parisiens par exemple, on peut prendre quelques minutes pour admirer la très belle architecture des rues de la capitale ! Évidemment il faut faire attention à la circulation et laisser ce plaisir aux passagers. L’équipe Peugeot nous a indiqué qu’elle n’avait toujours pas prévu l’option d’ouvrir ce toit panoramique, il restera donc fixe sur cette version et même sur la plupart des modèles à venir… Dommage !

Peugeot i-Cockpit

IMG_1173Comme pour la berline, à l’intérieur de la 308 SW nous nous installons dans le Peugeot i-Cockpit. C’est la fameuse publicité qui a marqué les esprits ! « La nouvelle 308 c’est celle où on efface la console centrale dans la pub ? » Oui c’est bien celle-là ! Dans la veine d’épurer au maximum l’espace avant, Peugeot regroupe pratiquement toutes les fonctionnalités dans un écran tactile de 9,7 ». Il n’était pourtant pas si simple de régler la navigation tout en conduisant, je n’ai pas réussi à le faire intuitivement du coup je m’arrêtais pour la manipulation, sachant qu’en général cela se fait avant de démarrer, ici nous avions un parcours en plusieurs étapes. J’imagine qu’avec le temps on finit par mémoriser les différentes étapes. Autre spécificité du i-Cockpit, le volant de la nouvelle 308 SW est plus compact. Je l’avais testé lors des tests de pneus Goodyear sur la glace, à Tignes, une petite bombe pour une conduite à effet sportif ! Et puisque nous parlons de sportivité, voici la nouveauté de cette 308 SW, le Driver Sport Back. IMG_1442Un équipement qui rend la conduite plus dynamique, on oublie quelques instants qu’on se trouve à bord d’un break. Parfait pour les mères de famille qui feront le choix de l’habitabilité pour transporter les bambins et tout le chargement qui va avec tout en appréciant une conduite sportive ! On l’actionne simplement par un bouton qui se trouve à côté du levier de vitesse et c’est parti ! Les cadrans passent au rouge, les informations de conduite apparaissent dans l’écran central, le son du moteur est amplifié dans l’habitacle (pas dehors, ce qui est parfait pour ne pas effrayer les piétons), l’accélérateur se fait plus réactif. Ce pack, que nous avons utilisé pratiquement sur tout l’essai tellement il est agréable, sera disponible en option à partir du niveau 3 sur 2 motorisations (1.2l e-THP 130 et 2.0l BlueHDi 150 en version boîte de vitesses mécanique) ainsi que sur la version berline.

Toutes ces nouveautés, communes à la Berline et au modèle SW, ont permis à la Peugeot 308 de remporter le Grand Prix du plus bel intérieur de l’année du Festival Automobile International, qui a été remis le 28 janvier dernier.

Connectivité et aides à la conduite

IMG_1531Peugeot allie le plaisir de conduire au beau design de cette nouvelle 308 SW. Avec Peugeot Connect Apps, nous avons testé Coyote, une service d’aide à la navigation communautaire qui indique les perturbations sur la route, très efficace (sauf qu’il faut être très réactif pour indiquer si l’information est toujours d’actualité ou pas et souvent on n’avait pas eu le temps d’arriver sur place qu’on ne pouvait déjà plus valider). D’autres applications comme Tripadvisor ou le Guide Michelin nous ont également permis de trouver des restaurants sympas ou des lieux à visiter dans les coins que nous avons traversés.

Avec le Driver Sport Back, l’autre nouveauté de la 308 SW est le système Park Assist qui en plus d’effectuer le terrible créneau à votre place (ainsi que la sortie), peut maintenant se ranger en bataille également. Tout ce que vous avez à faire c’est gérer l’accélération et le freinage.

Parmi les aides à la conduite citons également le Driver Assistant Pack (en option) avec régulateur de vitesse actif (contrôle de la vitesse et de la distance avec le véhicule précédent, en secondes), l’alerte risque collision et le freinage automatique d’urgence (en fonction dès 20km/h). En option (ou de série selon la finition) également, la surveillance d’angle mort (très efficace pour les têtes en l’air), le frein de stationnement électrique, la caméra de recul, l’accès et démarrage main libres.

IMG_1201Des formes rondes et féminines

Malgré sa taille allongée (4,59 mètres qui en font l’un des break les plus grands de son segment), la 308 SW a des rondeurs très féminines. La ligne est fluide et l’enjoliveur de vitre chromé qui encercle chacun de ses côtés vitrés lui donne une allure sobre et élégante. Le regard est celui de la nouvelle génération de Peugeot, il est toujours aussi reconnaissable et propre à la marque, tout en devenant encore plus félin, une signature lumineuse assurée par la technologie Full LED.

Motorisation et tarifs

IMG_1351La nouvelle Peugeot 308 SW sera disponible à partir du 24 avril ! Plusieurs motorisations sont prévues dont les nouvelles 1.2l e-THP 130 ch (avec son nouveau moteur trois cylindres essence PureTech) et 2.0l BlueHDi 150, qui permettra de rouler en diesel sans trop s’inquiéter des émissions qui sont réduites au maximum (-21% sur les émissions de CO2 par rapport à la génération précédente).

Côté Essence, la gamme 308 SW démarre avec un 1,2 e-THP 110 Active à 22 750€ jusqu’au 1,6 THP 155 Féline à 28 950€ en passant par le 1.2l e-THP 130 ch à 25 950€. En Diesel, ça débute avec le 1,6 HDi 92 Accès à 22 350€ pour finir sur le 2,0 BlueHDi 150 Féline BVA6 à 33 000€. Globalement elle ne coûte que 900€ de plus que la version berline, Peugeot prévoit qu’un tiers des ventes de 308 seront des versions 308 SW.

Elle est tellement agréable à conduire qu’on en oublie rapidement que l’on se trouve à bord d’un break. D’ailleurs pour avoir conduit les deux versions (berline et SW) à la suite, la sensation est pratiquement la même puisque qu’avec 140 kilos de moins que le modèle prédécesseur (dont 70 kg gagnés grâce à la nouvelle plateforme EMP2), la nouvelle 308 SW se manie tout en légèreté. L’option sièges massants et chauffants est une agréable manière de nous inciter à prendre la route !

4 commentaires

  1. Lionel dit :

    Je ne connaissais pas ce site où les filles parlent de bagnoles (je suis un mec).
    J’ai trouvé cet article très agréable à lire, bien écrit, bien illustré.
    Ca me donne envie de découvrir votre site car je suppose qu’on y trouvera une vision différente du monde de l’automobile.
    Bravo à vous.

    PS : une petite coquille dans l’article, c’est Driver Sport Pack (et pas Back).

    • Bonjour Lionel et merci pour votre commentaire !
      Effectivement vous trouverez ici un point de vu différent de ceux qu’on trouve généralement sur les médias auto spécialisés donc n’hésitez pas à venir vous abreuver de nos essais 😉
      Bonne journée et merci pour le « Driver Sport Pack »

  2. de lorgeril dit :

    Un site bien fait. J’ai entendu parler sur sud radio. Continuez

Laissez un commentaire