Le nouveau radar de stop débarque en France…

Après les radars fixes, les radars de feux tricolores, les radars à double sens, les faux radars, les drones ou encore les radars embarqués, on se demandait comment ce business ultra répressif du gouvernement pouvait encore progresser. Nous avons maintenant notre réponse : le radar de stop fait son entrée fracassante dans la ville de Yerres (Essonne)…

radar de stop, stop, securite routiere, panneau, taux mortalité, radar, contestation PV, PVOn ne l’avait pas vu venir, pourtant en moins d’une semaine il a déjà fait de nombreuses “victimes”. Le radar de stop c’est la première nouvelle mesure punitive prise par le gouvernement en 2016 pour faire baisser le nombre d’accidents sur les routes. Et pour cause, avec 3.464 morts et 70.442 blessés, 2015 enregistre un taux de mortalité de +2,4% par rapport à 2014 ; une année qui était pourtant déjà moins bonne que 2013. 

Ainsi comme à son habitude, le gouvernement répond aux mauvais chiffres de la sécurité routière par une nouvelle mesure répressive. Selon l’association « 40 millions d’automobilistes », cette dernière ne fait que rajouter un stress supplémentaire aux automobilistes sur une règle du Code de la route largement soumise à interprétation. Si pour l’instant ce spécimen ne se trouve que dans la ville de Yerres, nul doute qu’après la période de test, il se répandra comme une mauvaise épidémie sur le sol français. 

Le radar de stop enregistre 240 PV en moins d’une semaine

A peine le premier radar de stop installé à Yerres dans la rue Marc Sangnier, jugée dangereuse par la mairie, que les chiffres sont déjà très “satisfaisants” avec 240 amendes envoyés en moins d’une semaine et pas moins de 500 infractions dénombrées dès le premier jour. C’est ce que l’on appelle un bon investissement ! Cette nouvelle génération de radar ne va pas faire beaucoup d’heureux sur les routes de France.

Composé d’une caméra vidéo couplée à un système de lecture automatique des plaques d’immatriculation, le radar de stop peut vous coûter cher. Si vous brûler un stop, la séquence vidéo est enregistrée. Ensuite les policiers présents dans la salle de contrôle des caméras de la ville n’ont plus qu’à vérifier, et s’il s’agit effectivement d’une infraction au code de la route, sachez que vous recevrez un PV électronique de 135 € accompagné d’un douloureux retrait de 4 points sur votre permis de conduire. Bonne nouvelle tout de même la préfecture de police a fait savoir qu’elle ne verbaliserait pas les stop franchis avec un net ralentissement bien qu’il soit obligatoire de marquer un véritable arrêt.

Comment contester un infraction relevée par un radar de stop ?

Comme pour les différents radars automatiques (vitesse ou feu), les PV des radars de stop sont assez facilement contestables. En 2 étapes le tour est joué : 

  • – Rédiger une lettre de contestation pour demander de passer devant le tribunal. N’oubliez pas en même temps de consigner l’amende en établissant un chèque du montant demandé à l’ordre de l’officier du trésor public, et cochez la troisième case du procès-verbal reçu.
  • – Au tribunal, vous n’avez plus qu’à nier être au volant de la voiture ayant commis l’infraction, tout en expliquant que vous ne vous souvenez pas de la personne à qui vous aviez prêté le véhicule ce jour-là. Puisque tous ces radars automatiques ne prennent que des photos de dos, il n’existe aucune preuve de l’identité de la personne au volant à ce moment précis.

Généralement, vous vous en sortez avec tous vos points et simplement un montant à payer qui est souvent à hauteur du montant du chèque de consignation. Si évidemment nous ne vous encourageons surtout pas à griller les “Stop” – bien au contraire – ce nouveau radar de stop ressemble davantage à un impôt routier qu’à une mesure de sécurité routière.

.

3 commentaires

  1. Seb dit :

    “ce nouveau radar de stop ressemble davantage à un impôt routier qu’à une mesure de sécurité routière.”

    Quand vous aurez vu un de vos ami se faire faucher sous vos yeux par une personne qui ne resecte pas le stop, vous réagirer surement plus de la même façon!

    Franchement, c’est de pire en pire, pour un blog auto, vous devrier plutot prôner la prudence et le respect du code de la route plutot que de blâmer les radars!

    • Je suis évidemment pour le respect les règles de sécurité routière que je trouve primordiales !

      En revanche, je trouve que l’Etat en profite pour nous faire toujours payer un peu plus. Même le plus respectueux des automobilistes ne pourrait pas passer une année sans recevoir un PV. Tous ces dispositifs punitifs donnent davantage l’impression de nous envoyer au coin comme un enfant qui aurait fait une bêtise plutôt que de nous apprendre à appréhender l’environnement qui nous entoure.

      La sécurité doit être inculquer intelligemment plutôt que de nous coûter une fortune !!!! Ayons un peu confiance en l’intelligence des automobilistes. Sans compter que ce n’est pas un radar de stop qui va faire ralentir un véritable fou du volant !

  2. Flo dit :

    Je pense qu’il faut évidement respecter les règles de la route. Cependant la théorie et la pratique divergent parfois.
    J’ai déjà été victime d’un accident à cause d’un radar de feu. Je me suis arrêtée au orange tandis que la voiture derrière moi pensais que je passais. Depuis je cherche plus les radars que les piétons. J’angoisse à l’approche d’un feu.
    Personnellement je préfèrerais de la prévention (comme faire 1h de conduite avec un professionnel tous les 3 ans qui nous corrigerait les petits défauts) que la répression (radars).

Laissez un commentaire